Des embryons prédisposés au cancer isolés par un diagnostic pré-implantatoire

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Diagnostics prénataux

Actualités - Belgique

Publié le : 12/03/2009

Trois jours après la fécondation in vitro d'ovules provenant de femmes qui présentent des affections génitales pouvant mener au cancer (neurofibromatose de type 1 ou maladie de Von Hippel-Landau), des chercheurs de l'hôpital universitaire de Louvain (UZ Leuven)  ont pu  déterminer par des tests génétiques si certains des embryons ont un risque de développer le syndrome du cancer à l'âge adulte. Seuls les embryons ne présentant pas cette affection génitale ont été replacés dans l'utérus

Source : La Libre du 12/03/2009


Articles similaires

717 embryons testés par le DPI afin d’éviter le cancer du sein ?

717 embryons testés par le DPI afin d’éviter le cancer du sein ?

- Diagnostics prénataux

Selon une étude belgo-néerlandaise, "la sélection par diagnostic préimplantatoire d'embryons exempts d'une mutation génétique provoquant des cancers du sein est une opération 'possible' mais reste une question 'controversée' ".
L'étude, dirigée par le Pr Willem Verpoest de l'Université UZ Brussel, a consisté, pour 70 couples, à faire "appel à des 'diagnostics génétiques préimplantatoires' pour écarter les mutations génétiques  BRCA1 et BRCA2, connues pour entraîner cancers du sein ou de l'ova...

Lire la suite

Belgique : rembourser les diagnostics prénataux non invasifs (DPNI) pour déceler la Trisomie 21

Belgique : rembourser les diagnostics prénataux non invasifs (DPNI) pour déceler la Trisomie 21

- Diagnostics prénataux

Le cabinet de la ministre de la Santé publique et l'INAMI ne se sont pas encore prononcés quant à l'opportunité de rembourser le Diagnostic prénatal Non Invasif (DPNI)
Actuellement, les tests génétiques et sanguins  réalisés par les centres agréés de génétique ne sont pas encore remboursés par la Sécurité sociale, mais bien partiellement par certaines mutuelles pour des femmes enceintes « ciblées ». Le DPNI coûte pour l'instant 370 euros contre 450 euros en 2014. Il décrypte l'ensemble des chr...

Lire la suite

Risques eugénistes face aux diagnostics prénataux en Allemagne

Risques eugénistes face aux diagnostics prénataux en Allemagne

- Diagnostics prénataux

En Allemagne, les diagnostics prénataux sont en hausse constante. 75 % des femmes enceintes ont plus de 35 ans, ce qui fait du pays un de ceux où se présente le plus grand nombre de grossesses à risque (70 %).

La loi allemande offre par conséquent à toutes les femmes présumées « à risque » un accès gratuit à différents diagnostics prénataux (DPN) disponibles sur le marché. Les autres femmes y ont accès également, mais à leur frais.

L'Allemagne se voudrait prudente et le législateur n'oubli...

Lire la suite