France : 50.000 citoyens ont marché pour la vie à Paris

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 26/01/2017

C'est dans le calme et la bonne humeur que s'est déroulée ce dimanche 21 janvier, à Paris, la onzième Marche pour la vie. La mobilisation était significative puisqu'elle a rassemblé 50.000 participants.

Entre les primaires de la droite et de la gauche, et alors qu'est discuté, à l'Assemblée nationale, le projet de loi sur l'extension du délit d'entrave à l'IVG, force est de constater que la question de l'avortement a resurgi avec force dans le débat public, les femmes prenant la parole et témoignant combien l'avortement peut faire mal, une souffrance qui pour certaines les meurtrit à vie.

En Belgique, la Marche pour la vie aura lieu à Bruxelles le dimanche 26 mars 2017 dans un cadre différent puisque, dans ce pays, les débats actuels portent sur une éventuelle dépénalisation totale de l'avortement.

Source : Le Figaro


Articles similaires

France : augmentation du nombre d’avortements en 2013

France : augmentation du nombre d’avortements en 2013

- Avortement

La Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques (DREES), organisme affilié au Ministère de la Santé, a rendu son rapport sur les données françaises de 2013 relatives à l'avortement. Elle y relate une hausse de 4,7% du nombre d'avortements par rapport à 2012 après une période de stabilité depuis 2010. La France atteint ainsi un taux record d'avortements avec 229 000 avortements en 2013, soit 15,6 avortements pour mille femmes.
Les analyses statistiques révèlent que...

Lire la suite

Pays-Bas : 75% des citoyens de plus de 35 ans sont favorables à l’avortement

Pays-Bas : 75% des citoyens de plus de 35 ans sont favorables à l’avortement

- Avortement

Aux Pays-Bas, 75% des citoyens de plus de 35 ans sont favorables à l'avortement alors que ce chiffre baisse à 66 % pour ceux dont l'âge se situe entre 18 et 35 ans.
Les personnes interrogées lors de cette enquête qui se veut indépendante, pensent que la majorité des femmes choisissent d'avorter parce qu'elles ne veulent pas l'enfant (27%), d'autres parce que l'enfant est porteur d'un handicap (26%) ou après un viol (17%).
Près de la moitié des personnes interrogées trouvent que l'avortement se...

Lire la suite

France : promotion de l’avortement par le Ministère en charge de la santé

France : promotion de l’avortement par le Ministère en charge de la santé

- Avortement

Marisol Touraine, Ministre de la santé en France, met en place des mesures qui visent la banalisation de l'avortement par une campagne « Mon corps, mon choix, mon droit ».
Parmi les mesures relayées par de nombreux médias, on notera l'invitation faite aux femmes à se diriger exclusivement vers le site ivg.gouv.fr et à appeler un « numéro vert » répertoriant les centres officiels et choisis où elles pourront avorter ou obtenir une contraception.
Dans le même temps, Nathalie Bajos, Directrice de...

Lire la suite