L’Open Vld souhaite plus de centres

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 01/04/2010

Alexander De Croo, président de l'Open Vld, souhaite la construction de plusieurs nouveaux centres habilités à effectuer des avortements en Flandre. Il n'en existe en effet que 4 en Flandre tandis que ce chiffre s'élève à 13 en Wallonie et 15 à Bruxelles. « Dans la région la plus peuplée du Pays, c'est une défaillance », affirme-t-il. L'Open Vld souhaite également discuter de l'allongement du délai pour avorter ainsi qu'une vraie politique de prévention afin de diminuer le nombre d'avortements.

 Source : HBVL, 1er avril 2010


Articles similaires

Pays-Bas : scandale touchant des centres d’avortement

Pays-Bas : scandale touchant des centres d’avortement

- Avortement

La Ministre de la Santé, Edith Schippers, se dit préoccupée à propos de la situation financière de la Fondation Casa qui regroupe sept des quinze cliniques d'avortement aux Pays-Bas.   L'enquête en cours révèle une fraude à grande échelle autour de subsides qui aurtaient été indûment versés en 2015 à cette fondation. Le Nederlands Dagblad a découvert que la fraude, en cours depuis plusieurs années, consistait à facturer le prix de produits anesthésiants utilisés lors des 52.000 avortements dan...

Lire la suite

10 centres de chirurgie fœtale dans le monde, dont 2 en Belgique

10 centres de chirurgie fœtale dans le monde, dont 2 en Belgique

- Diagnostics prénataux

Opérer des bébés in utero nécessite un grand savoir-faire. Cette expertise se développe au CHU Brugmann et à la KULeuven depuis plusieurs années. Dans un entretien récent au Journal du Médecin, le professeur Jacques Jani a expliqué les différents types d'opérations et techniques utilisées. La chirurgie foetale permet aujourd'hui de reconstituer la moelle épinière en cas de spina bifida, de séparer des jumeaux en danger, de débloquer les poumons ou encore de soigner une malformation cardiaque.
...

Lire la suite

Inde : les centres de maternité de substitution se délocalisent au Cambodge

Inde : les centres de maternité de substitution se délocalisent au Cambodge

- Gestation pour autrui

Très critiqué pour son laxisme face à l'industrie de la GPA (Gestation pour autrui), le gouvernement indien a décidé de réagir radicalement. En effet, dès octobre 2015, le gouvernement indien a fait part de son intention d'interdire complètement aux étrangers la possibilité de recourir aux services de mères porteuses. Si, à ce jour, aucune loi n'a encore été votée, les mesures existent déjà (cf. circulaire ICI). On y lit que les étrangers ne peuvent plus obtenir de visas médicaux leur permetta...

Lire la suite