Avortement de mère en fille ?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 13/02/2018

Les adolescentes dont les mères ont avorté sont 2,5 fois  plus susceptibles d'avoir elles aussi recours à l'avortement, selon une étude publiée dans le Journal de l'association médicale canadienne.

Pour tenter d'approfondir cet aspect d'une possible influence intergénérationnelle sur la vie sexuelle des jeunes en général, 431.623 jeunes femmes nées en Ontario ont été interrogées. Parmi elles, 73.518 ont une maman qui a subi au moins un avortement.

Au sein de cette sous-catégorie, une jeune femme sur 10 annonce avoir elle-même subi un avortement pendant son adolescence, contre 1 sur 25 parmi les autres. La majorité des avortements (94,5%) qui ont été pratiqués sur les adolescentes ont eu lieu avant la 15e semaine de gestation. Il est donc peu probable que la raison en ait été une anomalie génétique ou congénitale chez le foetus.

Des précédentes études ont déjà mis l'accent sur les facteurs principalement socio-économiques des avortements subis par les adolescentes. Par exemple des soucis de santé mentale, le manque d'éducation ou faible niveau de scolarité, le faible revenu, la séparation des parents biologiques de la jeune fille…  L'influence d'un ou plusieurs avortements subis par la maman en ferait également partie.

Tous ces facteurs devront être pris en considération pour affiner l'étude de l'influence intergénérationnelle sous-jacente aux décisions de recourir à un avortement. Les mécanismes précis de cette influence demeurent incertains à ce jour, et les chercheurs plaident pour la mise en place d'autres études sur la question.

Source : CMAJ


Articles similaires

Chili : repénaliser l’avortement n’entraîne pas une hausse de la mortalité maternelle

Chili : repénaliser l’avortement n’entraîne pas une hausse de la mortalité maternelle

- Avortement

Le docteur Elard Koch, directeur de recherche à l'Institut Melisa, a publié récemment une étude consacrée à l'évolution de la mortalité maternelle avant et après le repénalisation de l'avortement au Chili.
Il constate que le nombre de morts maternelles a connu une baisse de 69.2%, passant de 41.3 à 12.7 pour 100.000 femmes depuis 1989, date à laquelle le Chili a repénalisé l'avortement. Ce pays connaît désormais un taux de mortalité maternelle inférieur à celui des Etats-Unis et il affiche le ...

Lire la suite

51 avortements par jour dans notre pays

51 avortements par jour dans notre pays

- Avortement

Le nombre d'avortements dans notre pays continue à croître. En 2007, la dernière année pour laquelle les chiffres sont connus, 18.705 femmes ont subi un avortement, ce qui revient à environ 51 avortements par jour. Près de la moitié de ces femmes disent qu'elles n'employaient pas de moyen de contraception. Environ 15% des avortements concernent des jeunes filles âgées de 12 à 19 ans. Une femme sur trois qui avorte a déjà avorté auparavant. Le rapport de la Commission d'Evaluation est télécharg...

Lire la suite

Deux pétitions pour s'opposer à la dépénalisation totale de l'avortement en Belgique

Deux pétitions pour s'opposer à la dépénalisation totale de l'avortement en Belgique

- Avortement

Alors que certains partis politiques poussent en direction d'un vote express pour une dépénalisation totale de l'avortement avant les vacances parlementaires du 21 juillet, alors que les partis ont auditionnés les "experts" qu'ils s'étaient choisis, voici que des citoyens prennent la plume et invitent leurs semblables à se joindre à eux par ces 2 pétitions : ils veulent ainsi faire entendre leurs voix à ceux qui, lors des élections prochaines,  demanderont leurs votes. La première Initiative e...

Lire la suite