Dossier complet ! L'avortement en Belgique : 28 années de dépénalisation

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 24/05/2018

Dossier complet ! L'avortement en Belgique : 28 années de dépénalisation. Où en sommes-nous ?

(...)

3. La réalité de l'avortement en Belgique
3.1 Les chiffres et leur évolution
3.2 Quelles sont les causes de détresse invoquées et pour justifier un avortement ?
3.3 Les lieux où doit être pratiqué l'avortement
3.4 Les méthodes pour procéder à un avortement
3.5 L'impossibilité d'évaluer et de contrôler la pratique de l'avortement
3.6 Les recommandations de la Commission et des établissements de soins

4. L'évolution de la pratique
4.1 L'état de détresse
4.2 Les aides proposées à la femme en détresse
4.3 L'IVG médicamenteuse
4.4 Quand des médecins annoncent ouvertement ne pas respecter la loi

5. Les propositions actuelles

6. Implications d'une sortie du Code pénal et d'une dépénalisation totale de l'avortement
6.1 Faire de l'avortement un droit : une perte d'équilibre
6.2 Les conséquences psychologiques de l'avortement : un tabou de plus en plus gênant
6.3 Ecart de l'objectif initial de réduire le nombre d'avortements
6.4 L'impact potentiel de ces réformes sur le nombre d'avortements

Conclusion


Articles similaires

Alerte : le PS dépose une proposition de loi pour faire de l’avortement un « acte médical » comme les autres

Alerte : le PS dépose une proposition de loi pour faire de l’avortement un « acte médical » comme les autres

- Avortement

Une nouvelle proposition de loi pour « assouplir » les conditions d'accès à l'avortement a été déposée à la veille du congé parlementaire, en juillet dernier, par le Parti socialiste. Le PS affiche décidément un programme chargé en bioéthique, avec ses deux autres propositions de loi touchant à la liberté de conscience et institutionnelle en matière d'euthanasie. (Voir Bulletin précédent)

Non contents de la sortie de l'avortement du Code pénal en octobre 2018, les députés socialistes estiment...

Lire la suite

Belgique : Commission de contrôle de l'avortement en panne depuis 4 ans

Belgique : Commission de contrôle de l'avortement en panne depuis 4 ans

- Avortement

Dans une question publiée le 28 décembre 2015 et restée sans réponse à ce jour, la députée Anne Dedry (Ecolo-Groen) s'inquiète de la persistance de l'absence de la commission d'évaluation de la loi du 3 avril 1990 relative à l'interruption de grossesse. Cela fait maintenant 4 ans que la Commission n'a pas été reconstituée, faute de candidats, semble-t-il. La députée s'inquiète des conséquences de cette panne de la Commission, induisant qu'aucun suivi des chiffres relatifs à l'avortement ne soi...

Lire la suite

L’avortement d’un enfant presque à terme est bien possible

L’avortement d’un enfant presque à terme est bien possible

- Avortement

En droit belge, il est possible d'avorter un enfant à la veille de sa naissance.
Nouveau Flash Expert

Un examen de la loi nous apprend que « Au-delà de 12 semaines, l'interruption volontaire de grossesse ne pourra être pratiquée que lorsqu'il est certain que l'enfant à naître sera atteint d'une affection d'une particulière gravité ET reconnue comme incurable au moment du diagnostic ». La loi ne fixant pas de limite maximale au-delà de 12 semaines pour ces cas, l'interruption volontaire de gr...

Lire la suite