Belgique : protection des femmes enceintes

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Grossesse

Actualités

Publié le : 01/03/2016

Le 23 février 2016, Madame Laurette Onkelinx a déposé à la Chambre des Représentants une proposition de loi relative à l'accouchement dans la discrétion. A l'image de la plupart des pays européens, il s'agirait d'offrir aux femmes qui ont une grossesse non désirée, mais ne souhaitent pas recourir à l'avortement ou qui ont dépassé le délai légal pour l'avortement, de trouver une voie favorable à l'accueil de leur enfant sans avoir à franchir la limite de la clandestinité (avortement clandestin ou abandon d'enfant). La mère pourrait donc accoucher dans l'anonymat mais l'enfant, à ses 18 ans, pourrait connaître l'identité de sa mère s'il en fait la demande.

Ce même jour, la députée PS a aussi déposé une proposition de résolution  visant à permettre une meilleure prise en charge du deuil périnatal. Le phénomène de mortinatalité n'est pas rare : à Bruxelles, entre 2008 et 2012, le rapport du Centre d'épidémiologie périnatale estime à 8,8 pour 1000 naissances la proportion d'enfants mort-nés après 22 semaines de grossesse ou dont le  poids à la naissance est de 500g. Environ 600 familles seraient concernées en moyenne chaque année dans notre pays.
L'objectif de la proposition de résolution est de favoriser la prise en charge et l'accompagnement des parents dans leur deuil périnatal au-delà de 14 semaines d'aménorrhée dans tous les hôpitaux de Belgique. Actuellement ce type d'accompagnement est laissé à la discrétion des hôpitaux et n'est pas du tout valorisé.

Ces deux propositions témoignent d'une prise de conscience de la nécessité de protéger la femme enceinte autour de sa maternité, particulièrement dans des situations complexes et douloureuses.
Source : lachambre.be

Voir aussi Dossier de l'IEB "L'accouchement sous X"


Articles similaires

La co-maternité automatique pour les femmes homosexuelles ?

La co-maternité automatique pour les femmes homosexuelles ?

- Grossesse

Les compagnes de mères lesbiennes doivent-elle passer par les procédures d'adoption pour être considérées comme mères à part entière ? Il y a quelque temps, le CD&V avait émis, au grand dam de leurs partenaires de coalition Open VLD, plusieurs objections contre la co-maternité automatique. Voilà qu'aujourd'hui, Sonja Becq, députée CD&V, introduit à son tour, un projet de loi qui vise à donner aux compagnes des mères, et dès la naissance, les mêmes droits qu'à un homme hétéro qui déclare la nai...

Lire la suite

Royaume-Uni : moins d’adolescentes enceintes et pourtant 70% d’Evras en moins

Royaume-Uni : moins d’adolescentes enceintes et pourtant 70% d’Evras en moins

- Grossesse

Contre toute attente et malgré une réduction de près de 70% des budgets accordés à l'EVRAS (Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle ), les grossesses non-désirées chez les moins de 18 ans ont diminué de 50% entre 2007 et 2015. Les chercheurs ont également constaté une baisse du nombre d'avortements. C'est ce que révèle une étude récemment publiée dans le Journal of Health Economics et réalisée auprès de 149 collectivités locales d'Angleterre.
 
David Paton de la Nottingham Univ...

Lire la suite

Belgique : deux propositions pour permettre l’accouchement dans la discrétion

Belgique : deux propositions pour permettre l’accouchement dans la discrétion

- Grossesse

Deux propositions ont été déposées au cours des derniers mois au Parlement belge en vue de permettre l'accouchement dans la discrétion, tout en respectant le droit de connaître ses origines.
Une proposition de loi a été déposée à la Chambre des représentants le 16 septembre 2014 par Madame Vanessa Matz et Monsieur Francis Delpérée.
Partant du constat qu'en Belgique, le nom de la mère est obligatoirement mentionné dans l'acte de naissance, ce qui donne lieu à des cas d'accouchements clandestins...

Lire la suite