Extension du "droit" à l'avortement au Luxembourg

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 03/12/2014

Ce mardi 2 décembre, la Chambre des députés du Grand-Duché de Luxembourg a adopté par 38 voix contre 22, une loi libéralisant une fois de plus l'avortement, après une loi de novembre 2012 qui avait elle-même libéralisé la loi de 1978. Le texte original de 1978 correspondait plus ou moins à la loi française dite Loi Veil. La nouvelle loi étend encore le « droit » à l'avortement, en supprimant notamment la notion de détresse ou encore la deuxième consultation obligatoire pour les femmes souhaitant avoir recours à l'avortement.
Tandis que l'Association pour la Vie naissante, qui entend « promouvoir toutes les mesures médicales, éducatives et sociales appropriées pour faire disparaître les causes profondes de l'avortement, et en particulier, d'organiser et de soutenir à cet effet des services de consultation, d'accueil et d'entraide », organisait une manifestation devant la Chambre, l'opposition a regretté lors des débats précédant le vote l'absence de toute évaluation de la mise en vigueur de la loi votée en 2012.
Pour rappel, le gouvernement luxembourgeois, issu des élections de novembre 2013, s'appuie sur une coalition de trois partis : le Parti démocratique (libéral), le Parti socialiste ouvrier luxembourgeois et les Verts.
Source : http://5minutes.rtl.lu

 


Articles similaires

La majorité des avortements sont pratiqués à Bruxelles

La majorité des avortements sont pratiqués à Bruxelles

- Avortement

  A Bruxelles, une grossesse sur quatre se termine par un avortement. Ces chiffres sont respectivement de une sur dix en Flandre et de une sur huit en Wallonie. Selon Hanan Ben Abdeslam, du centre d'expertise «Volle Maan », ce chiffre particulièrement élevé pour la Capitale s'explique par le fait que des facteurs religieux, culturels mais aussi financiers freinent le recours à la contraception. De plus, la fertilité reste un sujet tabou dans différentes cultures étrangères. Cela explique pourq...

Lire la suite

Irlande : la loi sur l’avortement restera en l'état

Irlande : la loi sur l’avortement restera en l'état

- Avortement

Ce jeudi 11 février 2016, le Parlement d'Irlande du Nord a rejeté deux amendements proposant respectivement l'extension de l'avortement aux cas de crimes sexuels et aux cas de malformation fatale du foetus in utero ou peu après la naissance.
La première proposition relative au viol a été rejetée par 64 voix contre et 30 pour. Jim Allister, magistrat en matière pénale et chef du parti Traditional Unionist Voice a expliqué que « 95 % du temps, le jury se pose la question de savoir si les rapport...

Lire la suite

Belgique : faut-il sortir l'avortement du Code pénal ?

Belgique : faut-il sortir l'avortement du Code pénal ?

- Avortement

Ces derniers mois, 3 colloques ont été organisés à l'initiative de la laïcité organisée visant à sortir l'avortement du Code pénal, dont le dernier en date, le vendredi 27 janvier dans les bâtiments du Sénat.
Plusieurs propositions de loi sont d'ailleurs déjà prêtes (Voir tableau). D'autres partis disent y travailler.

L'argument principal est que l'avortement volontaire est un choix de la femme et le maintenir au sein du Code pénal pourrait mener à une culpabilisation de celle-ci.

La brochur...

Lire la suite