Pilules de 3e et 4e générations : l'Agence européenne du médicament est interpellée

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Contraception

Actualités

Publié le : 16/04/2013

À l'occasion d'une réunion de la Commission Environnement et Santé du Parlement européen, la députée européenne, vice - présidente  du groupe des verts, a interpellé notamment l'Agence européenne du médicament" [EMA] à propos des pilules de 3e et 4e générations, et indiqué: "Nous ne voyons aujourd'hui que le sommet de l'iceberg d'un scandale d'ampleur à venir."

Récemment, précise-t-elle, l'Agence nationale française du médicament a publié un rapport dans lequel elle annonce qu'entre 2000 et 2011, la pilule contraceptive a provoqué chaque année plus de 2500 accidents veineux et 20 décès (dont 14 attribuables aux pilules de 3e et 4e générations).

Il a fallu que la France saisisse l'EMA pour que l'Europe s'intéresse enfin à la question. Pour la députée européenne, "si les plaintes ont été peu nombreuses jusqu'à présent en Europe, c'est avant tout parce qu'il n'y a pas eu suffisamment de remontées des effets secondaires de ces médicaments par les médecins, les gynécologues et par les patientes elles-mêmes qui ignorent qu'elles peuvent signaler ces effets à la base Eudravigilances. Ce sont des laboratoires pharmaceutiques qui occupent tout le terrain pour l'évaluation des risques. Or, en tant que juges et parties, ces laboratoires ne font pas remonter à l'EMA les informations les plus pertinentes".
Ainsi, elle s'interroge: "Les pharmacies européennes délivrent régulièrement des pilules contraceptives sans ordonnances. Comment connaître alors le véritable chiffre des victimes par AVC ou de malades si aucun médecin n'a pu suivre ces femmes et si les accidents n'ont pas fait l'objet de remontées d'informations à l'EMA ?"

 Source: Le Quotidien du Médecin.fr (Dr Lydia Archimède) 28/03/2013


Articles similaires

Les pilules contraceptives de 3e et 4e générations font de plus en plus de victimes.

Les pilules contraceptives de 3e et 4e générations font de plus en plus de victimes.

- Contraception

En France, plus de 350 témoignages ont déjà été enregistrés en quelques semaines. L'avocat qui a représenté Marion Labat pour sa plainte contre le laboratoire Bayer et contre le directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM),  constate que chaque jour 15 à 20 témoignages nouveaux arrivent.

Le plus ancien date de 1984 et d'autres très récents en janvier 2013, mais la majorité des accidents s'est produite entre 2009 et 2012. Toujours d'après l'avocat interrogé par "Le ...

Lire la suite

CONSEIL DE L’EUROPE – Journée européenne du Don d’organes

CONSEIL DE L’EUROPE – Journée européenne du Don d’organes

- Don d'organes, de tissus et de sang

Ce 11 octobre 2014 aura lieu cette année la journée européenne du don d'organes, dont l'objectif est de sensibiliser aux besoins croissants en matière de dons et de transplantations. Le Conseil de l'Europe le souligne en chiffres : « En 2013, 17 020 personnes en Europe ont pu bénéficier d'une greffe de rein. Mais au cours de cette même année, 14 personnes en moyenne sont mortes chaque jour du fait de la pénurie d'organes disponibles pour la transplantation - 14 personnes qui auraient pu surviv...

Lire la suite

Cour Européenne des Droits de l’Homme – Arrêt du 18 février 2014 – A.L. contre Pologne

Cour Européenne des Droits de l’Homme – Arrêt du 18 février 2014 – A.L. contre Pologne

- Filiation

Madame R. donna naissance en 1995 à un enfant D. Monsieur A.L., ressortissant polonais, reconnut en être le père. Il se maria peu de temps après avec madame R. En 2000, Madame R. et monsieur A.L. divorcèrent. Un test ADN effectué en 2007 démontra que monsieur A.L. n'est pas le père biologique de l'enfant D.
Monsieur A.L. n'a cependant pas pu valablement contester sa propre reconnaissance de paternité, dès lors que le délai de 12 mois prévu par le droit polonais pour demander l'annulation de c...

Lire la suite