Un site «je veux avorter.be»

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 22/05/2014

La Fédération des centres de planning familial des Femmes prévoyantes socialistes (FPS) se plaint de la « désinformation propagée sur internet par les sites anti-choix qui font peser sur les femmes confrontées à une grossesse non désirée le poids de la culpabilité. »
Voilà pourquoi elle lance le site www.jeveuxavorter.be pour « une information claire, fiable et sans jugement sur l'avortement ». Mentionnant que « les risques de séquelles physiques sont extrêmement rares », le Dr Julia Laot précise qu'« en ce qui concerne l'aspect émotionnel, chaque femme bénéficie d'un soutien psychologique ».
Dans un article relayé par la presse, on apprend que le « dossier pédagogique sur l'avortement proposé par le Centre d'action laïque, les deux fédérations de planning familial (FLCPF et FCPF-FPS) et le Groupement des centres extra-hospitaliers pratiquant l'avortement (GACEHPA), a fait l'objet de dénonciations. » alors qu'il visait à informer les jeunes dans les écoles à propos de leur vie affective.
Dossier de l'IEB  : Les conséquences psychologiques de l'avortement et liste des Etudes scientifiques relatives au syndrome post-avortement


Articles similaires

Rapport avortement : impossible de poser un juste diagnostic sur les raisons qui poussent les femmes à avorter

Rapport avortement : impossible de poser un juste diagnostic sur les raisons qui poussent les femmes à avorter

- Avortement

Version complète de l'analyse ICI.

  18 273 avortements ont été déclarés en 2018 d'après le nouveau rapport de la Commission nationale d'évaluation de l'interruption volontaire de grossesse (ci-après : "la Commission"). Ce chiffre a légèrement baissé en 2019 avec 18 027 avortements, ce qui revient à un avortement pour 7,7 naissances et à 8,4 femmes concernées pour 1000 femmes en âge de procréer.

  Près d'un tiers des femmes (7 198) ayant avorté en 2018 ont expliqué leur déma...

Lire la suite

Diminution du nombre des femmes belges qui vont avorter aux Pays-Bas

Diminution du nombre des femmes belges qui vont avorter aux Pays-Bas

- Avortement

C'est une bonne nouvelle : selon le dernier rapport officiel 2018 des Pays-Bas en matière d'avortement (De jaarrapportage 2018 van de Wet afbreking zwangerschap, zoals opgesteld door de Inspectie Gezondheidszorg en Jeugd), publié la semaine dernière, le nombre de femmes quittant la Belgique pour avorter aux Pays-Bas est en baisse continue : de 1473 avortements en 2011, l'on passe à 444 avortements en 2018. Aucune donnée n'est par contre disponible sur les raisons conduisant ces femmes à se ren...

Lire la suite

Amnesty International en faveur d'un accès inconditionnel et généralisé à l'avortement

Amnesty International en faveur d'un accès inconditionnel et généralisé à l'avortement

- Avortement

Dans sa note publiée le 28 septembre dernier, l'ONG Amnesty International revendique « le droit d'avorter qu'ont toutes les femmes, les filles et les personnes pouvant être enceintes », et « demande la dépénalisation totale de l'avortement et un accès universel à l'avortement ».

 

Cette actualisation de la politique générale d'Amnesty sur l'avortement intervient alors que l'ONG s'était positionnée à de multiples reprises, ces dernières années, en faveur d'un assouplissement des conditions d'...

Lire la suite