Portugal : autorisation de la GPA comme remède à l’infertilité et élargissement de l'accès à la PMA

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Gestation pour autrui

Actualités

Publié le : 18/05/2016

Le vendredi 13 mai 2016, le Parlement portugais a voté l'autorisation des mères porteuses à titre gratuit pour les femmes frappées d'infertilité liée à une absence ou à une lésion de l'utérus « qui empêche de façon définitive et absolue la grossesse. »

La pratique des mères porteuses, également appelée Gestation Pour Autrui (GPA) consiste pour une femme à porter un enfant et à le céder à un couple tiers (le couple commanditaire) à sa naissance (Fiche Didactique IEB). Mettant un voile sur la réalité de la vie intra-utérine de l'enfant et sur son lien maternel avec la femme qui l'a porté, elle considère que seul le couple commanditaire, par son « désir d'être parent » a la légitimité de la parentalité.

Dans un souci éthique, le Portugal n'autorisera que la GPA dite « altruiste » ou « non-commerciale ». Or, il n'existe pas de GPA éthique puisque, rémunérée ou non, cette pratique recouvre la même réalité de réification du corps de la femme et de l'enfant.

En parallèle, le Parlement portugais a élargi l'accès à la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux couples de lesbiennes et aux femmes seules. Les techniques de PMA consistent à féconder un ovule par un spermatozoïde par une intervention médicale, soit in utero par l'insémination artificielle, soit ex utero par la Fécondation In Vitro. (Fiche Didactique IEB). Elles étaient jusqu'ici réservées aux couples hétérosexuels afin de garantir à l'enfant le droit d'avoir un père et une mère.
Source : AFP


Articles similaires

Portugal : une grand-mère portera l’enfant de sa fille

Portugal : une grand-mère portera l’enfant de sa fille

- Gestation pour autrui

C'est en juillet 2016 que le Portugal a voté une loi autorisant sous certaines conditions la Gestation Pour Autrui (GPA). Une première requête vient d'être approuvée par le conseil portugais de la procréation médicalement assistée : une femme d'une cinquantaine d'années va donc porter l'enfant de sa fille qui a dans le passé subi une ablation de l'utérus, avant laquelle les médecins avaient toutefois prélevé et congelé ses ovocytes.

 

La GPA au Portugal est strictement limitée aux femmes qui...

Lire la suite

La GPA commerciale désormais autorisée à New-York

La GPA commerciale désormais autorisée à New-York

- Gestation pour autrui

L'Etat de New York a légalisé la gestation pour autrui (GPA) commerciale dans le cadre d'un programme budgétaire affecté par la pandémie du coronavirus. Adoptée durant la crise du covid-19, « derrière les portes fermées d'un Capitole fermé au public », cette évolution est grave, tant sur le plan juridique que moral. A partir de février 2021, les couples stériles ou homosexuels pourront se faire remettre un enfant conçu par fécondation in vitro et porté par une femme rémunérée pour sa grossesse...

Lire la suite

L’Inde s’apprête à interdire la GPA commerciale

L’Inde s’apprête à interdire la GPA commerciale

- Gestation pour autrui

La Chambre Basse du Parlement indien (Lok Sabha) a adopté un projet de loi interdisant la maternité commerciale le 5 août 2019 . Ainsi, seule la gestation pour autrui (GPA) « altruiste », c'est-à-dire non rémunérée, serait autorisée selon des critères strictes. En effet, cette dernière concernerait les couples hétérosexuels mariés depuis moins de 5 ans, stériles et infertiles, sans enfant et possédant la citoyenneté indienne. Enfin, seule une femme mariée, parente proche du couple en désir d'e...

Lire la suite