Commission avortement: proposition de loi pour plus d'informations

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités - Belgique

Publié le : 27/01/2011

Proposition de loi déposée le 27 janvier 2011 par Mme Nele Lijnen et consorts (5-717/1)

Quelques mois après  l'entrée en vigueur de la loi dépénalisant l'avortement (3 avril 1990), une Commission nationale chargée de l'évaluation de cette loi a été instituée.
Afin d'améliorer le travail de cette Commission et de favoriser une prévention ciblée, l'auteur propose que soient repris dans le formulaire rempli lors de chaque entretien des éléments tels que le code postal de la résidence de la femme, sa situation isolée ou cohabitante, le nombre d'interruption de grossesse déjà subies, si la grossesse était souhaitée ou non au départ, ou si la femme aurait mené sa grossesse en l'absence de contraintes matérielles, culturelles ou autres.
Les auteurs prévoient également un recoupement des chiffres avec ceux recueillis par l'Institut national de statistique (INS) et l'Institut national maladie-invalidité (INAMI).


Articles similaires

ANALYSE - Proposition de loi IVG : vers une dépénalisation au-delà de 18 semaines (4,5 mois) ?

ANALYSE - Proposition de loi IVG : vers une dépénalisation au-delà de 18 semaines (4,5 mois) ?

- Avortement

Parmi les mesures prévues par la proposition de loi actuellement en discussion au Parlement fédéral, figurent l'extension du délai de grossesse à 18 semaines et la dépénalisation complète de l'IVG.

Mises côte à côte, ces deux mesures aboutissent en réalité à ce que soit totalement dépénalisé tout avortement pratiqué avec le consentement de la femme, y compris au-delà de 18 semaines de grossesse.
D'une étude approfondie de la proposition de loi et des débats parlementaires (voy. le Dossier IEB...

Lire la suite

Vers une pénurie des médecins pratiquant l'avortement en Belgique ?

Vers une pénurie des médecins pratiquant l'avortement en Belgique ?

- Avortement

Cela fait 23 ans que l'avortement est autorisé en Belgique. " Il est urgent que d'autres universités que l'ULB s'impliquent dans la formation des jeunes généralistes pratiquant l'avortement, au risque d'aboutir à une pénurie, et donc d'en limiter l'accès au droit " a écrit le docteur Dominique Roynet dans l'état des lieux 2013 du Centre d'Action Laïque (CAL) sur l'avortement.
Celle-ci dénonce également le recours abusif à l'avortement médicamenteux (méthode qui n'est ni simple ni indolore) pou...

Lire la suite

Le nombre d’avortements chez les adolescentes en constante augmentation

Le nombre d’avortements chez les adolescentes en constante augmentation

- Avortement

Selon Chantal Kortmann, médecin membre de la Commission d'évaluation de la loi sur l'avortement, le nombre d'avortements  subis par des adolescentes est en constante augmentation. En 2007, il y avait 107 avortements chez des jeunes entre 10 et 14 ans tandis que ce chiffre s'élevait à 2601 pour des jeunes entre 15 et 19 ans, ce qui correspond à la moitié des presque 6000 grossesses recensées chez des adolescentes.
Alors qu'une des priorités de la loi sur l'avortement était de diminuer le nombre...

Lire la suite