Les sages-femmes montent au créneau

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 05/08/2014

Le rôle des sages-femmes a un impact positif essentiel pour la santé des futures mères et des nouveaux-nés, que ce soit dans les pays industrialisés ou en voie de développement, ressort-il d'un dossier spécial qui leur est consacré dans la revue scientifique médicale britannique The Lancet.
Les auteurs du dossier invitent dès lors les gouvernements à reconnaître le "potentiel vital" des sages-femmes pour sauver des vies dans le monde. Ils mettent également en avant les preuves d'une tendance à la surmédicalisation de la grossesse et de l'accouchement et au recours à des interventions inutiles (césariennes, épisiotomies), que ce soit dans les pays à faibles ou hauts revenus. Or, selon les auteurs, faire davantage appel aux sages-femmes permet de réduire la mortalité des femmes et des nourrissons, de limiter les traumatismes à la naissance, de réduire les accouchements médicalement assistés, etc.
Un point de vue partagé par l'Union professionnelle des sages-femmes belges (UpSfb). On dénombre en Belgique près de 8.000 sages-femmes enregistrées, mais toutes n'exercent pas.
Le rôle de la sage-femme est parfois encore méconnu chez nous, explique Vanessa Wittvrouw, vice-présidente de l'UpSfb. On voit généralement la sage-femme comme une personne qui intervient en fin de grossesse et lors de l'accouchement, or la sage-femme peut accompagner les parents dès avant la conception et jusqu'à la première année de l'enfant. Elles font de la prévention, accompagnent les futurs parents de manière plus proche, répondent à leurs questions, les rassurent, mais leur rôle évolue également et elles peuvent poser davantage d'actes qu'auparavant, explique-t-elle.
 


Articles similaires

Dépénalisation totale de l’avortement : comment légiférer sans approfondir le vécu des femmes ?

Dépénalisation totale de l’avortement : comment légiférer sans approfondir le vécu des femmes ?

- Avortement

Cela fait 6 ans que la pratique de l'avortement en Belgique n'est plus évaluée. Aucun chiffre n'a été publié depuis 2012. (Voir les derniers chiffres). Or, la loi de 1990 dépénalisant l'avortement à titre exceptionnel et à certaines conditions,  avait pourtant donné à une commission nationale la mission expresse de rendre un rapport au Parlement tous les deux ans.  Aucun rapport n'a vu le jour depuis 2012. Si les données nécessaires à l'évaluation existent, elles n'ont plus été traitées depuis...

Lire la suite

Sentiments de femmes après l’avortement

Sentiments de femmes après l’avortement

- Avortement

Publiée dans le Journal of American Physicians and Surgeons, une étude dirigée par le prof. Priscilla K. Coleman, Ph.D., a tenté d'appréhender à grande échelle les conséquences personnelles vécues par les femmes suite à un avortement.  En 2012 et 2013, 987 femmes se sont portées candidates pour approfondir les aspects positifs et négatifs de leur expérience vécue.
Les réponses aux deux « simples » questions posées, ne reflètent pas, selon les chercheurs, les théories féministes actuelles.

Qu...

Lire la suite

Le Parlement autrichien à l'écoute des femmes et des enfants

Le Parlement autrichien à l'écoute des femmes et des enfants

- Avortement

Promouvoir l'équité pour les femmes enceintes et leurs enfants, c'est le projet de l'initiative citoyenne parlementaire autrichienne #fairändern (traduire « juste changement »).

Entraînée dans cette initiative par trois femmes (Carina Marie Eder, Petra Plonner et Marie-Louise Schütz), l'Autriche s'est rassemblée autour d'une pétition unique qui a rapidement vu les rangs de ses signataires grossir. L'initiative #fairändern touche en effet un grand nombre de personnes aux profils très variés, ...

Lire la suite