Toutes les actualités (Pays-Bas)

 Supprimer le filtre "Pays-Bas"

Pays-Bas : sédations inappropriées

Pays-Bas - Pays-Bas : sédations inappropriées

- Sédation

Selon une étude du Centre Intégral du Cancer néerlandais (IKNL) , les soins apportés aux patients en phase terminale ne sont pas appropriés. Chaque année, 1700 cas de sédations en fin de vie relèveraient d'une pratique inadéquate pouvant cacher des euthanasies.
L'INKL, dans un article paru dans le journal Volkskrant le 8 octobre 2013, estime que la connaissance et l'expérience des médecins et des infirmières concernant la sédation ne sont pas appropriées. L'INKL explique que les médecins démarrent la sédation trop tôt, alors que ce type de protocole  ne peut être appliqué que si le pronostic de vie du patient est de moins de deux semaines.
Selon les résultats de l'étude conduite par l'IKNL, cette technique est aussi utilisée pour réaliser des « euthanasies cachées ». De plus,  on y lit que les médecins se sentent la pression des membres de la famille du patient. Le directeur d'IKNL, Marlies Jansen-Landheer, estime que cette pratique inadéquate de la sédation conduit à des souffrances...

Lire la suite 


Pays-Bas : l'euthanasie en forte augmentation  depuis six ans

Pays-Bas - Pays-Bas : l'euthanasie en forte augmentation depuis six ans

- Euthanasie et suicide assisté

Aux Pays-Bas, selon le rapport publié le 24 septembre, le nombre d'euthanasies et de suicides assistés officiellement déclarés est en constante augmentation dans le pays depuis 2006, avec une hausse de 13% entre 2011 et 2012. La commission chargée du contrôle fait état de 1.923 cas en 2006 et 4.188 cas en 2012, soit environ 3% de tous les décès aux Pays-Bas.
On note une baisse des euthanasies sur les personnes en voie de devenir démentes - on passe de 49 à 42,  alors que certaines associations sont très présentes dans les médias afin de faire reconnaître la légalité de l'euthanasie sur les personnes démentes incapables d'exprimer leur volonté. La loi néerlandaise envisage ce cas lorsque le patient a signé des directives de fin de vie réclamant l'euthanasie si son état se dégrade ; pour l'heure les médecins y sont majoritairement opposés.
Les euthanasies sur des personnes atteintes d'affections psychiatriques sont passées de 13 à 14.
Pour la deuxième fois, comme en 2011, la commission...

Lire la suite 


Put disabled babies out of our misery, say Dutch doctors

Pays-Bas - Put disabled babies out of our misery, say Dutch doctors

- Euthanasie et suicide assisté

In a new policy document, "Medical decisions about the lives of newborns with severe abnormalities" ( in Dutch only ) the KNMG explains why it is acceptable, and perhaps even necessary, to euthanase children. This is no longer headline news in the Netherlands, as newborn euthanasia is allowed under the so-called Groningen Protocol, drafted by Dr Eduard Verhagen in 2004. 
The stunning novelty of this statement is that it says that the parents" suffering may be a reason to kill the newborn. Amongst other conditions, the policy states that a lethal injection of muscle relaxant is ethically possible when "The period of gasping and dying persists and the inevitable death is prolonged, in spite of good preparation, and it causes severe suffering for the parents."
Full article see Bioedge    Artikel uit de Volkskrant
 

Lire la suite 


Pays-Bas : des médecins refusent d’euthanasier les personnes atteintes de démence

Pays-Bas - Pays-Bas : des médecins refusent d’euthanasier les personnes atteintes de démence

- Euthanasie et suicide assisté

KNMG (Koninklijke Nederlandsche Maatschappij tot bevordering der Geneeskunst) , l'association des médecins néerlandais, a exprimé le refus général de ceux-ci de pratiquer l'euthanasie sur des personnes déjà démentes, faute de savoir si au moment de l'acte ces patients souffrent réellement de manière intolérable.
« Porter un jugement sur une demande d'euthanasie ou d'aide au suicide émanant d'un patient en voie de devenir dément exige du médecin de faire une évaluation très complexe. Le processus de la démence, où la capacité d'exprimer la volonté et l'expérience de la souffrance changent au cours de la maladie, fait que l'évaluation des critères de minutie n'est pas simple. »
Mais la ministre  néerlandaise de la Santé, du bien-être et des sports, Mme Schippers, ne l'entend pas de cette oreille. Aussi balaie-t-elle en quelques lignes les réticences de médecins pour s'approcher davantage, sinon totalement, de ce qui est revendiqué par la NVVE (association nationale pour la fin de vie c...

Lire la suite 


Nederlandse Artsenverenigingen distantiëren zich van uitspraken over levensbeëindiging pasgeborenen

Pays-Bas - Nederlandse Artsenverenigingen distantiëren zich van uitspraken over levensbeëindiging pasgeborenen

- Euthanasie et suicide assisté

De KNMG en NVK betreuren de uitspraken van de voorzitter van de centrale deskundigen commissie late zwangerschapsafbreking en levensbeëindiging bij pasgeborenen. Volgens de voorzitter zouden neonatologen regelmatig actieve levensbeëindiging bij pasgeborenen uitvoeren zonder dit te melden aan de centrale deskundigencommissie. De KNMG en NVK delen deze mening niet.
Het is bekend dat binnen de beroepsgroep onzekerheid bestaat over de precieze criteria voor het al dan niet melden van actieve levensbeëindiging. Sommige medische handelingen rond het levenseinde liggen dichter bij palliatieve zorg dan bij levensbeëindiging. De KNMG en NVK verwachten daarom dit voorjaar een rapport af te ronden waarin antwoord wordt gegeven op belangrijke vragen rond medische beslissingen rond het levenseinde van deze groep pasgeborenen.
 

Lire la suite 


Euthanasie Nederland : + 18%

Pays-Bas - Euthanasie Nederland : + 18%

- Euthanasie et suicide assisté

3.695 personnes ont été euthanasiées ou assistées dans leur suicide en 2011, soit 18% de plus qu'en 2010. C'est ce qui ressort du nouveau Rapport .
Cette évolution croissante du nombre de personnes euthanasiées pose de sérieux problèmes de gestion aux Comités Régionaux censés devoir vérifier les dossiers qui leur sont soumis par les médecins ayant pratiqué l'euthanasie. Cette vérification des Comité Régionaux contrôle la conformité de l'acte euthanasique par rapport aux exigences de la loi.
Ces Comités de contrôle se trouvent aujourd'hui débordés par la charge de travail et n'arrivent plus à rendre leur avis dans les délais impartis par la loi.
Ceci rend la situation « inacceptable »  et « illégale », selon ledit rapport.
Parmi ces 3.695 personnes euthanasiées et déclarées comme telles, 4 l'ont été en dehors du cadre prévu par la loi. Des plaintes ont été transmises au Procureur Général et à l'Inspection de la Santé Publique. Le Rapport ne dit pas quelles en ont été les suites ni si ...

Lire la suite 


Big rise in Dutch euthanasia deaths

Pays-Bas - Big rise in Dutch euthanasia deaths

- Euthanasie et suicide assisté

Just-released statistics for Dutch euthanasia in 2011 show that the number of psychiatric patients who died has skyrocketed from 2 in 2010 to 13 last year. Euthanasia for people with dementia also rose substantially, to 49.
But euthanasia of all kinds rose. In 2011 there were 3,695 cases of euthanasia, an increase of 18% over the previous year. The figure is double the number in 2006. There were 4 cases of medical negligence, according to the report. One is being investigated by the public prosecutor. 

Nicole Visee, the secretary general of the national euthanasia commission, told the media that she did not understand why numbers had risen. It could be due to better reporting by doctors, more deaths from terminal illness with the ageing population, or changes in ethical views.
Alex Schadenberg, a Canadian critic who keeps a close eye on the Netherlands, says that euthanasia there is "out of control". He points out that a study earlier this year in The Lancet estimated that 23% of ...

Lire la suite 


Euthanasies aux Pays-Bas

Pays-Bas - Euthanasies aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Au début de la dépénalisation de l'euthanasie (2001), le nombre annuel moyen d'actes d'euthanasie tournait autour des 2.000 cas. Resté à peu près stable jusqu'en 2007, ce nombre a ensuite progressé d'environ 10 % par an. Nouveau bond en 2010 : avec 19 % d'euthanasies de plus que l'année précédente, on en comptait 3.136 au total, et la tendance s'est confirmée en 2011, ainsi que sur les premiers mois de 2012.
Ces chiffres sont contestés par l'un des membres siégeant dans l'une des 5 commissions régionales de contrôle de l'euthanasie (RTE, Regionale Toetsingscommissies Euthanasie). Il affirme en effet qu'à propos des chiffres officiels d'euthanasies et de suicides assistés, il serait plus juste de parler d'une croissance des cas de 101% sur les 6 dernières années, avec une augmentation « inexpliquée » pour les 6 premiers mois de 2012.

À noter aussi que les Commissions RTE qui doivent vérifier le bien-fondé des euthanasies pratiquées, n'arrivent plus à tenir le délai des 6 semaines rég...

Lire la suite 


Pays-Bas : rapport sur la pratique de l'euthanasie

Pays-Bas - Pays-Bas : rapport sur la pratique de l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Dix ans après la dépénalisation de l'euthanasie aux Pays-Bas, la Koninklijke Nederlandse Maatschappij en Gezondheid (KNMG) a publié des directives concernant la participation des médecins aux euthanasies et aux suicides assistés, dans un rapport intitulé "Le rôle du médecin dans l'interruption volontaire de la vie".
Dans son rapport, la KNMG écrit notamment que les médecins néerlandais qui refusent de pratiquer une euthanasie ont l'obligation professionnelle de référer les patients qui la demandent à un collègue conciliant.
Parmi ses principales conclusions, ce rapport établit :
-  Contrairement à ce qui est généralement supposé, la loi sur l'euthanasie comprend des dispositions permettant l'euthanasie de patients souffrant de troubles psychiatriques et de démence.
-  Lorsqu'un médecin ne veut pas pratiquer cet acte, "il y a un devoir moral et professionnel d'aider le patient à trouver un médecin (...) qui n'a pas d'objection fondamentale à l'égard de l'euthanasie et du suicide ass...

Lire la suite 


Pays-Bas : trop peu d’euthanasies de nouveau-nés ?

Pays-Bas - Pays-Bas : trop peu d’euthanasies de nouveau-nés ?

- Euthanasie et suicide assisté

À la suite de l'instauration du "Protocole de Groningen", qui permet depuis 2007 à un médecin d'euthanasier un bébé porteur d'un handicap, le comité national de suivi s'étonne du fait que, jusqu'à présent, un seul cas ait été rapporté. En effet, dans ses estimations, le comité avait tablé sur 15 à 20 cas annuels. Comment expliquer cet écart ? Les médecins néerlandais préfèrent-ils taire les cas d'euthanasie de nouveau-nés ?    

Dans son dernier numéro, le Journal of Medical Ethics (2010, n°36, pp. 234-237) s'interroge à ce propos et avance plusieurs explications. Tout d'abord, un manque de données aurait pu conduire à une surestimation des prévisions d'euthanasies de nouveau-nés. Serait-ce aussi qu'avant l'adoption du Protocole de Groningen certains avortements auraient été rapportés comme des euthanasies ?  Une autre explication de ce "trop peu" de cas, serait un recours accru à la sédation terminale. Dans ce cas, le décès du bébé n'est en effet pas répertorié comme une euthanasie....

Lire la suite