Espagne : le Comité de bioéthique soutient la réforme sur l’avortement

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 12/06/2014

Le Comité de bioéthique espagnol vient de rendre son avis sur le projet de loi visant à limiter le recours à l'interruption volontaire de grossesse  (IVG). Par 9 voix contre 3, le Comité soutient la réforme de la loi sur l'avortementCe projet de loi, précise le Comité, "est plus en conformité avec le droit à la vie" que l'actuelle législation. Le rapport du Comité soutient une loi qui affiche comme priorité la protection de l'enfant à naître quand la loi actuellement en vigueur autorise l'avortement dans les 14 premières semaines de grossesse "sans motif".  
Le Comité demande également à l'exécutif que ce projet de loi prévoit des dispositions d'aides à la maternité pour qu'il puisse donner lieu aux résultats escomptés, à savoir "une diminution du nombre d'avortements". Ces aides devraient concerner la "santé, les services, le fonctionnement du marché du travail, le logement et l'aide  financière".     
Enfin, le Comité demande à ce qu'un soutien soit apporté aux femmes qui ont avorté : "l'information et le soutien aux femmes qui décident d'interrompre définitivement leur grossesse ne doit pas se terminer au moment où cela se produit. La réalité démontre que ces femmes peuvent avoir besoin d'une aide psychologique pour surmonter les conséquences d'une décision que, dans la majorité des cas, elles n'ont pas voulu prendre".
Cet avis consultatif du Comité de bioéthique est l'un des plus attendus car il émane d'experts reconnus.
Source : Genethique.org


Articles similaires

Russie : l’avortement en débat

Russie : l’avortement en débat

- Avortement

Légalisé dans ce pays depuis 1920, l'avortement y est particulièrement répandu. En 2014, on comptait plus d'un million d'avortements, plaçant la Russie en tête du peloton avec la Chine et les Etats Unis. A L'occasion de la rentrée scolaire, une manifestation intitulée « ils auraient pu aller à l'école » a rassemblé des milliers de citoyens dans 34 villes de Russie. Il s'agit en effet de faire prendre conscience du nombre alarmant d'avortements.

Ainsi, 2000 paires de chaussures d'enfants ont é...

Lire la suite

Pays-Bas : 75% des citoyens de plus de 35 ans sont favorables à l’avortement

Pays-Bas : 75% des citoyens de plus de 35 ans sont favorables à l’avortement

- Avortement

Aux Pays-Bas, 75% des citoyens de plus de 35 ans sont favorables à l'avortement alors que ce chiffre baisse à 66 % pour ceux dont l'âge se situe entre 18 et 35 ans.
Les personnes interrogées lors de cette enquête qui se veut indépendante, pensent que la majorité des femmes choisissent d'avorter parce qu'elles ne veulent pas l'enfant (27%), d'autres parce que l'enfant est porteur d'un handicap (26%) ou après un viol (17%).
Près de la moitié des personnes interrogées trouvent que l'avortement se...

Lire la suite

AVORTEMENT

- Avortement

o    Belgique : pénurie de médecins formés à l'avortement
o    Extension du "droit" à l'avortement au Luxembourg
o    Belgique : pas de dédommagement pour le fait d'être née handicapée
o    Luxembourg : l'avortement ne devrait plus être justifié par une situation de détresse
o    Avortement en Espagne : le gouvernement retire son projet de loi
o    "Médecins du Monde" : mobilisation pour promouvoir l'avortement
o    Malte résiste et réaffirme son opposition à l'avortement
o    Suisse : une no...

Lire la suite