Quelle conscience durant le coma?

 Imprimer

Thématique : Maladies et handicaps / Coma et état végétatif

Études

Publié le : 01/12/2002

Auteur / Source : Steven Laureys

Comment évaluer l'état de conscience d'une personne dans le coma?

Les méthodes d'imagerie aident les médecins à évaluer les divers degrés de conscience des personnes ayant subi une grave lésion cérébrale.

Parce que la médecine et, notamment, la réanimation et les soins intensifs ont progressé, le nombre de personnes qui survivent à une lésion cérébrale grave ne cesse d'augmenter.

Certaines d'entre elles sortent du coma en quelques jours ; pour d'autres, les mécanismes de réparation sont beaucoup plus longs, et ces personnes traversent différentes phases avant de récupérer, partiellement ou totalement, leur état de conscience. D'autres enfin perdent définitivement toute activité cérébrale : c'est la mort cérébrale. Les médecins réanimateurs savent combien il est difficile de reconnaître sans ambiguïté les signes d'une perception ou d'une action consciente chez les personnes plongées dans le coma, cette difficulté se traduisant par de fréquents diagnostics erronés.

On sait mal évaluer objectivement les fonctions cérébrales résiduelles après une lésion grave du cerveau, parce que les réactions motrices, qui permettent de communiquer, sont souvent, elles aussi, perturbées. De surcroît, la conscience n'est pas un phénomène de tout ou rien, mais plutôt un continuum d'états.


Articles similaires

Diagnostic prénatal : quelle finalité ?

Diagnostic prénatal : quelle finalité ?

- Diagnostics prénataux

Le Dictionnaire permanent de bioéthique et des biotechnologies définit le diagnostic prénatal (DPN) comme « un diagnostic porté sur l'embryon ou le foetus humain in utero, qu'il s'agisse de déceler une anomalie morphologique ou une maladie génétique ou chromosomique actuelle, ou une prédisposition à développer une maladie dans le futur ».
Le DPN a pour principal but de déceler une maladie ou une anomalie foetale et d'en préciser le pronostic à l'aide de différentes approches morphologiques et/...

Lire la suite

France: nouvelle clause de conscience

France: nouvelle clause de conscience

- Clauses de conscience

Jusqu'ici, le droit de la santé ne prévoyait que deux clauses de conscience concernant l'avortement et la stérilisation. Depuis l'adoption par le Parlement de la loi du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique, la France est devenue l'un des rares pays européens à s'être doté d'une clause de conscience en matière de recherche scientifique. Explications.

Lire la suite

La loi contre la conscience : réflexions autour de l’objection de conscience

- Clauses de conscience

La conscience à laquelle fait référence l'objection de conscience s'entend dans son acception morale. Il ne s'agit pas de la conscience comprise comme connaissance immédiate des états intérieurs ou des choses extérieures, ni la faculté qu'a l'homme de percevoir qu'il existe, pense ou éprouve des sensations. Elle n'est pas un savoir spéculatif, ni une puissance, mais l'intelligence elle-même en sa fonction de guide au plan de l'agir. Encore importe-t-il de préciser que la conscience ne se confo...

Lire la suite