Portugal : modification de la loi dépénalisant l’avortement

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 06/08/2015

Le Parlement portugais a voté le 21 juillet 2015 une loi visant à limiter l'accès des femmes à l'avortement. Alors que la loi de 2007 avait été jusqu'à permettre aux femmes d'avorter librement et gratuitement, la nouvelle loi pose des balises. Le financement de cet acte ne pèse plus sur l'ensemble de la population mais revient aux femmes qui décident d'interrompre leur grossesse.
De plus, ayant le souci d'accompagner au mieux les femmes en détresse, celles-ci se verront proposer plusieurs entretiens préalables lors desquels leur seront  expliquées les aides qu'elles pourraient obtenir en donnant la vie à leur enfant.
La réaction des militants pro-avortement n'a pas tardé, dénonçant un avilissement de la femme et une incitation à l'avortement clandestin. Il en reste que de nombreuses femmes se réjouissent d'avoir une information plus juste afin de prendre une décision de manière libre et éclairée. Elles déplorent en effet que dans de nombreux pays européens, les aides auxquelles les femmes ont accès ne soient pas présentées pour alimenter la réflexion sur une éventuelle interruption de grossesse.
Source : The Guardian
 


Articles similaires

La militance pro-avortement d’Amnesty International redoublera en 2019

La militance pro-avortement d’Amnesty International redoublera en 2019

- Avortement

« En 2019, nous allons mener un combat pour la dépénalisation de l'avortement dans tous les pays où il constitue toujours un crime. Rejoignez le combat. Rejoignez-nous. » C'est en ces termes qu'Amnesty International développe son plaidoyer pour l'avortement dans un dossier « Les droits humains aujourd'hui » (2018), plaçant la dépénalisation de cet acte dans ses priorités pour l'année 2019.

Au nom de cette imposante ONG, son secrétaire général Kumi Naidoo se félicite de la dépénalisation réce...

Lire la suite

Rapport 2008-2009 de la Commission d’évaluation avortement.

Rapport 2008-2009 de la Commission d’évaluation avortement.

- Avortement

Ci-dessous les chiffres officiels révélés dans le quatrième rapport de la Commission d'évaluation de la loi dépénalisant l'interruption de grossesse. 

On constate qu'il y a eu 2.646 avortements de plus en 2009 qu'en 2004, et ce malgré la politique gouvernementale en matière de contraception (60% des femmes utilisaient une méthode contraceptive).

Comme chaque année, la Commission se dit totalement tributaire des chiffres fournis par les centres d'avortement et les hôpitaux, n'ayant pas les mo...

Lire la suite

Le nombre d’avortements chez les adolescentes en constante augmentation

Le nombre d’avortements chez les adolescentes en constante augmentation

- Avortement

Selon Chantal Kortmann, médecin membre de la Commission d'évaluation de la loi sur l'avortement, le nombre d'avortements  subis par des adolescentes est en constante augmentation. En 2007, il y avait 107 avortements chez des jeunes entre 10 et 14 ans tandis que ce chiffre s'élevait à 2601 pour des jeunes entre 15 et 19 ans, ce qui correspond à la moitié des presque 6000 grossesses recensées chez des adolescentes.
Alors qu'une des priorités de la loi sur l'avortement était de diminuer le nombre...

Lire la suite