Une modification dans la profession de sages-femmes : elles peuvent aujourd’hui prescrire des contra

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Contraception

Actualités

Publié le : 02/03/2014

Sur base d'un Arrêté Royal qui vient d'être publié, les sages-femmes qui le désirent, pourront prescrire certains médicaments. La liste en  a été définie par un autre Arrêté Royal. Elles devront au préalable suivre un cours de 30h et passer un examen en pharmacologie. Dans la liste des médicaments figure les contraceptifs oraux.


Articles similaires

Les stérilisations des femmes et des hommes en Belgique.

Les stérilisations des femmes et des hommes en Belgique.

- Contraception

Sur base des chiffres de l'INAMI, plus de 5.700 femmes se sont fait stériliser  en 2008. Chez les hommes, ce chiffre s'élève à 8.086. Le Professeur Patrick Emonts, chef de clinique au CHU de Liège, souligne pour sa part que " La ligature des trompes est loin d'être une petite opération. On se rend compte qu'elle peut aussi avoir un impact psychologique important sur la patiente. La femme peut se sentir mutilée dans son intimité, ce qui engendre parfois des troubles tant dans sa sexualité que d...

Lire la suite

Europe : clarification pour la vente de produits contraceptifs ou abortifs

Europe : clarification pour la vente de produits contraceptifs ou abortifs

- Contraception

Dans le bulletin de l'IEB du 23 janvier 2015, mention était faite de la décision d'exécution de la Commission européenne du 7 janvier, qui autorisait la vente libre et sans prescription de la pilule abortive EllaOne,  dans les différents Etats membres de l'Union.
En réponse à une question de parlementaires européens, la Commission a affirmé que la Décision n'oblige aucunement les Etats de l'Union à autoriser la vente de ce produit abortif sur leur territoire, que ce soit avec ou sans prescript...

Lire la suite

L’offre illimitée de contraception d’urgence, sans effets pervers ?

L’offre illimitée de contraception d’urgence, sans effets pervers ?

- Contraception

Alors que la grande majorité des médicaments connaît d'importantes restrictions lorsqu'ils sont commercialisés en vue d'éviter toute consommation inappropriée ou abusive, une exception existe : les "médicaments" de contraception d'urgence (MCU), qui peuvent aussi se révéler être abortifs.

En plus d'être anonyme, la distribution de MCU est gratuite pour les mineures depuis l'an 2000 en France. Elle est disponible sur demande en pharmacie et infirmerie d'école.

En Belgique, elle est en vente l...

Lire la suite