De pil beu?

Publié le : Thématique : Début de vie / Contraception Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

Ik hou niet van de gedachte om gedurende 40 jaar hormonen in te nemen  om er dan nadien gedurende de menopauze nog te nemen.  Dit is tegennatuurlijk”  (…)
Vooral het risico van kanker en van problemen met de bloedsomloop doet de vrouwen deze methode ontvluchten.
Orale contraceptiva vermeerderen inderdaad het risico op borstkanker, baarmoederhalskanker en leverkanker en dit met een stijgende weerslag, naarmate de duur van de inname. Ze verminderen daarentegen het risico op kanker van het baarmoederslijmvlies en van de eierstokken.
Het risico van aandoeningen in de bloedsomloop, verbonden aan het innemen van de pil  is daarentegen verdubbeld : het treft 4 vrouwen op 10.000, die de pillen “van de derde generatie” nemen. Ter verduidelijking : deze bevatten nieuwe progestatieven namelijk  gestodène of désogestrel.
Het Franse ministerie van gezondheid vond dit een voldoende reden om vanaf september 2013  deze pillen niet meer terug te betalen.
 


Articles similaires

Belgique : plus de 10 millions d’euros consacrés par an par l’INAMI pour les moyens contraceptifs

Belgique : plus de 10 millions d’euros consacrés par an par l’INAMI pour les moyens contraceptifs

- Contraception

En 2014, 570.000 femmes belges prenaient la pilule contraceptive. Ce nombre est en diminution car les femmes abandonnent progressivement la pilule oestro-progestative au profit d'autres moyens, comme le stérilet hormonal ou en cuivre. C'est ce qui ressort d'une réponse parlementaire de Maggie De Block à Yoleen Van Camp. De plus, le nombre de femmes ayant utilisé la pilule du lendemain a été multiplié par 10 de 2010 à 2014.

Parmi les femmes qui arrêtent la pilule, nombreuses sont celles qui re...

Lire la suite

Pays-Bas : imposer la contraception aux femmes jugées incompétentes

Pays-Bas : imposer la contraception aux femmes jugées incompétentes

- Contraception

L'échevin à l'Education, à la Jeunesse et aux Soins, de la ville de Rotterdam, Hugo de Jonge, du parti démocrate-chrétien CDA, a fait une proposition conseil communal afin d'imposer la contraception à certaines femmes. La mesure concernerait entre dix et vingt femmes par an, des femmes aux problèmes psychiatriques ou de dépendance, mentalement déficientes, sans abri ou qui travaillent dans la prostitution. Elles seraient ainsi jugées inaptes à avoir un enfant. 
Hugo de Jonge entend ainsi régle...

Lire la suite

Belgique : risques potentiels de la pilule du lendemain

Belgique : risques potentiels de la pilule du lendemain

- Contraception

Un courrier DHPC (Direct Health Care Professionnal Communications), diffusé sous l'autorité de l'AFMPS (Agence fédérale des médicaments et des produits de santé), a récemment été envoyé aux professionnels de la santé afin de les informer de risques potentiels liés à l'utilisation du lévonorgestrel (Norlevo) ainsi que des recommandations pour limiter ces risques.

Mieux connu sous le nom de « Pilule du lendemain », le Levonorgestrel (LNG) fabriqué par la firme Mithra à Liège (Postinor) et par S...

Lire la suite