Libéralisation de l'avortement votée au Luxembourg

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 26/11/2012

Au Luxembourg, la Chambre a adopté la réforme de la loi sur l'avortement par 39 voix contre 21. Ceci constitue une libéralisation de l'avortement après la première loi de 1978.
Un amendement visant à supprimer l'introduction d'une consultation préalable obligatoire a été rejeté.

Le projet de loi 6103 portant modification des articles 351, 353 et 353-1 du Code pénal a été voté par la Chambre des députés du Grand-Duché de Luxembourg.

Ceci consacre la totale autonomie de la femme dans sa décision d'avorter. Il suffit à une femme de déclarer que la grossesse la met en situation de détresse pour qu'elle ait le droit de recourir à l'avortement.

Pour les mineures non émancipées, le projet de loi 6103 admet le principe de leur autonomie de décision par rapport aux parents et le principe d'un tiers garant. Le médecin doit toutefois s'efforcer d'obtenir préalablement le consentement de la jeune fille pour que les représentants légaux soient consultés.


Articles similaires

Portugal : modification de la loi dépénalisant l’avortement

Portugal : modification de la loi dépénalisant l’avortement

- Avortement

Le Parlement portugais a voté le 21 juillet 2015 une loi visant à limiter l'accès des femmes à l'avortement. Alors que la loi de 2007 avait été jusqu'à permettre aux femmes d'avorter librement et gratuitement, la nouvelle loi pose des balises. Le financement de cet acte ne pèse plus sur l'ensemble de la population mais revient aux femmes qui décident d'interrompre leur grossesse.
De plus, ayant le souci d'accompagner au mieux les femmes en détresse, celles-ci se verront proposer plusieurs entr...

Lire la suite

Extension du "droit" à l'avortement au Luxembourg

Extension du "droit" à l'avortement au Luxembourg

- Avortement

Ce mardi 2 décembre, la Chambre des députés du Grand-Duché de Luxembourg a adopté par 38 voix contre 22, une loi libéralisant une fois de plus l'avortement, après une loi de novembre 2012 qui avait elle-même libéralisé la loi de 1978. Le texte original de 1978 correspondait plus ou moins à la loi française dite Loi Veil. La nouvelle loi étend encore le « droit » à l'avortement, en supprimant notamment la notion de détresse ou encore la deuxième consultation obligatoire pour les femmes souhaita...

Lire la suite

Chili : repénaliser l’avortement n’entraîne pas une hausse de la mortalité maternelle

Chili : repénaliser l’avortement n’entraîne pas une hausse de la mortalité maternelle

- Avortement

Le docteur Elard Koch, directeur de recherche à l'Institut Melisa, a publié récemment une étude consacrée à l'évolution de la mortalité maternelle avant et après le repénalisation de l'avortement au Chili.
Il constate que le nombre de morts maternelles a connu une baisse de 69.2%, passant de 41.3 à 12.7 pour 100.000 femmes depuis 1989, date à laquelle le Chili a repénalisé l'avortement. Ce pays connaît désormais un taux de mortalité maternelle inférieur à celui des Etats-Unis et il affiche le ...

Lire la suite