Pilules de 3e et 4e générations : l'Agence européenne du médicament est interpellée

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Contraception

Actualités

Publié le : 16/04/2013

À l'occasion d'une réunion de la Commission Environnement et Santé du Parlement européen, la députée européenne, vice - présidente  du groupe des verts, a interpellé notamment l'Agence européenne du médicament" [EMA] à propos des pilules de 3e et 4e générations, et indiqué: "Nous ne voyons aujourd'hui que le sommet de l'iceberg d'un scandale d'ampleur à venir."

Récemment, précise-t-elle, l'Agence nationale française du médicament a publié un rapport dans lequel elle annonce qu'entre 2000 et 2011, la pilule contraceptive a provoqué chaque année plus de 2500 accidents veineux et 20 décès (dont 14 attribuables aux pilules de 3e et 4e générations).

Il a fallu que la France saisisse l'EMA pour que l'Europe s'intéresse enfin à la question. Pour la députée européenne, "si les plaintes ont été peu nombreuses jusqu'à présent en Europe, c'est avant tout parce qu'il n'y a pas eu suffisamment de remontées des effets secondaires de ces médicaments par les médecins, les gynécologues et par les patientes elles-mêmes qui ignorent qu'elles peuvent signaler ces effets à la base Eudravigilances. Ce sont des laboratoires pharmaceutiques qui occupent tout le terrain pour l'évaluation des risques. Or, en tant que juges et parties, ces laboratoires ne font pas remonter à l'EMA les informations les plus pertinentes".
Ainsi, elle s'interroge: "Les pharmacies européennes délivrent régulièrement des pilules contraceptives sans ordonnances. Comment connaître alors le véritable chiffre des victimes par AVC ou de malades si aucun médecin n'a pu suivre ces femmes et si les accidents n'ont pas fait l'objet de remontées d'informations à l'EMA ?"

 Source: Le Quotidien du Médecin.fr (Dr Lydia Archimède) 28/03/2013


Articles similaires

Les pilules contraceptives de 3e et 4e générations font de plus en plus de victimes.

Les pilules contraceptives de 3e et 4e générations font de plus en plus de victimes.

- Contraception

En France, plus de 350 témoignages ont déjà été enregistrés en quelques semaines. L'avocat qui a représenté Marion Labat pour sa plainte contre le laboratoire Bayer et contre le directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM),  constate que chaque jour 15 à 20 témoignages nouveaux arrivent.

Le plus ancien date de 1984 et d'autres très récents en janvier 2013, mais la majorité des accidents s'est produite entre 2009 et 2012. Toujours d'après l'avocat interrogé par "Le ...

Lire la suite

Incohérences des normes européennes et nationales pour les essais cliniques sur des patients

Incohérences des normes européennes et nationales pour les essais cliniques sur des patients

- Recherche médicale

S'inquiétant de la complexité croissante des réglementations nationales en vigueur pour les essais cliniques, mais aussi souvent de leur incohérence lorsque celles-ci concernent des institutions académiques et des pays différents, l'Organisation de Coopération et de développement économique (OCDE) appelle ses États membres à harmoniser leurs procédures en la matière.

Cette recommandation marque un grand pas en avant car elle devrait davantage faciliter la coopération internationale, en partic...

Lire la suite

Mariage homosexuel et procréation médicalement assistée : Cour européenne des droits de l'homme

Mariage homosexuel et procréation médicalement assistée : Cour européenne des droits de l'homme

- Procréation médicalement assistée

Dans un arrêt de ce 15 mars 2012 (req.n°25951/07) Affaire Gas et Dubois contre France, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a jugé que la France n'a pas violé la Convention européenne des droits de l'homme en refusant à une femme homosexuelle la faculté d'adopter l'enfant de sa partenaire, et en limitant l'accès à l'aide médicale à la procréation (AMP) avec donneur aux couples hétérosexuels, car l'AMP est toujours subordonnée à un but thérapeutique. Elle a par ailleurs rappelé que l...

Lire la suite