Toutes les actualités (Belgique)

 Supprimer le filtre "Belgique"

« Pacte de mort » et euthanasie de deux jumeaux de 45 ans

Belgique - « Pacte de mort » et euthanasie de deux jumeaux de 45 ans

- Euthanasie et suicide assisté

Eddy et Marc Verbessem, de vrais jumeaux (monozygotes), étaient nés sourds. Inséparables et restés célibataires, ils ont toujours vécu sous le même toit. Ils ont été euthanasiés ensemble, à leur demande, le 14 décembre dernier à l'UZ Brussel (Clinique universitaire) de Jette. Ils avaient 45 ans.

Leur demande d'euthanasie trouve son origine dans le diagnostic d'un glaucome, une maladie dégénérative du nerf optique qui peut conduire à la cécité. D'après nos informations (difficiles à vérifier), ils souffraient d'une anomalie génétique en vertu de laquelle ils deviendraient progressivement mais, semble-t-il, irrémédiablement aveugles. Cette perspective, jointe à l'idée de perdre leur autonomie, leur était insupportable.

L'affaire a été présentée par certains médias comme une première. Il n'était pas encore arrivé que deux frères demandent et obtiennent ensemble l'euthanasie. Par contre, des couples avaient déjà été euthanasiés ensemble.

Est-on en dehors du cadre de la loi relative à ...

Lire la suite 


250 euros d'amende pour le médecin qui ne déclarerait pas l'euthanasie pratiquée

Belgique - 250 euros d'amende pour le médecin qui ne déclarerait pas l'euthanasie pratiquée

- Euthanasie et suicide assisté

Cette proposition de loi  (Document législatif n° 5-1935/1) vient d'être déposée par Mme Elke Sleurs et consorts (N-VA).
Un médecin qui a procédé à une euthanasie doit remplir un document d'enregistrement et le remettre dans les quatre jours ouvrables à la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation. Cette obligation de déclaration est considérée comme une condition indispensable à la conformité de l'acte euthanasique. Toutefois, il semblerait que beaucoup d'euthanasies se pratiquent sans qu'aucune déclaration n'en soit faite. La sénatrice N-VA réaffirme que  « le médecin qui ne déclare pas l'acte s'expose en principe autant à des poursuites et sanctions que celui qui ne respecte pas les règles fondamentales de la loi. En d'autres termes, le non-respect d'une simple obligation administrative peut en principe mener, pour le médecin, à des poursuites pénales pour crimes ou délits contre des personnes. »
Il faut noter que jamais aucune condamnation n'a toutefois en 10 ans été pronon...

Lire la suite 


A présent en ligne ! Brochure "Clauses de conscience"

Belgique - A présent en ligne ! Brochure "Clauses de conscience"

- Clauses de conscience

Notre  Brochure : "La clause de conscience au profit des professionnels de la santé en Belgique" est aujourd'hui téléchargeable en ligne Format PDF      ICI

Un médecin peut-il refuser de pratiquer une euthanasie ?
Une infirmière peut-elle refuser de participer à un avortement ?
Un pharmacien peut-il refuser de délivrer certains produits ?
La légitimité de ces attitudes est-elle consacrée en droit voire reconnue par la loi belge ?

De façon synthétique, sous la forme de questions-réponses, cette brochure de l'Institut Européen de Bioéthique tente de faire le point sur ces questions.
Si vous croyez pouvoir faire bon usage de cette brochure (gratuite) et souhaitez la recevoir par la poste, il suffit de cliquer   ICI

Lire la suite 


Disparition d’une dose de curare devant servir à une euthanasie.

Belgique - Disparition d’une dose de curare devant servir à une euthanasie.

- Euthanasie et suicide assisté

Devant pratiquer une euthanasie au domicile d'une patiente, le Dr N. se rend personnellement - comme l'exige la loi - dans une pharmacie . Il se procure ainsi les produits létaux et le matériel nécessaire avant de se rendre au chevet de la personne. Au moment d'administrer l'euthanasie en présence des membres de la famille, il découvre qu'une des 5 ampoules contenant des barbituriques (curare) est vide. Or, la boîte était bien scellée. Où est passé le curare ? A-t-il atterri dans de mauvaises mains ? Selon le pharmacien, il  n'y a pas traçabilité et donc on ne saura jamais. « La fiabilité du système est mise en doute. » déclare le médecin. Ceci confirme d'autres cas où le contrôle des substances n'est pas assuré, et par exemple le non-retour dans les officines des substances non utilisées après l'euthanasie.

Lire la suite 


« Suis-je un tueur en série légal ? » Témoignage d’un médecin belge

Belgique - « Suis-je un tueur en série légal ? » Témoignage d’un médecin belge

- Euthanasie et suicide assisté

Le Dr N. a été amené en un peu moins d'un mois à pratiquer 4 euthanasies. « Suis-je un tueur en série légal ? » est le titre de l'article paru dans le Journal du Médecin du 18/12/2012, qui a relayé son appel adressé à la rédaction. Le médecin se dit bouleversé et fragilisé. Ce à quoi certaines associations pro-euthanasie entendent répondre en proposant des formations aux médecins afin qu'ils soient « mieux armés face à des demandes d'euthanasie ». De plus, le Dr N. préférerait travailler en médecine de groupe car « cela dilue le poids des responsabilités ». Verra-t-on bientôt un accompagnement psychologique pour ces médecins administrant l'euthanasie et qui le vivent très mal ?

 

Lire la suite 


33 gevallen van euthanasie, waarvan 5 bij buitenlanders.

Belgique - 33 gevallen van euthanasie, waarvan 5 bij buitenlanders.

- Euthanasie et suicide assisté

Dat is de balans van één jaar ULteam, het noodcentrum voor vragen over levenseinde, volgens Wim Distelmans (VUB).

" Het universitair centrum voor noodconsultaties helpt patiënten die in de reguliere zorg niet voldoende worden gehoord. Tot nog toe telt het team 33 gevallen van euthanasie. Opmerkelijk: bij vijf ingrepen ging het om een buitenlander. "Het gaat dan om patiënten uit Nederland, Duitsland, Oostenrijk, Groot-Brittannië en de VS", licht Wim Distelmans toe.

Waarom zij hun toevlucht nemen tot ons land? "Simpel, wereldwijd heb je maar drie landen met een euthanasiewet: België, Nederland en Luxemburg. Maar in Nederland aanvaarden ze geen buitenlandse verzoeken en in Luxemburg is de wet nog te vers." (...) "Wij doen niks illegaals door aan hun wensen tegemoet te komen", kadert Distelmans.
"De wet schrijft wel voor dat er sprake moet zijn van een arts-patiëntrelatie en dat is ook het geval. Die mensen verblijven hier eerst een tijd en moeten ook voldoende fit zijn om hier te gera...

Lire la suite 


33 personnes euthanasiées en 1 an par Ulteam, une équipe de médecins et infirmières

Belgique - 33 personnes euthanasiées en 1 an par Ulteam, une équipe de médecins et infirmières

- Euthanasie et suicide assisté

Parmi ces 33 personnes, 5 venaient de l'étranger. Voilà ce que mentionne l'article paru dans De Morgen et reprenant les propos du Prof. Wim Distelmans.  Ulteam euthanasie les personnes dont la « demande n'a pas été assez entendue » par d'autres institutions. De plus, Ulteam estime qu'il est conforme à la loi dépénalisant l'euthanasie en Belgique de pouvoir euthanasier les visiteurs étrangers qui le demandent et qui se déplacent tout spécialement pour y être euthanasiés. Les Pays-Bas quant à eux s'y refusent, invoquant le lien patient-médecin à privilégier afin de pouvoir apprécier le bien-fondé et la persistance de la demande d'euthanasie.
Wim Distelmans de préciser que des personnes, atteintes par exemple de sclérose en plaques et  qui ne sont pas au stade terminal de la maladie, sont elles aussi euthanasiées.
Source : De Morgen 13/12/2012

Lire la suite 


L’ADMD propose l’euthanasie des “personnes souffrant d’un handicap mental profond.”

Belgique - L’ADMD propose l’euthanasie des “personnes souffrant d’un handicap mental profond.”

- Euthanasie et suicide assisté

L'Association pour le Droit pour Mourir dans la Dignité (ADMD), une association qui promeut la pratique de l'euthanasie, encourage les responsables politiques à rouvrir le débat pour un élargissement de la loi dépénalisant l'euthanasie. Elle plaide entre autres pour l'euthanasie de    «  personnes souffrant d'un handicap mental profond  ».

Source: Bulletin de l'ADMD, septembre 2012, P. 15.

Lire la suite 


Elargir le cadre légal de la loi dépénalisant l’euthanasie

Belgique - Elargir le cadre légal de la loi dépénalisant l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Faut-il élargir la loi dépénalisant l'euthanasie ? Un article du 17 novembre 2012 dans le journal Le Soir titre : « Une loi qui pourrait évoluer ».

Outre la répétition des mêmes propositions de loi (voir précédents Bulletins de l'IEB), on perçoit l'agacement voire les menaces de certains face au professionnalisme de certains médecins et institutions qui se refusent à pratiquer l'euthanasie « à la demande », sans même qu'un accompagnement palliatif ne lui soit d'abord proposé. « Si ces hôpitaux s'entêtent, des sanctions pourraient tomber. La loi sur le droit des patients est clairement bafouée. Si les hôpitaux sont financés par l'impôt, c'est pour rendre un service public. S'ils ne le rendent plus complètement, ils doivent être sanctionnés financièrement », réagit le sénateur Philippe Mahoux (PS), coauteur de la loi de dépénalisation.

Dans ce même article, l'ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) affirme que la loi dépénalisant l'euthanasie "semble plutôt globale...

Lire la suite 


EUTHANASIE in België : 10  jaar toepassing van de wet van 28 mei 2002

Belgique - EUTHANASIE in België : 10 jaar toepassing van de wet van 28 mei 2002

- Euthanasie et suicide assisté

Themadossier HIER

1.  Historiek van de euthanasiewet en oorspronkelijke geest van de tekst

2.  Samenvatting van het juridisch kader van de wet van  28 mei 2002

3.  Enkele cijfers uit de rapporten van de Commissie
4. Wetsvoorstellen om het kader rond de euthanasiewet te verbreden
5.  Evaluatie van de toepassing van de wet
5.1.  Inefficiëntie van de controle door de Commissie
5.2.  Extensieve interpretatie van de wettermen
5.3.  De samenstelling van de Commissie
5.4.  Aflevering van euthanatica door de apothekers

6.  Enkele gevolgen van de afwezigheid van effectieve controle op de toepassing van de wet
6.1.  De banalisering van de euthanasie
6.2.  Naar een inbeslagname van het debat?
6.3.  Een begripsverwarring
6.4.  Een nieuwe aangehechte ethische vraag: de orgaandonatie
6.5.  Risico's op totalitaire verglijdingen?
 

Lire la suite