Mobilisation citoyenne contre le salon des mères porteuses à Bruxelles " Man Having babies"

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Gestation pour autrui

Actualités

Publié le : 19/09/2018

Une mobilisation citoyenne aura lieu ce dimanche à Bruxelles contre la gestation pour autrui (GPA), alors que l'organisation américaine Men having babies revient pour la quatrième fois promouvoir la GPA commerciale à l'occasion d'un salon au Hilton, à Bruxelles.

Le salon Men having babies invite des firmes américaines proposant sur catalogue un éventail de femmes qui acceptent de porter un enfant contre rémunération pour l'abandonner ensuite aux commanditaires à la naissance. Le prix global d'un enfant se situe entre 95.000 et 160.000 dollars.

La GPA n'est pas formellement interdite en Belgique, mais les contrats de gestation pour autrui n'y ont aucune valeur légale. Dans son rapport de 2015 sur les droits de l'Homme et la démocratie, le Parlement européen a condamné « la pratique des mères porteuses, qui porte atteinte à la dignité humaine de la femme dans son corps et ses fonctions de reproduction utilisés comme une marchandise ».

Pour les organisateurs de la manifestation qui se tiendra dimanche à 15h devant le Hilton, la gestation pour autrui réduit la femme à « un pur instrument biologique de procréation » et se fonde sur un consentement « souvent dicté par des conditions économiques difficiles ». Ils demandent l'interdiction formelle de la pratique de la gestation pour autrui en Belgique.

 

 Source : La Libre (Opinion du Prof. Michel GHINS)


Articles similaires

MERES PORTEUSES (GPA)

MERES PORTEUSES (GPA)

- Gestation pour autrui

La CEDH donne raison à l'Italie lui permettant de s'opposer à une GPA internationale

Portugal : une grand-mère portera l'enfant de sa fille

Lire la suite

Mères porteuses en Belgique : une pratique anonyme dans des centres non identifiables

Mères porteuses en Belgique : une pratique anonyme dans des centres non identifiables

- Gestation pour autrui

Répondant à une question parlementaire de la sénatrice Elke Sleurs (N-VA) posée en décembre 2011 à propos de la pratique des mères porteuses en Belgique (Question écrite 5-4239), la ministre des Affaires sociales vient de faire savoir (16 janvier 2013) que le recours à une mère porteuse est une pratique exceptionnelle qui n'est réalisée que dans une minorité de programmes de soins en médecine de la reproduction. Les indications et les modalités de cette pratique font partie du code éthique de ...

Lire la suite

Demain : manifestation à Bruxelles contre la promotion de la GPA commerciale

Demain : manifestation à Bruxelles contre la promotion de la GPA commerciale

- Gestation pour autrui

A Bruxelles, les 21 et 22 septembre prochains, des entreprises américaines proposeront sur catalogue un éventail de femmes qui acceptent de porter un enfant contre rémunération pour le remettre ensuite aux commanditaires à la naissance. Des adultes belges et étrangers verront ainsi s'offrir la possibilité de commander la gestation et la délivrance d'un enfant pour un prix situé entre 80.000 et 150.000 euros. C'est la cinquième année de suite que ces organisations promeuvent en Belgique la gest...

Lire la suite