Mobilisation citoyenne contre le salon des mères porteuses à Bruxelles " Man Having babies"

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Gestation pour autrui

Actualités

Publié le : 19/09/2018

Une mobilisation citoyenne aura lieu ce dimanche à Bruxelles contre la gestation pour autrui (GPA), alors que l'organisation américaine Men having babies revient pour la quatrième fois promouvoir la GPA commerciale à l'occasion d'un salon au Hilton, à Bruxelles.

Le salon Men having babies invite des firmes américaines proposant sur catalogue un éventail de femmes qui acceptent de porter un enfant contre rémunération pour l'abandonner ensuite aux commanditaires à la naissance. Le prix global d'un enfant se situe entre 95.000 et 160.000 dollars.

La GPA n'est pas formellement interdite en Belgique, mais les contrats de gestation pour autrui n'y ont aucune valeur légale. Dans son rapport de 2015 sur les droits de l'Homme et la démocratie, le Parlement européen a condamné « la pratique des mères porteuses, qui porte atteinte à la dignité humaine de la femme dans son corps et ses fonctions de reproduction utilisés comme une marchandise ».

Pour les organisateurs de la manifestation qui se tiendra dimanche à 15h devant le Hilton, la gestation pour autrui réduit la femme à « un pur instrument biologique de procréation » et se fonde sur un consentement « souvent dicté par des conditions économiques difficiles ». Ils demandent l'interdiction formelle de la pratique de la gestation pour autrui en Belgique.

 

 Source : La Libre (Opinion du Prof. Michel GHINS)


Articles similaires

Thaïlande : vers une prise de conscience de la situation des mères porteuses

Thaïlande : vers une prise de conscience de la situation des mères porteuses

- Gestation pour autrui

Le cas de Gammy, un jeune nouveau-né trisomique, abandonné à sa mère porteuse en Thaïlande alors que sa jumelle non porteuse de la maladie était emportée par le couple commanditaire australien, a récemment défrayé la chronique. Faisant valoir que le père biologique des enfants était australien, la jeune mère porteuse thaïlandaise, Pattaramon Chanbua, a confirmé il y a peu avoir demandé et obtenu la nationalité australienne pour son fils Gammy. « Si moi et toute ma famille mourons et laissons G...

Lire la suite

Appel international pour interdire la pratique des mères porteuses

Appel international pour interdire la pratique des mères porteuses

- Gestation pour autrui

Le 20 novembre 2014, jour du 25ème anniversaire de l'adoption de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE), une initiative internationale visant à réclamer l'interdiction de la pratique de la maternité de substitution à été lancée par l'Union internationale pour l'abolition de la gestation pour autrui (International Union for the Abolition of Surrogacy). Au travers de la pétition No Maternity Traffic, ce collectif demande au Conseil de l'Europe de s'engager pour l'interd...

Lire la suite

France : refus de durcir les sanctions contre la GPA

France : refus de durcir les sanctions contre la GPA

- Gestation pour autrui

Une proposition de loi du député Jean Leonetti, visant à sanctionner le recours aux mères porteuses à l'étranger, et notamment en Belgique*, par les couples français, a été proposée à l'Assemblée nationale le jeudi 4 décembre dernier. Elle prévoyait des peines pouvant aller jusqu'à un an de prison et 15.000 euros d'amende, peines aujourd'hui destinées aux personnes qui organiseraient le commerce des mères porteuses. Mais l'Assemblée nationale a, par une une motion de rejet préalable, refusé de...

Lire la suite