Toutes les actualités (Belgique)

 Supprimer le filtre "Belgique"

42% Vlamingen verkiest dood boven dementie

Belgique - 42% Vlamingen verkiest dood boven dementie

- Euthanasie et suicide assisté

Bijna de helft van de Vlamingen kiest voor euthanasie mochten ze horen dat ze dement worden. Dat blijkt uit een rondvraag van het Expertisecentrum Dementie Vlaanderen. 'Het beeld rond de hersenziekte moet worden bijgesteld', zegt experte Nele Spruytte van de KULeuven. 'Net als kanker is dementie geen doodsvonnis meer.'
 
Precies vijf jaar na de dood van Hugo Claus pakt het Expertisecentrum Dementie Vlaanderen uit met een breed onderzoek rond de levenskwaliteit bij mensen met dementie. Pas volgende week worden de resultaten gepubliceerd, maar het Centrum geeft nu al een opvallend cijfer vrij. Aan 1.050 gezonde Vlamingen werd gevraagd of ze euthanasie zouden plegen wanneer ze op een dag de diagnose krijgen dement te worden. Bijna de helft - 42 procent - antwoordde 'ja', 58 procent 'nee'.

Professoren en experts noemen de statistieken 'verontrustend'. 'Onthutsend hoog zelfs', vindt Baldwin Van Gorp, die aan de KULeuven onderzoek deed naar de beeldvorming rond dementie. Al ligt de ...

Lire la suite 


Omnipotence de la Commission Fédérale d’évaluation de la loi sur l’euthanasie ?

Belgique - Omnipotence de la Commission Fédérale d’évaluation de la loi sur l’euthanasie ?

- Euthanasie et suicide assisté

Catherine Fonck (cdH) a interpellé la ministre Laurette Onkelinx (PS) sur le fait que la Commission d'évaluation et de contrôle de la loi euthanasie a librement interprété la loi en affirmant qu'une évolution dramatique prévisible, même à long terme, peut être qualifiée de souffrance psychique insupportable dans le cas douloureux exposé par les médias récemment. Ces deux jumeaux euthanasiés, âgés de 45 ans, sourds de naissance, ont obtenu l'euthanasie car ils étaient atteints d'une maladie dégénérative du nerf optique qui conduit progressivement mais irrémédiablement à la cécité. La perspective de perdre à l'avenir leur autonomie leur était insupportable. Pour formuler une demande d'euthanasie, la loi impose de faire état d'une souffrance physique ou psychique constante, insupportable et inapaisable.

La ministre Laurette Onkelinx a répondu à la question parlementaire de Catherine Fonck que seule la Commission d'évaluation, ou un juge, disposent de la capacité de se prononcer sur la ...

Lire la suite 


42% des habitants de Flandre préféreraient l’euthanasie à la démence

Belgique - 42% des habitants de Flandre préféreraient l’euthanasie à la démence

- Euthanasie et suicide assisté

Une enquête réalisée par le Centre d'expertise de la démence en Flandre, en Belgique, révèle que près de la moitié des habitants de Flandre choisiraient l'euthanasie s'ils devaient apprendre qu'ils étaient en train de devenir déments. Les commanditaires de l'enquête ont fait connaître leur préoccupation face à cette situation, rappelant que pas plus que le cancer, la démence n'est aujourd'hui un arrêt de mort.

Cette proportion est « inquiétante », voire « choquante » réagissent les chercheurs, car elle montre comment le phénomène de la démence est appréhendé.
Le rôle des médias, soulignent les auteurs, n'est pas anodin : en effet, la presse belge a largement relayé et encensé le cas du poète Hugo Claus qui a choisi de se faire euthanasier dès qu'il s'est su atteint d'Alzheimer, et avant même d'être dément.
Le regard de la société sur la démence est très négatif. Au moment de recevoir le diagnostic, on l'assimile à un arrêt de mort, alors qu'après le diagnostic, la personne peut faci...

Lire la suite 


Deux séminaires pour changer son regard et vivre avec la personne ayant des troubles psychiques

Belgique - Deux séminaires pour changer son regard et vivre avec la personne ayant des troubles psychiques

- Santé mentale

En Belgique, dans le secteur des soins et de la promotion de la santé mentale, les stratégies prenant en compte l'expertise des usagers et des proches - l'auto-soin et le self-help, l'expertise du vécu, la réhabilitation, la stimulation de l'autonomie et de l'empowerment - gagnent du terrain. Les personnes qui connaissent des troubles psychiques et leurs proches sont de plus en plus reconnus comme des partenaires. Leurs expertises, leurs sensibilités, leurs aspirations sont de plus en plus sollicitées.
Pour répondre à ces questions de manière plus systématique, le Fonds Julie Renson, le Fonds Reine Fabiola et la Fondation Roi Baudouin ont mandaté l'Université de Mons en vue de réaliser une cartographie de ces stratégies. Ces partenaires organisent ensemble deux séminaires qui seront des moments importants d'enrichissement et de validation du processus de recherche.
Les 2 séminaires proposés sont destinés aux usagers de la santé mentale, professionnels de l'aide non institutionnalisée...

Lire la suite 


Euthanasie de personnes démentes : aveux  d'un  médecin expert

Belgique - Euthanasie de personnes démentes : aveux d'un médecin expert

- Euthanasie et suicide assisté

Dans le cadre de l'élargissement de la loi dépénalisant l'euthanasie, les parlementaires ont entamé un nouveau volet relatif à l'étude de nombreuses propositions de loi qui permettraient aux personnes atteintes de démence de planifier leur demande d'euthanasie dans certaines conditions. Pour aider les parlementaires à saisir le vécu du terrain, une nouvelle audition d'experts a eu lieu en commissions réunies Justice et Affaires sociales ce mercredi 20 mars au Sénat belge.
Les experts invités et choisis par les partis politiques étaient : le docteur Marc Cosyns, médecin généraliste, Vakgroep huisartsgeneeskunde en eerstelijnsgezondheidszorg UGent; le  professeur Peter De Deyn, neurologue, Universiteit Antwerpen; Monsieur Michel Foulon, algemeen coördinator van het Nationaal Verbond van Katholieke Vlaamse Verpleegkundigen en Vroedvrouwen; et Madame Sabine Henry, présidente de la Ligue Alzheimer asbl.

Lors de cette audition publique en commission, le Dr Cosyns a affirmé n'avoir jamais ...

Lire la suite 


Améliorer la qualité de vie de personnes atteintes d'une maladie incurable

Belgique - Améliorer la qualité de vie de personnes atteintes d'une maladie incurable

- Soins palliatifs

Améliorer la qualité de vie de personnes atteintes d'une maladie incurable : 7 ans de soutien à divers projets
Le Fonds de Mécénat d'ING en Belgique vient d'éditer une brochure sur l'impact direct des projets soutenus par le Fonds.

C'est également une invitation pour d'autres acteurs sociaux à réaliser de nouvelles initiatives qui rendront la vie des patients et de leur entourage plus agréable, chez eux, à l'hôpital ou dans un centre de soins.
 

Lire la suite 


Normaliser  et rendre obligatoire la pratique de l’euthanasie quelle que soit l’institution ?

Belgique - Normaliser et rendre obligatoire la pratique de l’euthanasie quelle que soit l’institution ?

- Euthanasie et suicide assisté

Réagissant à la déclaration des évêques de Belgique, certaines associations partenaires de la Mutualité socialiste parmi lesquelles Espace Seniors, Latitude Jeunes et l'Association socialiste de la personne handicapée (ASPH), regrettent que "les évêques continuent à présenter les soins palliatifs comme une alternative à l'euthanasie".
De plus, elles jugent "inadmissible" qu'une personne en fin de vie doive parfois être transférée d'une institution vers une autre pour bénéficier de l'euthanasie. Elles proposent que chaque institution (hôpitaux, maisons de repos, etc.) mette en place une procédure écrite de la façon dont l'établissement traitera les demandes d'euthanasie, procédure qui devrait être communiquée à chaque patient. "A terme, la normalisation de la pratique de l'euthanasie à la demande du patient dans les institutions devrait être encouragée, voire rendue obligatoire par les pouvoirs publics", estiment ces associations.

Source : La Libre 08/03/2013

Lire la suite 


Nederland : richtlijn euthanasie bij een verlaagd bewustzijn

Belgique - Nederland : richtlijn euthanasie bij een verlaagd bewustzijn

- Santé mentale

Artsen in Nederland menen vaak dat patiënten met een verlaagd bewustzijn niet lijden en dat euthanasie daarom niet mogelijk is. Maar in sommige situaties mag dit wel. De KNMG (Koninklijke Nederlandsche Maatschappij tot bevordering der Geneeskunst) heeft, op verzoek van het College van procureurs-generaal en de Inspectie voor de Gezondheidszorg, een richtlijn opgesteld over euthanasie bij een verlaagd bewustzijn. Deze richtlijn brengt geen verruiming van de wet, maar heeft tot doel artsen houvast te bieden in deze moeilijke situatie. Het College heeft aangegeven dat als artsen handelen volgens deze richtlijn, er in beginsel geen reden is voor strafrechtelijk optreden.
In de richtlijn 'Euthanasie bij een verlaagd bewustzijn' staat de vraag centraal of euthanasie nog mag worden uitgevoerd als een patiënt, nadat de afspraak voor de euthanasie gemaakt is, in een toestand van verlaagd bewustzijn is geraakt. Wanneer een arts in een eerder stadium zich ervan heeft vergewist dat aan alle w...

Lire la suite 


« Maison de la vie » « Levenshuis » à Bruges: euthanasie, don d’organes, pilule, avortement , etc.

Belgique - « Maison de la vie » « Levenshuis » à Bruges: euthanasie, don d’organes, pilule, avortement , etc.

- Liberté des institutions de soin

Ce n'est pas une clinique mais un lieu où psychologues, médecins et conseillers s'efforcent de répondre à diverses demandes qui leur sont adressées. « Quand un médecin ne peut pas ou ne veut pas aider un patient qui lui demande à être euthanasié, nous cherchons comment trouver une solution pour lui. » Cela vaut aussi pour les demandes de moyens contraceptifs ou l'avortement.

La Levenshuis est une collaboration de la Maison du Peuple, du Centre pour le Planning familial et pour l'éducation sexuelle (CGSO) mais aussi avec le groupe LEIF (LevensEinde Informatief Forum).
De l'avortement à l'euthanasie en passant par la contraception et au don d'organes, la Levenshuis de Bruges met en avant le libre choix et le droit à disposer de soi.

   

Lire la suite 


L’euthanasie s’invite à la Marche pour la Vie de Bruxelles

Belgique - L’euthanasie s’invite à la Marche pour la Vie de Bruxelles

- Euthanasie et suicide assisté

C'est une équipe renouvelée de jeunes dynamiques qui entraînera la Marche pour la Vie de Bruxelles le dimanche 24 mars à 14h30. Le thème mobilisateur du respect de la vie  va, cette année, au-delà du respect de la vie naissante puisque la Marche pour la Vie mobilisera aussi tous ceux qui s'opposent à l'élargissement de la loi euthanasie aux enfants et aux personnes démentes. Comme les années précédentes, le cortège partira du Mont des Arts (près de la Gare centrale).  Plus d'infos sur le site www.march4life.be

 

   

Lire la suite