La co-maternité automatique pour les femmes homosexuelles ?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Grossesse

Actualités

Publié le : 23/01/2014

Les compagnes de mères lesbiennes doivent-elle passer par les procédures d'adoption pour être considérées comme mères à part entière ? Il y a quelque temps, le CD&V avait émis, au grand dam de leurs partenaires de coalition Open VLD, plusieurs objections contre la co-maternité automatique. Voilà qu'aujourd'hui, Sonja Becq, députée CD&V, introduit à son tour, un projet de loi qui vise à donner aux compagnes des mères, et dès la naissance, les mêmes droits qu'à un homme hétéro qui déclare la naissance de son enfant. « Les co-mères ont le droit de mettre à exécution ensemble une décision commune. Nous espérons que cela pourra apporter une avancée au Parlement », déclare Sonja Becq, qui auparavant a déjà réclamé le congé de maternité pour les co-mères. Actuellement, les femmes lesbiennes dont la partenaire accouche, doivent suivre toute la procédure d'adoption. La ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open VLD) avait, encore récemment, essayé en vain de faire passer son propre projet de loi au conseil des ministres, mais le CD&V était à l'époque le grand opposant. Maintenant que le CD&V introduit lui-même un projet d'accord, la co-maternité automatique pourrait être rapidement conclue au Parlement, dit encore madame Turterboom. Même si le membre de la chambre Open VLD Jean-Jacques de Gucht n'a pas l'intention de se rallier à la proposition du CD&V. Il compte proposer d'ici peu un projet de loi qui irait encore un pas plus loin.
Source : De Standaard 4/01/2014


Articles similaires

Belgique : élargir les droits sociaux des femmes après une fausse couche

Belgique : élargir les droits sociaux des femmes après une fausse couche

- Grossesse

En Belgique, lorsqu'une femme enceinte perd son bébé, elle ne peut aujourd'hui faire valoir les droits associés à sa grossesse.
C'est pourquoi, le Conseil de l'égalité des chances entre hommes et femmes demande "une extension raisonnable des dispositions existantes en matière de protection de la maternité", afin de mieux protéger les travailleuses victimes d'une fausse couche, et notamment en ce qui concerne le droit au congé et aux indemnités de maternité, ainsi qu'à la protection contre le l...

Lire la suite

Belgique : protection des femmes enceintes

Belgique : protection des femmes enceintes

- Grossesse

Le 23 février 2016, Madame Laurette Onkelinx a déposé à la Chambre des Représentants une proposition de loi relative à l'accouchement dans la discrétion. A l'image de la plupart des pays européens, il s'agirait d'offrir aux femmes qui ont une grossesse non désirée, mais ne souhaitent pas recourir à l'avortement ou qui ont dépassé le délai légal pour l'avortement, de trouver une voie favorable à l'accueil de leur enfant sans avoir à franchir la limite de la clandestinité (avortement clandestin ...

Lire la suite

Nouvelle initiative dans l’accompagnement des femmes enceintes

Nouvelle initiative dans l’accompagnement des femmes enceintes

- Grossesse

Accompagner les femmes enceintes, tel est l'objet du rapport du Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) publié en 2019. Le KCE part du constat que le système belge des soins prénataux est très varié et peut s'avérer compliqué pour les parents qui attendent un enfant. S'inspirant alors de certains pays étrangers (comme la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni), il propose d'intégrer en Belgique un parcours de soins prénataux qui s'adapterait à chaque femme enceinte et qui lui ...

Lire la suite