Faut-il soutenir Amnesty International?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Grossesse

Actualités

Publié le : 02/05/2013

"Signons pour le respect des droits sexuels et reproductifs dans le monde, maintenant et pour les générations futures" demande Amnesty International (AI) dans sa dernière campagne (2 mai 2013). 

Utilisant la terminologie « droits sexuels et reproductifs », A.I. présente l'accès à la contraception et à l'avortement comme des droits fondamentaux pour les femmes.

Ce qui explique pourquoi les opposants à l'avortement interpellent depuis plusieurs années cette organisation qui d'autre part, défend tellement bien certains droits de l'homme. En l'occurrence, Amnesty International ne considère pas l'embryon humain comme un sujet dont les droits fondamentaux, tel le droit à la vie, devraient être également défendus.


Articles similaires

Des femmes enceintes au Parlement européen pour fêter la Convention internationale des droits de l’enfant !

Des femmes enceintes au Parlement européen pour fêter la Convention internationale des droits de l’enfant !

- Grossesse

C'est en présence de la Reine Mathilde que le Parlement européen a organisé ce 20 novembre une conférence pour fêter les 30 ans de la Convention internationale des droits de l'enfant. Plusieurs femmes enceintes se sont jointes à l'assemblée : elles ont voulu porter la voix des enfants à naître, encore incapables de s'exprimer mais dont la vie mérite protection selon cette même Convention.

En effet, la Convention internationale relative aux droits de l'enfant, ratifiée par la Belgique le 20 no...

Lire la suite

Bruxelles: Marche internationale pour la vie le 28 mars 2010

- Début de vie

Une marche internationale pour la vie est organisée à Bruxelles à l'occasion des 20 ans de la dépénalisation de l'avortement en Belgique: http://www.28march2010.be/
Le rassemblement aura lieu à 14h30 le dimanche 28 mars 2010, Place Royale.

Lire la suite

Trafic d’organes : une convention internationale contre le trafic d'organes

Trafic d’organes : une convention internationale contre le trafic d'organes

- Don d'organes et mort

Le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe avait adopté le 9/07/2014 la 1ère convention internationale contraignante en matière de lutte contre le trafic d'organes.
Ce 25 mars 2015, lors de la cérémonie d'ouverture à la signature qui s'est déroulée en Espagne, cette Convention a été soumise à la signature de tous les Etats, qu'ils soient membres ou non du Conseil de l'Europe. Etant donné que le trafic d'organes constitue une violation des droits fondamentaux, notamment de la dignité humain...

Lire la suite