Avortement en Espagne : le gouvernement retire son projet de loi

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 01/10/2014

Réformer la législation sur l'avortement actuellement en vigueur était pourtant une promesse électorale du chef du gouvernement, Mariano Rajoy . En décembre 2013, le Conseil des ministres espagnol adoptait un projet de loi visant à restreindre le recours à l'avortement. Depuis, la présentation de ce projet au Parlement n'a cessé d'être repoussée.
Mais ce mardi 23 septembre, l'annonce du retrait du projet de loi est officielle. "Le gouvernement a fait le plus d'efforts possibles pour tenter de parvenir au meilleur consensus possible. [...] Nous allons continuer à étudier des formules permettant de parvenir à un meilleur accord sur la réforme. Mais en ce moment, je crois avoir pris la décision la plus sensée" a ajouté Mariano Rajoy. La loi en vigueur depuis 2010 autorise l'avortement jusqu'à la quatorzième semaine de grossesse.
Source : AFP 23/09/2014
 


Articles similaires

Faut-il dépénaliser totalement l'avortement ?

Faut-il dépénaliser totalement l'avortement ?

- Avortement

Le politique parle beaucoup de l'avortement en Belgique. Non pas des aides insuffisantes pour prévenir l'avortement lorsque la femme est enceinte, non pas des conséquences sociétales que constitue cet enjeu de santé publique.

La question qui fait débat est celle de la dépénalisation totale l'IVG pour que la femme "ne se sente plus culpabilisée". Quels sont les chiffres ? Y a-t-il vraiment des études fiables quant aux effets psychologiques d'une IVG sur les femmes ?

Les documents repris ci-de...

Lire la suite

205.295 avortements pratiqués en Angleterre et au Pays de Galles en 2018

205.295 avortements pratiqués en Angleterre et au Pays de Galles en 2018

- Avortement

205 295 : c'est le nombre d'avortements pratiqués en 2018 en Angleterre et au Pays de Galles, comme l'indique le rapport du Department of Health and Social Care en date du 13 juin 2019.

Les statistiques montrent la proportion grandissante des avortements médicamenteux. En effet, en 2018, 71% des avortements ont eu lieu par prise de pilule abortive, c'est-à-dire presque le double par rapport à 2008 (37%). Depuis 2014, cette méthode d'avortement apparaît d'ailleurs comme la plus répandue dans l...

Lire la suite

Des jeunes filles mineures subissent des avortements sans que leurs parents en soient même informés

Des jeunes filles mineures subissent des avortements sans que leurs parents en soient même informés

- Avortement

La loi belge relative à l'interruption volontaire de grossesse n'évoque pas l'âge de la femme. C'est pourquoi les établissements pratiquant l'avortement cherchent à « évaluer », au cas par cas, la maturité de la jeune fille au cours des différents entretiens qui précèdent l'avortement. Ils lui conseilleront généralement de se faire accompagner par un adulte de son choix qui pourra la soutenir psychologiquement et qui veillera à ce qu'elle soit soignée rapidement en cas de complication médicale...

Lire la suite