Pays-Bas : scandale touchant des centres d’avortement

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 20/09/2017

La Ministre de la Santé, Edith Schippers, se dit préoccupée à propos de la situation financière de la Fondation Casa qui regroupe sept des quinze cliniques d'avortement aux Pays-Bas.   L'enquête en cours révèle une fraude à grande échelle autour de subsides qui aurtaient été indûment versés en 2015 à cette fondation. Le Nederlands Dagblad a découvert que la fraude, en cours depuis plusieurs années, consistait à facturer le prix de produits anesthésiants utilisés lors des 52.000 avortements dans des doses plus élevées que celles réellement utilisées.   Pour chacun de ces 52.000 avortements, c'est en moyenne 100 euros, soit près de 6 millions d'euros qui auraient été surfacturés, non seulement pour les nacotiques, mais aussi pour les prestations d'anesthésistes ou infirmières, qui n'étaient pas présents lors de l'avortement.

Source : Medisch Contact, Nederlands Dagblad


Articles similaires

Comment la suppression d’une aide sociale a conduit à l’augmentation du nombre d’avortements au Royaume-Uni

Comment la suppression d’une aide sociale a conduit à l’augmentation du nombre d’avortements au Royaume-Uni

- Avortement

Parmi les mères britanniques de deux enfants ou plus ayant récemment avorté, 60% déclarent que leur décision d'avorter a été influencée par l'arrêt d'une aide sociale par le gouvernement britannique.

Ces chiffres sont issus d'une étude publiée en décembre 2020 par le British Pregnancy Advisory Service (BPAS). Le BPAS est une association pratiquant des avortements et prodiguant du conseil en matière de contraception et de grossesse au Royaume-Uni.

L'aide gouvernementale supprimée dont il est ...

Lire la suite

"Médecins du Monde" : mobilisation pour promouvoir l’avortement

"Médecins du Monde" : mobilisation pour promouvoir l’avortement

- Avortement

L'Association Médecins du Monde a lancé un appel, signé par quelque 420 médecins et personnels de santé du monde entier demandant "un accès universel à la contraception et à l'avortement sûr et légal", expliquant se mobiliser "pour que chaque femme, chaque jeune fille ait le droit d'avoir ou non des enfants, sans risquer sa propre vie". Saisissant l'occasion d'une importante réunion aux Nations-Unies, les signataires demandent "à tous les États de prendre les mesures nécessaires pour éliminer ...

Lire la suite

Bruxelles: les manifestantes pro-avortement reconnaissent la réalité de l’enfant.

Bruxelles: les manifestantes pro-avortement reconnaissent la réalité de l’enfant.

- Avortement

La Caravane des femmes a déambulé le dimanche 9 septembre à Bruxelles. Les 1.650 manifestantes « exigent qu'une femme enceinte puisse décider en toute liberté de poursuivre ou non sa grossesse », et d'ajouter « La loi doit reconnaître le droit de chaque femme à décider elle-même si elle souhaite ou non avoir des enfants, quand en avoir et avec qui ».

Le visage de l'enfant apparaît donc dans la revendication. Il ne s'agit plus d'un amas de cellules humaines. L'enfant est nommé et rejoint la r...

Lire la suite