Toutes les actualités (Belgique)

 Supprimer le filtre "Belgique"

Vers une meilleure traçabilité et analyse des risques lors des dons d'organes?

Belgique - Vers une meilleure traçabilité et analyse des risques lors des dons d'organes?

- Don d'organes, de tissus et de sang

Un communiqué de presse du 18 novembre 2011 nous apprend que le Conseil des ministres a approuvé un avant-projet de loi réglementant le prélèvement et la transplantation d'organes. Transposant une directive européenne en la matière, cet avant-projet impose une évaluation et une sélection des donneurs ainsi qu'une meilleure analyse des risques. Cet avant projet vise également à assurer une meilleure traçabilité des organes et prévoit une centralisation des incidents et réactions graves tant pour le donneur que pour le receveur.

Source: Communiqué de presse du Conseil des ministres du 18 novembre 2011.

Déjà paru: Dossier de l'IEB : "Le don d'organes : donner pour sauver"

Lire la suite 


Belgique : près de la moitié des demandes d'euthanasie accordées

Belgique - Belgique : près de la moitié des demandes d'euthanasie accordées

- Euthanasie et suicide assisté

Un sondage réalisé en Belgique auprès de 914 médecins par les groupes de recherche en soins palliatifs de l'université de Libre de Bruxelles et de l'université de Gand révèle que 48% des demandes d'euthanasie ont été accordées depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'euthanasie, en 2002.
39% des médecins interrogés disent avoir eu au moins une demande depuis la légalisation de la loi dans le pays. Après avoir souhaité être euthanasié, 10% des patients ont changé d'avis. Le sondage note que les principales raisons poussant les patients à effectuer une telle demande sont les troubles psychiatriques et les cancers et non l'existence d'une douleur aigüe et incurable.
Interrogé par Le Journal des Flandres, Didier de Broucker, professeur spécialisé dans les soins palliatifs, explique qu'il y a des alternatives à l'euthanasie et évoque la nécessité de "sensibiliser la population au fait qu'on ne guérit pas tout le monde que la mort fait partie de la vie". Il y a, en tant que soignant, "...

Lire la suite 


Belgique - Le déclin cognitif : nouvelle publication de la Fondation Roi Baudouin

- Santé mentale

« Penser plus tôt...à plus tard » est le titre du document réalisé par Karin Rondia et Peter Raeymaekers, tous deux journalistes scientifiques, avec l'aide de la Fondation Roi Baudouin. Cette publication téléchargeable reprend les résultats d'un dialogue des acteurs de terrain autour de l'application du projet de soins personnalisés et anticipés. L'accent y est mis sur le cas particulier du déclin cognitif.
On y trouve  un inventaire des difficultés rencontrées : "Si dans l'absolu les participants adhéraient en majorité à l'idée du projet de soins personnalisés et anticipés, les témoignages mettent en lumière toute la difficulté de le mettre en pratique. Il s'agit surtout de dépasser des tabous et des malentendus et de changer les mentalités. Des pratiques intéressantes de même que quelques chantiers prioritaires ont été proposés en vue de permettre de respecter tant que possible l'autonomie de la personne et d'améliorer sa qualité de vie."

 

Ook beschikbaar in het Nederlands:
"Vro...

Lire la suite 


Sédation ou euthanasie à l'AZ Sint Jan Brugge ?

Belgique - Sédation ou euthanasie à l'AZ Sint Jan Brugge ?

- Euthanasie et suicide assisté

Un médecin, le Dr Lieve Vande Putte,  s'indigne de la façon dont son père a été mis sous sédation alors qu'elle-même s'absentait à l'étranger. Elle estime que ce geste a conduit son père à la mort. Voilà ce que révèle l'article paru dans le magazine Humo qui reprend l'information et le témoignage du Dr Vande Putte. Aucune condamnation n'est toutefois évoquée.
Commentant cette information, le Dr Wim Distelmans, professeur en médecine palliative à la Vrije Universiteit Brussel, et d'autre part défenseur de l'euthanasie, affirme que la sédation est une technique couramment utilisée. Il est fréquent de recourir à la sédation jusqu'à ce que la mort survienne alors que ni le patient ni la famille n'en sont informés. "Cela arrive tous les jours", affirme-t-il. On endort le patient car ses souffrances sont insupportables. On commence par la sédation, et lorsqu'on constate que cela dure trop longtemps, on augmente les doses , dans le secret espoir que le patient meure vite. Ce n'est pas de la...

Lire la suite 


Proposition de loi et orientation sexuelle

Belgique - Proposition de loi et orientation sexuelle

- Genre et sexualité

Le 7 juin 2011, Mesdames Almaci et Genot (Ecolo-Groen !) ont déposé une proposition de loi devant la Chambre des Représentants (doc 53 1549/001) visant à faire reconnaître les principes de Yogyarta. Ces principes, codifiés en 2006 par un groupe d'avocats et d'experts visent à protéger contre les discriminations fondées sur l'orientation sexuelle et aussi l'identité de genre. Ils promeuvent la « Théorie du Gender » selon laquelle l'individu doit pouvoir s'affranchir de toute contrainte biologique et choisir librement la façon d'exercer sa sexualité. Les auteurs demandent notamment que soient menées en Belgique des campagnes de sensibilisation et d'information relatives au libre choix de son orientation sexuelle et d'identité de genre. 

Lire la suite 


Prélever des organes sur des personnes vivantes et incapables d’exprimer leur accord ? Avis du CCBB

Belgique - Prélever des organes sur des personnes vivantes et incapables d’exprimer leur accord ? Avis du CCBB

- Don d'organes, de tissus et de sang

Le 12 février 2010, Madame Onkelinx, Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, demandait l'avis du Comité Consultatif de Bioéthique de Belgique (CCBB) à propos de cas spécifiques de prélèvement d'organes.
En effet, la loi du 25 février 2007 a modifié le rôle du consentement dans la dynamique légitimant les prélèvements d'organes sur des personnes vivantes car elle autorise le prélèvements sur des personnes, majeures ou mineures, incapables de manifester leur volonté.
Les questions abordées dans le présent avis sont les suivantes :
- est-il éthiquement justifié d'effectuer des prélèvements portant sur des organes qui ne se régénèrent pas, ou des prélèvements d'organes qui peuvent avoir des conséquences (graves) pour le donneur, sur des personnes vivantes majeures, incapables d'exprimer leur volonté en raison de leur état mental, pour autant qu'une personne légalement compétente donne son consentement?
- si le prélèvement n'a normalement aucune conséquence grave pour le d...

Lire la suite 


Belgique - Soins palliatifs : résultats de l’enquête de Test-Achats.

- Soins palliatifs

Test Santé (le magazine santé de Test-Achats) a interrogé trois groupes de personnes concernées de très près par la fin de vie : proches de patients, médecins et personnel infirmier. Au total, c'est 3 030 témoignages de proches, 634 de médecins et 373 de personnel infirmier qui ont été rassemblés pour déterminer quels facteurs influençaient positivement la qualité de vie durant la dernière « ligne droite », jusqu'au moment du décès.

Les soins palliatifs semblent rencontrer les attentes de chacun, si l'on en croit le taux de satisfaction exprimé par les proches concernant les soins reçus par le membre de leur famille décédé ainsi que l'expérience des médecins et des infirmières. L'évaluation de ces soins interdisciplinaires, qui voient collaborer différents prestataires de soins pour limiter la souffrance et rendre la situation aussi confortable que possible pour la personne agonisante, est positive.

Même si un tiers (33 %) des patients en phase terminale bénéficie essentiellement d...

Lire la suite 


Proposition de loi : interdire sans condition tout prélèvement d’organe sur une personne incapable

Belgique - Proposition de loi : interdire sans condition tout prélèvement d’organe sur une personne incapable

- Don d'organes, de tissus et de sang

Le 30 juin 2011, Monsieur Deprez et Madame Defraigne ont déposé au Sénat une proposition de loi visant à interdire sans condition tout prélèvement d'organe sur une personne incapable ( 5-1024/2). Cette interdiction vaut même si ce prélèvement ne peut pas avoir de conséquences graves sur le donneur, s'il porte sur des organes qui peuvent se régénérer et s'il est destiné à la transplantation à un frère ou une soeur. Cette interdiction pouvait déjà être déduite d'une combinaison de différents articles mais les auteurs souhaiteraient la voir clairement exprimée.
Voir Dossier de l'IEB: "Le don d'organes: donner pour sauver"

Lire la suite 


Les poumons d’une personne euthanasiée sont de meilleure qualité pour une transplantation

Belgique - Les poumons d’une personne euthanasiée sont de meilleure qualité pour une transplantation

- Don d'organes et euthanasie

 Faisant suite au congrès de l'Académie Royale de Médecine de Belgique et la Koninklijke Academie voor Geneeskunde van België organisé à Bruxelles et à l'article publié dans le Bulletin de l'IEB du 18 janvier 2011, « Transplantation d'organes : donation vivante et après euthanasie ? », plusieurs publications ont vu le jour, plusieurs médecins publient aujourd'hui leurs réflexions sur la façon dont ils ont procédé pour ces dons d'organes consécutifs à une euthanasie entre 2007 et 2009. 

 

Dans un article publié dans  Applied Cardiopulmonary Pathophysiology, les auteurs observent que la qualité des poumons d'une personne ayant été euthanasiée semble bien supérieure à celle de ceux prélevés sur les donneurs dont la mort cérébrale a été constatée ou les personnes décédées par arrêt cardiaque. Par rapport à ces derniers en effet, le corps des personnes qui sont euthanasiées, ne subit pas les effets (négatifs) de l'agonie avant l'arrêt de la circulation.

La transplantation d'organes apr...

Lire la suite 


Belgique - De longen van iemand die euthanasie onderging, zijn meer geschikt voor transplantatie dan die van ee

- Euthanasie et suicide assisté

De longen van iemand die euthanasie onderging, zijn meer geschikt voor transplantatie dan die van een hersendode.

Het gebeurde in ons land nog maar zeven keer dat iemand die om euthanasie vroeg, ook voorstelde om orgaandonor te worden. Maar telkens viel het de chirurgen op dat de resultaten van die longtransplantaties zeer goed waren. 'Je kunt met het blote oog zien dat de longen gezonder zijn', zegt professor Dirk Van Raemdonck van het Universitair Ziekenhuis Leuven. Hij publiceerde recent de bevindingen van zijn team in een wetenschappelijk blad. Eerder kwamen ook chirurgen van de universitaire ziekenhuizen van Antwerpen en Luik tot die vaststelling. 'Tijdens de fase na de operatie zie je dat er in de organen altijd een goede zuurstofuitwisseling is geweest', zegt Van Raemdonck. 'Bij mensen die hersendood zijn na bijvoorbeeld een ongeval treedt vrij snel een ontsteking op in het lichaam. Die tast de longen aan.'

Vaak zijn de euthanasiedonoren mensen met een spieraandoening zoals...

Lire la suite