Thaïlande : interdiction de recourir à une mère porteuse pour les étrangers

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Gestation pour autrui

Actualités

Publié le : 06/03/2015

Il est désormais interdit aux couples d'étrangers d'avoir recours au service d'une mère porteuse thaïlandaise, et ce, après une série de scandales qui avaient éclaboussé ce pays ces derniers mois.
En août, un couple australien avait déchaîné les critiques en abandonnant un petit garçon trisomique, nommé Gammy, en Thaïlande à sa mère âgée de 21 ans.
Quelques semaines plus tard, le royaume découvrait le scandale de « l'usine à bébés », lancé par un riche Japonais qui avait eu recours à des mères porteuses en série. Selon le conseil médical de Thaïlande, plus de cent cliniques privées seraient spécialisées dans l'aide à la procréation, y compris via des mères porteuses. Face à ces affaires, le pouvoir en place a réagi.
Pour qu'un couple puisse avoir recours à une mère porteuse en Thaïlande, au moins un des deux commanditaires doit avoir la nationalité du pays et ils doivent être mariés depuis au moins trois ans. De leur côté, les mères porteuses thaïlandaises doivent être âgées de plus de 25 ans, être mariées, doivent avoir déjà au moins un enfant et l'accord de leur mari sera requis. La Thaïlande a également voté en faveur d'un texte interdisant toute publicité de cette pratique. Toute tentative d'outrepasser la loi sera passible de dix ans de prison.

Source : Le Monde.fr avec AFP
 


Articles similaires

MERES PORTEUSES (GPA)

- Gestation pour autrui



 

 

 

 

 

 

 

o    Royaume-Uni : quand une femme accouche de son petit-fils

o    Conseil de l'Europe : GPA rejet définitif du Rapport De Sutter

o    Luxembourg : il est urgent de réformer la filiation mais prématuré d'interdire la GPA

o    Inde : les centres de maternité de substitution se délocalisent au Cambodge

o    Portugal : véto présidentiel à la gestation pour autrui

o    Portugal : autorisation de la GPA comme remède à l'infertilité et élargissement de l'accès à la PMA

o...

Lire la suite

Mères porteuses : le droit à un congé maternité devant la Cour de justice de l'Union européenne

Mères porteuses : le droit à un congé maternité devant la Cour de justice de l'Union européenne

- Gestation pour autrui

La Cour de Justice de l'Union européenne (CJUE) va prochainement être amenée à se prononcer sur le droit à un congé de maternité pour une femme ayant eu un enfant par gestation pour autrui. Deux plaintes ont en effet récemment été déposées devant la CJUE par deux femmes qui se sont vu refuser une indemnité de congé de maternité, après avoir eu recours à une gestation pour autrui.
Jeudi 29 septembre, deux avocats généraux ont examiné séparément les plaintes, et ont rendu des conclusions diverge...

Lire la suite

Appel international pour interdire la pratique des mères porteuses

Appel international pour interdire la pratique des mères porteuses

- Gestation pour autrui

Le 20 novembre 2014, jour du 25ème anniversaire de l'adoption de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE), une initiative internationale visant à réclamer l'interdiction de la pratique de la maternité de substitution à été lancée par l'Union internationale pour l'abolition de la gestation pour autrui (International Union for the Abolition of Surrogacy). Au travers de la pétition No Maternity Traffic, ce collectif demande au Conseil de l'Europe de s'engager pour l'interd...

Lire la suite