L’Open Vld souhaite plus de centres

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités - Belgique

Publié le : 01/04/2010

Alexander De Croo, président de l'Open Vld, souhaite la construction de plusieurs nouveaux centres habilités à effectuer des avortements en Flandre. Il n'en existe en effet que 4 en Flandre tandis que ce chiffre s'élève à 13 en Wallonie et 15 à Bruxelles. « Dans la région la plus peuplée du Pays, c'est une défaillance », affirme-t-il. L'Open Vld souhaite également discuter de l'allongement du délai pour avorter ainsi qu'une vraie politique de prévention afin de diminuer le nombre d'avortements.

 Source : HBVL, 1er avril 2010


Articles similaires

Pays-Bas : scandale touchant des centres d’avortement

Pays-Bas : scandale touchant des centres d’avortement

- Avortement

La Ministre de la Santé, Edith Schippers, se dit préoccupée à propos de la situation financière de la Fondation Casa qui regroupe sept des quinze cliniques d'avortement aux Pays-Bas.   L'enquête en cours révèle une fraude à grande échelle autour de subsides qui aurtaient été indûment versés en 2015 à cette fondation. Le Nederlands Dagblad a découvert que la fraude, en cours depuis plusieurs années, consistait à facturer le prix de produits anesthésiants utilisés lors des 52.000 avortements dan...

Lire la suite

Inde : les centres de maternité de substitution se délocalisent au Cambodge

Inde : les centres de maternité de substitution se délocalisent au Cambodge

- Gestation pour autrui

Très critiqué pour son laxisme face à l'industrie de la GPA (Gestation pour autrui), le gouvernement indien a décidé de réagir radicalement. En effet, dès octobre 2015, le gouvernement indien a fait part de son intention d'interdire complètement aux étrangers la possibilité de recourir aux services de mères porteuses. Si, à ce jour, aucune loi n'a encore été votée, les mesures existent déjà (cf. circulaire ICI). On y lit que les étrangers ne peuvent plus obtenir de visas médicaux leur permetta...

Lire la suite

Belgique : dysfonctionnements dans les centres de planning familial

Belgique : dysfonctionnements dans les centres de planning familial

- Contraception

Selon Maxime Prévot (cdH), ministre wallon de la Santé, plusieurs dysfonctionnements ont été relevés au sein des centres de planning familial, notamment « dans les pratiques de distribution des pilules contraceptives et des pilules du lendemain en l'absence de médecins », mentionne le Journal du Médecin.
C'est une des raisons qui ont conduit à la non reconduction de la convention pluriannuelle 2010-2012 fixant les subsides (plus de 100.000 euros) alloués aux fédérations de centres de planning ...

Lire la suite