Recourir au DPI pour éviter de transmettre une maladie héréditaire à ses petits-enfants?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Diagnostics prénataux

Actualités

Publié le : 16/08/2011

 Le 21 juin 2011, Christine Defraigne et Jacques Brotchi (MR) ont déposé devant le Sénat  une proposition de loi (5-1103/1)  visant à étendre le champ d'application du diagnostic préimplantatoire (DPI). Pour rappel, le DPI est une technique utilisée dans le cadre d'une fécondation in vitro, qui consiste à analyser les caractéristiques génétiques des embryons afin de choisir ceux qui seront réimplantés. Par cette proposition, les auteurs souhaitent étendre cette possibilité aux parents qui souhaiteraient éviter la naissance d'enfants « porteurs sains » d'une maladie, c'est-à-dire qui n'auraient aucun symptôme de la maladie mais seraient susceptibles de la transmettre à leurs éventuels descendants. Les centres de fécondation in vitro auraient néanmoins l'obligation de vérifier si les parents auraient renoncé à leur projet d'enfanter s'ils n'avaient pu recourir au diagnostic préimplantatoire.

Sur le DPI, voir aussi Dossier de l'IEB "Y a-t-il un "bon" et un "mauvais" eugénisme?"


Articles similaires

Belgique : 99,9% de traçage intra-utérin des enfants trisomiques par le test NIPT meilleur marché

Belgique : 99,9% de traçage intra-utérin des enfants trisomiques par le test NIPT meilleur marché

- Diagnostics prénataux

Dans un communiqué récent, une association regroupant huit centres de génétique de référence en Belgique a annoncé que le prix du test prénatal non invasif (NIPT) passera prochainement de 460 à 390 euros.
Le NIPT est un test génétique relativement récent effectué sur le sang d'une femme enceinte, plus sensible et plus précis que le dépistage classique. Il permet de déterminer à 99,9% si l'enfant à naître est atteint du syndrome de Down (Trisomie 21).
Jusqu'à ce jour, c'est un test combiné qui ...

Lire la suite

717 embryons testés par le DPI afin d’éviter le cancer du sein ?

717 embryons testés par le DPI afin d’éviter le cancer du sein ?

- Diagnostics prénataux

Selon une étude belgo-néerlandaise, "la sélection par diagnostic préimplantatoire d'embryons exempts d'une mutation génétique provoquant des cancers du sein est une opération 'possible' mais reste une question 'controversée' ".
L'étude, dirigée par le Pr Willem Verpoest de l'Université UZ Brussel, a consisté, pour 70 couples, à faire "appel à des 'diagnostics génétiques préimplantatoires' pour écarter les mutations génétiques  BRCA1 et BRCA2, connues pour entraîner cancers du sein ou de l'ova...

Lire la suite

Enfants nés sans vie : moderniser et humaniser la législation

Enfants nés sans vie : moderniser et humaniser la législation

- Grossesse

Le 3 décembre 2010, Sabine de Béthune a déposé au Sénat une proposition de loi concernant les enfants nés sans vie (5-559/1). Une proposition identique a déjà été déposée au Sénat le 7 mai 2009 (doc. Sénat, nº 4-1318/1 - 2008/2009). En vue de moderniser et humaniser la législation actuelle, l'auteur suggère 3 grandes modifications.

La première consisterait à abaisser la limite légale de viabilité pour la ramener de 180 jours de gestation à 140 jours de manière à rendre les choses conformes au...

Lire la suite