Appel aux sages-femmes pour répondre aux demandes d’avortement ?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 31/03/2014

Répondant à une interpellation de la député MR Valérie Warzée-Caverenne à propos d'une éventuelle pénurie de médecins prêts à pratiquer l'avortement,  la Ministre de la santé, Madame Onkelinx a fait certaines propositions, réaffirmant  « cette liberté fondamentale pour la femme de disposer de son corps ».
Dédramatisant le spectre de la pénurie, la Ministre  affirme que « seuls 2 des 31 centres extrahospitaliers ont manifesté une situation problématique » rappelant aussi que « l'alternative hospitalière existe ».
Elle souhaite toutefois « prendre des dispositions » et propose des pistes pour soutenir l'activité des centres extrahospitaliers en matière d'avortement et notamment :
1.   d'« étendre, sous certaines conditions, la pratique de l'IVG en Centre ce planning, aux sages-femmes qui sont en première ligne »
2.    de « rendre obligatoire, dans la formation de médecine générale, la pratique de l'avortement et un stage en institution ou en pratique groupée»
Le Conseil Supérieur des Sages-femmes ainsi que le Conseil supérieur de la Santé ont été consulté par la Ministre et doivent rendre un avis. La Ministre de conclure son intervention par  « quand je vois ce qui se passe en Espagne, je crois qu'aucun droit n'est jamais acquis et que nous devons nous battre, non seulement pour que ce droit continuer à exister et que dans la pratique, il puisse être réalisé dans de bonnes conditions. »
Source : vidéo :  La Chambre.be


 


Articles similaires

Des jeunes filles mineures subissent des avortements sans que leurs parents en soient même informés

Des jeunes filles mineures subissent des avortements sans que leurs parents en soient même informés

- Avortement

La loi belge relative à l'interruption volontaire de grossesse n'évoque pas l'âge de la femme. C'est pourquoi les établissements pratiquant l'avortement cherchent à « évaluer », au cas par cas, la maturité de la jeune fille au cours des différents entretiens qui précèdent l'avortement. Ils lui conseilleront généralement de se faire accompagner par un adulte de son choix qui pourra la soutenir psychologiquement et qui veillera à ce qu'elle soit soignée rapidement en cas de complication médicale...

Lire la suite

Avortements en direct d’enfants handicapés : émission télévisée en Flandre.

Avortements en direct d’enfants handicapés : émission télévisée en Flandre.

- Avortement

Durant près de 51 minutes, le téléspectateur partage la souffrance de ces couples apprenant le handicap de leur enfant à naître. Tous ont opté pour l'interruption de la grossesse, se justifiant et rejoignant ainsi l'avis unanime des professionnels de la santé interrogés par la VRT.
La « mise à mort » (entre les minutes 5 et 10) du bébé est livrée aux téléspectateurs, qui suivent les gestes du médecin lorsqu'il introduit à travers le ventre arrondi de la maman, le produit létal dans le coeur du...

Lire la suite

Avortement : proposition de loi approuvée par la commission Justice

Avortement : proposition de loi approuvée par la commission Justice

- Avortement

La commission de la Justice a approuvé ce mercredi en deuxième lecture la proposition de loi relative à l'interruption volontaire de grossesse, déposée par les partis de la majorité (MR, NV-A, CD&V, Open VLD) le 4 mai 2018. La proposition de loi sort l'avortement du Code pénal tout en maintenant les sanctions pénales en cas de non-respect des conditions légales. Elle modifie les dispositions actuelles en plusieurs points. Le texte sera prochainement débattu en assemblée plénière pour un vote d...

Lire la suite