Baisse de 50% pour la fertilité masculine.

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Grossesse

Actualités

Publié le : 17/11/2010

La fertilité des hommes semble en difficulté depuis une bonne dizaine d'années. Depuis 50 ans, la production de spermatozoïdes dans l'espèce humaine a diminué en moyenne de 50%.
Dans les pays occidentaux, le nombre de cancers du testicule ne cesse de croître. De nombreux facteurs sont pointés du doigt. Certaines eaux conditionnées dans des bouteilles en plastique en PET (polyéthylène téréphtalate, NdlR) risquent une pollution élevée du fait que ce matériau, a contrario du verre, contient un métal toxique pour l'homme.

Des chercheurs de l'Unité mixte de recherche Gamétogénèse et Génotoxicité (Inserm-Cea-Université Paris-Diderot) ont démontré que les phtalates, des composés biodégradables que l'on retrouve dans les plastiques dits souples (rideaux de douche, gaines de fil électrique, sachets d'emballage de produits alimentaires, matériel médical), entravent la mise en place du potentiel reproducteur masculin dans l'espèce humaine.
On estime que, dans les pays industrialisés, un homme produit deux fois moins de spermatozoïdes que son grand-père au même âge.
Source : La Dernière Heure, 6/11/2010


Articles similaires

Infertilité des couples : la Napro-Technologie débarque à Bruxelles

- Grossesse

Lire la suite

Lien entre l'accroissement pondéral et l'infertilité

Lien entre l'accroissement pondéral et l'infertilité

- Procréation médicalement assistée

 

Dans un article paru dans le Journal du Médecin (13 avril 2012), et intitulé « Homme, femme, épigénétique et fertilité », le Dr Jean-Michel Debry, de l'Institut de Pathologie et de Génétique (IPG) à Loverval,  souligne le rôle de l'épigénétique (domaine qui étudie comment l'environnement et l'histoire individuelle influent sur l'expression des gènes, et plus précisément l'ensemble des modifications transmissibles d'une génération à l'autre. Ndlr) et de facteurs exogènes dans la sphère repro...

Lire la suite

Etats-Unis : le soutien à l’avortement en baisse, le nombre d’avortements aussi

Etats-Unis : le soutien à l’avortement en baisse, le nombre d’avortements aussi

- Avortement

Selon un nouveau sondage de Marist Poll, 84% des Américains ne sont pas favorables au fait de permettre l'avortement, et surtout pas au-delà des trois premiers mois de la grossesse.
D'après cette même étude, 60% des Américains jugent l'avortement « moralement inacceptable » tandis que 64% pensent que le taux d'avortement aux Etats-Unis est supérieur à ce qu'il devrait être.
D'après78% des sondés sont favorables à une notification parentale dans le cas de l'avortement d'une mineure, 68% s'oppos...

Lire la suite