Techniques naturelles d’aide à la procréation (NaProTechnologies) : encore trop peu de médecins formés en Belgique

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités - Belgique

Publié le : 21/04/2022

Auteur / Source : Institut Européen de Bioéthique

En 2015, une première instructrice en NaProTechnologies, techniques naturelles d'aide à la procréation, s'est installée sur le territoire belge. Le premier médecin belge formé sur la question, l'est depuis juin 2020. Aujourd'hui la Belgique compte 4 instructrices et 2 médecins formés en NaPro exerçant en Wallonie, et aucun en Flandres.

Alors que ces chiffres sont bien faibles pour la Belgique, les techniques naturelles d'aide à la procréation se développent exponentiellement dans les pays voisins. Il y a par exemple 90 instructrices et 15 médecins formés en France, sans compter ceux qui sont en cours de formation.

Les NaProTechnologies ont pour objectif de restaurer la fertilité naturelle des couples en vue de favoriser une conception. Les soignants vont accompagner le couple, et cherchent les causes profondes de l'infertilité du couple, comment les soigner et ainsi améliorer la fertilité de l'homme et de la femme.

Cette technique s'inscrit dans la médecine classique et nécessite un travail interdisciplinaire (médecin, sexologue, psychologue, gynécologues, etc.). Les couples sont suivis sur plusieurs mois et doivent coopérer avec les instructeurs et médecins via une auto-observation du cycle de la femme nécessaire au diagnostic.  Plusieurs examens médicaux ont lieu : notamment des bilans hormonaux, des bilans échographiques, le spermogramme.

Tous les couples n'auront pas d'enfants à l'issue du parcours, mais son efficacité face à la PMA est prouvée. Sa plus-value des NaProTechnologies réside également dans le fait qu'il ne s'agit pas d'une méthode intrusive pour la vie de couple, et qu'elle ne sépare pas “amour - sexualité - fécondité”. Les chiffres aux Etats-Unis disent que 30% à 40% des couples âgés de moins de 35 ans accueillent une nouvelle naissance après avoir suivi le parcours (soit 1 personne sur trois) contre 20% pour les couples qui ont recours à une FIV, selon Sophie Geroult, instructrice à Fertility Care, une association franco-belge en NaProtechnologies. L'association prévoit régulièrement des formations à Paris pour les professionnels français et belges.

 

Intéressé(e)? Sachez que la prochaine formation d'instructrices et de médecins NaPro aura lieu à Bruxelles (Chant d'Oiseau) 
En voici les dates :

EPI: 17-25 septembre 2022 (Bruxelles, médecins & instructrices)
EPII: 23-28 avril 2023 (Bruxelles, instructrices seules) / avril 2023 (Omaha, USA, médecins)

Plus d'infos ici


Articles similaires

20 ans d’insémination ICSI en Belgique : un suivi des 15.000 enfants serait prudent...

20 ans d’insémination ICSI en Belgique : un suivi des 15.000 enfants serait prudent...

- Procréation médicalement assistée

Les médecins reconnaissent que l'ICSI* est une technique nettement plus forcée et moins « naturelle » que la FIV classique, d'où le fait que l'on se pose encore des questions par rapport à l'état de santé des bébés issus de cette technique.
Le Dr Michel De Vos, gynécologue d'un centre de médecine reproductive affirme qu'« il existe bel et bien des différences entre les enfants conçus naturellement et ceux issus de ces techniques. On remarque que le poids de l'enfant à la naissance est moindre ...

Lire la suite

Procréation médicalement assistée : performances du  CHRN à Namur

Procréation médicalement assistée : performances du CHRN à Namur

- Procréation médicalement assistée

Madame Anne Vansteenbrugge, biologiste responsable du laboratoire s'exprime sur les chiffres de réussite en procréation médicalement assistée qu'elle attribue à la qualité de l'accueil et à l'« environnement extrêmement performant où tout est contrôlé ». Le contrôle va jusqu'à une sélection tardive de l'embryon avant réimplantation. Le CHRN utilise en effet la culture prolongée (cinq jours de culture au lieu de trois comme c'est souvent le cas), ce qui permet d'être « encore plus sélectif et d...

Lire la suite

Chiffres et pratique de la Procréation Médicalement assistée en Belgique

Chiffres et pratique de la Procréation Médicalement assistée en Belgique

- Procréation médicalement assistée

Dossier de l'IEB

Depuis 1978, année de naissance du premier bébé né par fécondation in vitro, le nombre d'enfants conçus de cette manière s'élève à 5,4 millions dans le monde entier. La grande majorité des traitements de PMA est réalisée en Europe. En 2014, il y eut 707.171 cycles entrepris sur le continent, donnant lieu à 146.232 naissances.

Les techniques de procréation médicalement assistée se sont beaucoup développées depuis 40 ans en Belgique, pays pionnier dans la pratique. Il compte a...

Lire la suite