31% des Belges ne trouvent pas la législation sur l'avortement justifiée

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 17/06/2011

Tous les neufs ans depuis 1981, une étude européenne sur les valeurs permet de recadrer l'évolution des esprits et des comportements. Le volet belge de ce sondage "grandeur nature", financé par la Fondation Roi Baudouin, a été réalisé sous la houlette de Karel Dobbelaere, Liliane Voyé et Koen Abts. Ce sondage aborde les valeurs auxquelles les Belges sont attachés, l'éventuelle méfiance dont peuvent faire l'objet certaines institutions, ainsi que l'évolution dans les domaines moraux ou éthique. Ce sondage révèle notamment que 31 % des Belges ne trouvent pas justifiée la législation sur l'avortement.
Source: La Libre


Articles similaires

Avortement jusque 4 mois et demi : au parlement belge, le débat de fond semble confisqué

Avortement jusque 4 mois et demi : au parlement belge, le débat de fond semble confisqué

- Avortement

Ce matin en Commission de la Justice à la Chambre, les députés ont entamé les discussions sur la proposition de loi visant à assouplir les conditions d'accès à l'avortement. Les auteurs de la proposition auraient voulu déjà voter le texte au sein de la commission, mais la discussion générale s'est prolongée et ce premier vote est reporté à mercredi prochain.

Les quatre partis qui ne soutiennent pas l'allongement du délai légal pour avorter ni la dépénalisation totale de l'avortement (cdH, CD&...

Lire la suite

Avortements en direct d’enfants handicapés : émission télévisée en Flandre.

Avortements en direct d’enfants handicapés : émission télévisée en Flandre.

- Avortement

Durant près de 51 minutes, le téléspectateur partage la souffrance de ces couples apprenant le handicap de leur enfant à naître. Tous ont opté pour l'interruption de la grossesse, se justifiant et rejoignant ainsi l'avis unanime des professionnels de la santé interrogés par la VRT.
La « mise à mort » (entre les minutes 5 et 10) du bébé est livrée aux téléspectateurs, qui suivent les gestes du médecin lorsqu'il introduit à travers le ventre arrondi de la maman, le produit létal dans le coeur du...

Lire la suite

Le Mississippi interdit l’avortement sur base du sexe, de la race ou d’une anomalie génétique

Le Mississippi interdit l’avortement sur base du sexe, de la race ou d’une anomalie génétique

- Avortement

Alors que plusieurs pays se posent la question de la légitimité de l'avortement sur base d'anomalies génétiques chez l'enfant à naître, le Mississippi a pris un virage important avec une loi votée le 17 mai 2020 et intitulée Life Equality Act. Entrée en vigueur dans cet État américain depuis le 1er juillet, la loi interdit de réaliser un avortement sur base du sexe de l'enfant, d'une anomalie génétique ou de son origine raciale. Un médecin qui effectue un avortement pour l'un de ces motifs est...

Lire la suite