Chili : repénaliser l’avortement n’entraîne pas une hausse de la mortalité maternelle

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 09/01/2015

Le docteur Elard Koch, directeur de recherche à l'Institut Melisa, a publié récemment une étude consacrée à l'évolution de la mortalité maternelle avant et après le repénalisation de l'avortement au Chili.
Il constate que le nombre de morts maternelles a connu une baisse de 69.2%, passant de 41.3 à 12.7 pour 100.000 femmes depuis 1989, date à laquelle le Chili a repénalisé l'avortement. Ce pays connaît désormais un taux de mortalité maternelle inférieur à celui des Etats-Unis et il affiche le deuxième meilleur taux pour l'ensemble des Amériques. C'est une tendance continue depuis 1960.
Cette étude, qui met l'accent sur le travail de prévention réalisé au Chili depuis de nombreuses années, semble donc nettement contredire l'argument couramment avancé du lien entre l'interdiction de l'avortement et la mort de nombreuses femmes qui y recourraient dans la clandestinité et dans des conditions d'hygiène insuffisantes.
Source : Melisa Institute


 


Articles similaires

L’avortement est-il devenu un droit  ?

L’avortement est-il devenu un droit ?

- Avortement

Se joignant aux autres partis politiques, le cdH (Georges Dallemagne) et le CD&V (Roel Desyn) viennent de co-signer le texte de la Résolution relative à la santé et aux droits sexuels et reproductifs dans le cadre des « Objectifs du Millénaire post-2015 », déposée par Karine Lalieux et consorts.

On y lit notamment que  les signataires considèrent l'avortement comme étant un droit : « l'accès aux moyens contraceptifs ainsi que le droit à l'avortement font partie intégrante des droits sexuels e...

Lire la suite

France : le délit d'entrave numérique à l'avortement définitivement adopté par le Parlement

France : le délit d'entrave numérique à l'avortement définitivement adopté par le Parlement

- Avortement

Adopté définitivement par l'Assemblée nationale le 16 février dernier, le texte nouvellement adopté est censé permettre aux femmes d'exercer pleinement leur droit d'avorter en ayant accès à une information fiable. Il prévoit ainsi de pénaliser les sites coupables de « désinformation », avec de lourdes sanctions infligées à ceux qui transmettent des informations estimées fausses et « de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif, sur les caractéristiques ou les conséqu...

Lire la suite

Conséquences psychologiques de l’avortement : nouveau dossier de l'IEB

Conséquences psychologiques de l’avortement : nouveau dossier de l'IEB

- Avortement

Evoquer les conséquences psychologiques de l'avortement est complexe pour nos sociétés, car en parler conduit l'auditoire à penser que la démarche proposée revient à remettre en cause la dépénalisation de l'avortement, débat inconvenant pour les démocraties notamment belge et française.

Malgré le fait que de nombreuses femmes sont concernées par cet acte, très peu témoignent de cette expérience douloureuse et sont capables d'en parler ouvertement : il est difficile d'évoquer cette souffrance,...

Lire la suite