France : 50.000 citoyens ont marché pour la vie à Paris

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 26/01/2017

C'est dans le calme et la bonne humeur que s'est déroulée ce dimanche 21 janvier, à Paris, la onzième Marche pour la vie. La mobilisation était significative puisqu'elle a rassemblé 50.000 participants.

Entre les primaires de la droite et de la gauche, et alors qu'est discuté, à l'Assemblée nationale, le projet de loi sur l'extension du délit d'entrave à l'IVG, force est de constater que la question de l'avortement a resurgi avec force dans le débat public, les femmes prenant la parole et témoignant combien l'avortement peut faire mal, une souffrance qui pour certaines les meurtrit à vie.

En Belgique, la Marche pour la vie aura lieu à Bruxelles le dimanche 26 mars 2017 dans un cadre différent puisque, dans ce pays, les débats actuels portent sur une éventuelle dépénalisation totale de l'avortement.

Source : Le Figaro


Articles similaires

Délai d’avortement de 12 à 14 semaines en France : des conséquences néfastes pour les femmes et les médecins

Délai d’avortement de 12 à 14 semaines en France : des conséquences néfastes pour les femmes et les médecins

- Avortement

Le 23 février 2022, l'Assemblée nationale française a adopté une loi allongeant le délai d'avortement de 12 à 14 semaines. Cette loi fait pourtant l'objet d'intenses critiques, tant du point de vue des personnes en faveur d'une prévention de l'avortement que des personnes plus favorables à la pratique de l'avortement. Ces critiques se fondent sur deux éléments : d'une part, l'élargissement s'appuie sur l'idée erronée selon laquelle le délai actuel limiterait injustement l'accès à l'avortement ...

Lire la suite

France : inquiétude face à l’adoption du « délit d'entrave numérique à l’IVG »

France : inquiétude face à l’adoption du « délit d'entrave numérique à l’IVG »

- Avortement

Mardi 27 septembre dernier, le gouvernement français a annoncé son souhait de créer un « délit d'entrave numérique à l'IVG », profitant de la journée internationale sur le droit à l'avortement. C'est Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l'Enfance et des droits des Femmes, qui s'est emparée du sujet. Défini par le code de la Santé publique et déjà en vigueur depuis 1993, le délit d'entrave à l'IVG sanctionne toute action dont l'objectif est d'empêcher l'accès à l'information sur l'avor...

Lire la suite

Pays-Bas : 75% des citoyens de plus de 35 ans sont favorables à l’avortement

Pays-Bas : 75% des citoyens de plus de 35 ans sont favorables à l’avortement

- Avortement

Aux Pays-Bas, 75% des citoyens de plus de 35 ans sont favorables à l'avortement alors que ce chiffre baisse à 66 % pour ceux dont l'âge se situe entre 18 et 35 ans.
Les personnes interrogées lors de cette enquête qui se veut indépendante, pensent que la majorité des femmes choisissent d'avorter parce qu'elles ne veulent pas l'enfant (27%), d'autres parce que l'enfant est porteur d'un handicap (26%) ou après un viol (17%).
Près de la moitié des personnes interrogées trouvent que l'avortement se...

Lire la suite