Parlement Européen : ferme condamnation de la Gestation Pour Autrui

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Gestation pour autrui

Actualités

Publié le : 17/12/2015

Ce jeudi 17 décembre 2015, le Parlement européen a voté son rapport annuel sur les droits de l'Homme et la démocratie dans le monde 2014 et sur la politique de l'Union européenne. Dans son paragraphe 114, les parlementaires ont pris pour la première fois dans l'histoire de l'Union européenne une position sur la Gestation Pour Autrui (GPA).
C'est ainsi que le Parlement européen "condamne la pratique des mères porteuses, qui porte atteinte à la dignité humaine de la femme dans son corps et ses fonctions de reproduction utilisés comme une marchandise ; considère que la pratique de la gestation pour autrui qui implique l'exploitation de la reproduction et l'utilisation du corps humain pour un gain financier ou autre, en particulier dans le cas des femmes vulnérables dans les pays en développement, est interdite et considérée comme une question d'urgence dans les instruments des droits de l'homme".

Une majorité claire des parlementaires ont ainsi réaffirmé leur opposition à la GPA. (Vote nominatif des parlementaires , p. 105)
Source : Parlement européen.

Dossier de l'IEB : "Faut-il légaliser la gestation pour autrui?"


Articles similaires

Dossier de l'IEB: Faut-il légaliser la gestation pour autrui?

Dossier de l'IEB: Faut-il légaliser la gestation pour autrui?

- Gestation pour autrui

La légalisation de la gestation pour autrui (GPA) (mères porteuses) semble inscrite à l'agenda politique.
En Belgique, plusieurs propositions de loi déposées au Parlement entendent autoriser et réglementer cette pratique. En France, une commission du Sénat a publié un substantiel rapport sur la question et il s'en est suivi un large débat public. Il y a fort à parier que d'autres pays ne seront pas en reste.

La pression se fait toujours plus forte pour autoriser et encadrer juridiquement la G...

Lire la suite

Belgique : les associations de femmes réaffirment leur ferme opposition à la pratique de la GPA

Belgique : les associations de femmes réaffirment leur ferme opposition à la pratique de la GPA

- Gestation pour autrui

Ce mardi 19 janvier 2016, l'Université des femmes s'est réunie à Bruxelles pour une journée d'études sur le thème « Mères porteuses et GPA, faits et effets ». Tout au long de la journée, différents experts se sont succédé afin de cerner les enjeux de cette problématique. 

La matinée a permis de faire la lumière sur la pratique concrète des mères porteuses en Belgique et dans le monde. Médecins et sages-femmes ont ainsi pu expliquer l'impact non négligeable que représentent les procédures de P...

Lire la suite

Les députés belges au Parlement européen en majorité pour la GPA...

Les députés belges au Parlement européen en majorité pour la GPA...

- Gestation pour autrui

La grande majorité des députés belges au Parlement européen ne pensent pas que la GPA soit contraire aux droits de l'homme, à la dignité de la femme et à l'interdiction de traffic d'enfants.

 

Parmi ces députés figurent Philippe Lamberts (Greens/EFA), Guy Verhofstadt et Louis Michel (ALDE), et Tom Vandenkendelaere (EPP). (Voir la liste complète des votes ici ), qui tous, se sont en fait opposés à un  amendement qui mettait en cause la pratique des mères porteuses.

La Résolution sur le rappo...

Lire la suite