Espagne : le Comité de bioéthique soutient la réforme sur l’avortement

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 12/06/2014

Le Comité de bioéthique espagnol vient de rendre son avis sur le projet de loi visant à limiter le recours à l'interruption volontaire de grossesse  (IVG). Par 9 voix contre 3, le Comité soutient la réforme de la loi sur l'avortementCe projet de loi, précise le Comité, "est plus en conformité avec le droit à la vie" que l'actuelle législation. Le rapport du Comité soutient une loi qui affiche comme priorité la protection de l'enfant à naître quand la loi actuellement en vigueur autorise l'avortement dans les 14 premières semaines de grossesse "sans motif".  
Le Comité demande également à l'exécutif que ce projet de loi prévoit des dispositions d'aides à la maternité pour qu'il puisse donner lieu aux résultats escomptés, à savoir "une diminution du nombre d'avortements". Ces aides devraient concerner la "santé, les services, le fonctionnement du marché du travail, le logement et l'aide  financière".     
Enfin, le Comité demande à ce qu'un soutien soit apporté aux femmes qui ont avorté : "l'information et le soutien aux femmes qui décident d'interrompre définitivement leur grossesse ne doit pas se terminer au moment où cela se produit. La réalité démontre que ces femmes peuvent avoir besoin d'une aide psychologique pour surmonter les conséquences d'une décision que, dans la majorité des cas, elles n'ont pas voulu prendre".
Cet avis consultatif du Comité de bioéthique est l'un des plus attendus car il émane d'experts reconnus.
Source : Genethique.org


Articles similaires

France et avortement : supprimer  la clause de conscience ?

France et avortement : supprimer la clause de conscience ?

- Avortement

Le rapport du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes en France et relatif à l'accès à l'avortement recommande la suppression de la clause de conscience permettant aux médecins et aux autres professionnel(le)s de la santé de ne pas pratiquer l'IVG. On connaît mal, en France, la réalité de l'utilisation de cette clause. Des inspections menées par des ARS (Agences régionales de santé) montreraient que le développement de l'offre d'IVG  pourrait être freiné dans le cas des chef(fe...

Lire la suite

Dépourvue de gouvernement, l'Irlande du Nord est sommée par Londres de dépénaliser l'avortement

Dépourvue de gouvernement, l'Irlande du Nord est sommée par Londres de dépénaliser l'avortement

- Avortement

L'Irlande du Nord avait jusqu'au 21 octobre, minuit, pour remettre en fonction son assemblée parlementaire et éviter ainsi de se voir imposer par le Parlement de Westminster une dépénalisation de l'avortement. Elle n'y est pas parvenue. En attendant un encadrement légal qui devra être mis en place avant le 31 mars 2020, un régime provisoire, imposé par Westminster dans une matière qui pourtant est dévolue aux provinces du Royaume-Uni, autorise l'avortement jusqu'à ce que l'enfant à naître soit...

Lire la suite

Portugal : modification de la loi dépénalisant l’avortement

Portugal : modification de la loi dépénalisant l’avortement

- Avortement

Le Parlement portugais a voté le 21 juillet 2015 une loi visant à limiter l'accès des femmes à l'avortement. Alors que la loi de 2007 avait été jusqu'à permettre aux femmes d'avorter librement et gratuitement, la nouvelle loi pose des balises. Le financement de cet acte ne pèse plus sur l'ensemble de la population mais revient aux femmes qui décident d'interrompre leur grossesse.
De plus, ayant le souci d'accompagner au mieux les femmes en détresse, celles-ci se verront proposer plusieurs entr...

Lire la suite