Europe : "Un de nous" dépasse les 1.885.000 signatures

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Grossesse

Actualités

Publié le : 15/11/2013

Le calcul des soutiens individuels apportés à l'initiative citoyenne européenne « Un de nous » - s'est achevé le 1er novembre  Le nombre sera supérieur à 1.885.000, ce qui fait de cette initiative pour la protection de l'embryon, un "premier et grand succès". Vingt pays ont atteint le seuil minimum de signatures requis par la Commission européenne, "attestant que la volonté de défendre l'embryon humain est profondément ancrée dans les populations d'Europe", poursuit Gregor Puppinck, l'un des initiateurs de ce projet.
Il s'agissait de réaffirmer que l'embryon humain partage l'humanité des êtres humains et de demander  à l'Union européenne de mettre fin au financement des activités qui détruisent les embryons humains.


Articles similaires

Bruxelles: colloque européen sur les soins préconceptionnels

Bruxelles: colloque européen sur les soins préconceptionnels

- Grossesse

Le premier congrès européen sur les soins et la santé avant la conception s'est tenu à Bruxelles du 6 au 9 octobre. Les participants partent du constat que la plupart des femmes ne consultent qu'une fois la grossesse déclarée, alors que la majorité des difficultés existant autour de la naissance pourraient être réduites par diverses mesures prises avant la conception.

Ces mesures sont notamment une prise d'acide folique, une meilleure sensibilisation des médecins aux médicaments dangereux en ...

Lire la suite

Mariage homosexuel et procréation médicalement assistée : Cour européenne des droits de l'homme

Mariage homosexuel et procréation médicalement assistée : Cour européenne des droits de l'homme

- Procréation médicalement assistée

Dans un arrêt de ce 15 mars 2012 (req.n°25951/07) Affaire Gas et Dubois contre France, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a jugé que la France n'a pas violé la Convention européenne des droits de l'homme en refusant à une femme homosexuelle la faculté d'adopter l'enfant de sa partenaire, et en limitant l'accès à l'aide médicale à la procréation (AMP) avec donneur aux couples hétérosexuels, car l'AMP est toujours subordonnée à un but thérapeutique. Elle a par ailleurs rappelé que l...

Lire la suite

Suisse : les médecins dépassés par la fin de vie ?

Suisse : les médecins dépassés par la fin de vie ?

- Euthanasie et suicide assisté

En Suisse, la majorité des habitants meurent en milieu hospitalier, où les soins se focalisent sur les troubles physiques, alors que les besoins spécifiques à la fin de vie, psycho-sociaux et spirituels, sont délaissés. Les soins palliatifs, encore peu établis dans ce pays, ne font d'ailleurs pas partie de la formation des médecins.

Terminer sa vie chez soi n'est pas toujours chose facile en Suisse. S'il existe des formes d'aide, elles sont peu connues et peu accessibles. Les coûts des soins...

Lire la suite