Russie : l’avortement en débat

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 18/10/2017

Légalisé dans ce pays depuis 1920, l'avortement y est particulièrement répandu. En 2014, on comptait plus d'un million d'avortements, plaçant la Russie en tête du peloton avec la Chine et les Etats Unis. A L'occasion de la rentrée scolaire, une manifestation intitulée « ils auraient pu aller à l'école » a rassemblé des milliers de citoyens dans 34 villes de Russie. Il s'agit en effet de faire prendre conscience du nombre alarmant d'avortements.

Ainsi, 2000 paires de chaussures d'enfants ont été disposées sur la place Sokolniki Park de la capitale, ce nombre représentant le nombre d'avortements par jour dans le pays.
Aujourd'hui, si les femmes recourent à l'avortement en Russie, c'est par manque de moyens financiers et d'aides de l'Etat : « Nous souhaitons voir débloquée une assistance du budget de l'État pour les familles nombreuses. », affirme l'un des organisateurs de la marche.

 

En deux ans, les citoyens mobilisés par cette question ont mis en place un programme d'aide permettant à plus de 7000 femmes de ne pas avorter alors qu'elles devaient faire face à de graves problèmes financiers. En outre, 65.000 femmes au total ont bénéficié de soutiens divers.

A noter qu'au cours de ces quatre dernières années, le nombre d'avortements a diminué de moitié.

Sources : Le Figaro


Articles similaires

L’avortement relance le débat en Pologne

L’avortement relance le débat en Pologne

- Avortement

En Pologne, 15 mois après une première proposition d'abolition de l'avortement, des manifestations subséquentes et le retrait de la proposition, le Parlement relance le débat sur la question. Il fera la balance entre deux projets de loi, l'une libéralisant l'accès à l'avortement, l'autre l'abolissant non pas totalement, mais dans les cas où foetus est handicapé.

La législation de 1993, actuellement toujours en vigueur, interdit en effet tout avortement, hormis les situations de viols, d'inces...

Lire la suite

Belgique : pas de dépénalisation totale de l’avortement pour le moment

Belgique : pas de dépénalisation totale de l’avortement pour le moment

- Avortement

Ce mardi 27 juin, la commission de justice de la Chambre a ajourné sine die l'examen des six propositions de lois de libéralisation de l'avortement qui lui étaient présentées. Le parti chrétien démocrate flamand (CD&V), représenté par la députée Sonja Becq a, en effet, demandé un délai pour examiner ces différentes propositions.

La réforme « phare » de ces différentes propositions consiste en la qualification de l'avortement comme acte médical, non plus régi par le Code Pénal mais par une loi...

Lire la suite

Amnesty International soutient une politique pro-avortement

Amnesty International soutient une politique pro-avortement

- Avortement

Les Irlandais auront à se prononcer cet été par referendum sur l'abolition du huitième amendement de sa Constitution. Cet amendement reconnaît comme équivalent le droit à la vie de la mère et celui de l'enfant à naitre, et justifie que l'avortement est encore partiellement interdit dans ce pays. Afin d'influencer l'opinion publique, « Amnesty International Irlande » (A.I.I.), a organisé une campagne pro-avortement pour l'occasion et a accepté la somme de 137.000€ de la Fondation américaine « O...

Lire la suite