Toutes les actualités (Pays-Bas)

 Supprimer le filtre "Pays-Bas"

Pays-Bas : la Ministre Schippers lance une campagne pour le don de cellules souches adultes

Pays-Bas - Pays-Bas : la Ministre Schippers lance une campagne pour le don de cellules souches adultes

- Don d'organes, de tissus et de sang

La Ministre de la Santé publique des Pays-Bas, Edith Schippers, lance une campagne pour encourager le don de cellules souches adultes, s'appuyant pour ce faire sur la Fondation Machtis. Chaque année, quelques milliers de personnes sont confrontées aux Pays-Bas à l'une ou l'autre forme de cancer du sang. Or, certaines de ces leucémies peuvent être guéries par une transplantation de cellules souches dont la compatibilité receveur-donneur a été vérifiée. L'enjeu est donc de disposer d'un donneur compatible.
C'est pourquoi il faut multiplier le nombre de donneurs de cellules souches provenant de la moelle osseuse. Or actuellement, le nombre de donneurs est largement insuffisant.
La Fondation Machtis et la Ministre Schippers encouragent donc les citoyens à s'enregistrer sur le site stamceldonor.nl car plus il y a de donneurs potentiels, plus les chances de guérison de certains malades sont grandes.

Actuellement, 104.000 donneurs se sont enregistrés, parmi lesquels, chaque année, 1 sur 10...

Lire la suite 


Pays-Bas - Pays-Bas : création d’embryons pour la recherche

- Recherche sur les embryons

Le vendredi 27 mai 2016, la Ministre de la santé néerlandaise Edith Schippers a annoncé un nouveau projet de loi visant à permettre la création d'embryons pour certaines recherches spécifiques relatives à l'infertilité, aux procréations médicalement assistées et aux maladies héréditaires « sous de strictes conditions ». L'objectif de cette loi est, selon la ministre, de faciliter l'accès à « un enfant ou un enfant en bonne santé ».

Les Pays-Bas sont, après la Belgique, un des premiers Etats à permettre la création d'embryons à des fins de recherche. En Allemagne, toute manipulation de l'embryon, y compris pour la recherche est interdite, tandis qu'au Royaume-Uni, la manipulation génétique d'embryon à des fins de recherche est autorisée depuis le 1er février 2016. (Voir Bulletin de l'IEB)

Source : medisch contact.nl

Lire la suite 


Pays-Bas : 2 millions d’euros pour les bénévoles en soins palliatifs

Pays-Bas - Pays-Bas : 2 millions d’euros pour les bénévoles en soins palliatifs

- Soins palliatifs

Afin de soutenir l'engagement des bénévoles en soins palliatifs, le Secrétaire d'Etat à la santé publique néerlandais Martin Van Rijn, a décidé d'allouer la somme de 2 millions d'euros aux personnes qui se dévouent auprès des malades en fin de vie résidant aussi bien à domicile qu'en maison de repos. 

L'implication de ces bénévoles a une valeur « inestimable » a déclaré Van Rijn, souhaitant que ces bénévoles soient aussi impliqués dans les institutions de soins palliatifs et les structures hospitalières. Ces ressources financières seront destinées à assurer la formation des bénévoles et à coordonner la disponibilité de ceux-ci.

Source : MedischContact.nl

Lire la suite 


Pays-Bas : euthanasie des enfants : élargir le cadre

Pays-Bas - Pays-Bas : euthanasie des enfants : élargir le cadre

- Don d'organes et euthanasie

En 2015, la NVK (Nederlandse Vereniging voor Kindergeneeskunde - Association néerlandaise de Pédiatrie) s'est penchée sur la prise en charge des enfants malades et en fin de vie et a publié sa  position  par rapport à l'euthanasie des enfants entre 1 et 12 ans. Elle y propose de faire une étude sur les soins à prodiguer aux enfants gravement malades et en fin de vie, en y incluant la possibilité de l'euthanasie, indépendamment de l'âge des jeunes patients, préférant se fonder sur la capacité de discernement.

Le régime juridique néerlandais actuel permet l'euthanasie des enfants à partir de 12 ans, et celle des nourrissons de moins d'un an dont la « qualité de vie » n'est pas jugée satisfaisante (L'euthanasie des nouveaux-nés et le Protocole de Groningen).

La NVK souhaite élargir le cadre légal actuel afin de permettre aux médecins de provoquer la mort de leurs jeunes patients gravement malades et peut être en fin de vie, au-delà des restrictions d'âge actuelles. Dans les cas où les...

Lire la suite 


Pays-Bas : euthanasies et don d’organes

Pays-Bas - Pays-Bas : euthanasies et don d’organes

- Don d'organes et euthanasie

Aux Pays-Bas, pour la première fois, l'Erasmus Medisch Centrum (EMC) de Rotterdam en partenariat avec la Clinique de fin de vie a expérimenté une euthanasie avec plusieurs personnes bénéficiaires, pour un foie, un rein, un pancréas. Le prélèvement a dû se faire à l'hôpital et de manière assez rapide, car les patients attendaient dans cinq salles attenantes pour recevoir leur organe.

Bien que cette pratique ne soit applicable que pour les patients non cancéreux, le don d'organes post-euthanasique gagne du terrain. Depuis 2012, on estime que des organes ont été prélevés sur 15 personnes euthanasiées, parmi lesquelles 9 personnes rien que pour 2015. Il n'existe cependant pas de sources statistiques officielles et fiables en la matière.

La pratique du don d'organes lié à une euthanasie n'est pas sans poser certaines questions éthiques, comme le souligne l'article que le Dr Van Dijk, éthicien à l'Erasmus MC, a fait paraître en 2013 dans le Nederlands Tijdschrift voor Geneeskunde. Si l'o...

Lire la suite 


Pays-Bas : un courrier ministériel aux jeunes pour inciter au don d’organes

Pays-Bas - Pays-Bas : un courrier ministériel aux jeunes pour inciter au don d’organes

- Don d'organes, de tissus et de sang

La Ministre néerlandaise de la Santé, Edith Schippers, a décidé d'envoyer une lettre personnelle à tous les jeunes de 18 ans afin de les inviter à s'enregistrer auprès de leur administration communale comme donneurs d'organes. Cette campagne est appuyée par des clip-vidéos télévisés qui encouragent les jeunes à parler avec leur proches et parents de cette problématique.

Actuellement, aux Pays-Bas, 40% des habitants se sont déclarés donneurs d'organes. Sur un total estimé de 2.9 millions de donneurs potentiels, 730.000 se sont opposés à tout prélèvement. La Ministre de la santé voudrait réformer le système en faveur d'un régime juridique de consentement présumé. Tout citoyen qui n'aurait pas explicité officiellement son refus de don d'organes serait automatiquement considéré comme donneur potentiel. Ce système est actuellement en vigueur en Belgique et en France.

La philosophie et la dynamique du don d'organes sont ici questionnées. Donner ses organes suite à une démarche consciente...

Lire la suite 


Pays-Bas : logements étudiants au sein d’une maison de retraite

Pays-Bas - Pays-Bas : logements étudiants au sein d’une maison de retraite

- Santé mentale

Malgré les activités organisées par des bénévoles, les personnes âgées en maison de retraite souffrent souvent de solitude. Pour lutter contre cet état de fait, une association nommée Humanitas a lancé un programme spécial.
Le principe est le suivant : 6 étudiants choisis se voient offrir une chambre « tous frais payés » au sein d'une maison de retraite. En échange, ils doivent passer un peu de leur temps libre (environ 30 heures par mois) avec leurs « colocataires » plus âgés.
Si les jeunes admettent que ce modèle leur permet de faire des économies substantielles, ils soulignent surtout que cet engagement leur permet d'apprendre aux côtés des personnes âgées à développer une attention plus grande envers les personnes fragiles.
Des liens d'amitié se créent ainsi au sein de la maison de retraite et, par ce nouveau souffle, plein de fraîcheur et d'énergie, tout le monde est gagnant.
VIDEO ICI
 

Lire la suite 


Pays-Bas: un juge ordonne de laisser partir une femme d'un établissement de soins pour l'euthanasier

Pays-Bas - Pays-Bas: un juge ordonne de laisser partir une femme d'un établissement de soins pour l'euthanasier

- Euthanasie et suicide assisté

Une femme de 80 ans, soignée et accompagnée dans un établissement de soins de Vlissingen aux Pays-Bas exprimait, suite à de graves problèmes de santé, son désir d'être euthanasiée depuis un an et demi.
Alors que son médecin traitant et les psychologues de l'établissement de soin estimaient qu'elle n'était plus capable de saisir la situation et d'exprimer lucidement sa volonté, ses proches ont demandé à ce qu'elle soit euthanasiée.
Apprenant que les proches de la patiente souhaitaient mener ce projet à bien dans de très brefs délais, et suite à un premier jugement donnant raison à la patiente, la maison de soins a aussitôt saisi le juge en référé, soulignant qu'il s'agissait d'une « situation d'urgence ». Un second juge s'est alors prononcé en faveur de la patiente, s'appuyant sur l'avis d'un psychiatre de la clinique de fin de vie (Levenseindekliniek) et d'un médecin SCEN (médecin référent pour l'euthanasie), qui ont tous deux opiné que la demandeuse était en pleine possession de ses...

Lire la suite 


Pays-Bas : les personnes âgées manquent cruellement d’attention et de soins

Pays-Bas - Pays-Bas : les personnes âgées manquent cruellement d’attention et de soins

- Soins palliatifs

Une enquête auprès de 320 médecins généralistes a été réalisée afin de comprendre ce que vivent les personnes âgées et les conséquences sur leur santé. 75% des médecins interrogés, estiment que les soins aux personnes âgées à domicile sont insuffisants. Dans leur pratique quotidienne, ces médecins généralistes rencontrent des patients livrés à eux-mêmes et encourant de fréquents problèmes de santé dus principalement à la malnutrition et à la déshydratation.
S'inscrivant dans la problématique des soins à domicile, la question de l'isolement et de la prise en charge partagée est une question pressante, non seulement aux Pays-Bas mais dans plusieurs pays où le nombre de seniors augmente d'année en année, puisque l'espérance de vie en Europe s'accroît chaque année de 3 mois en moyenne.
C'est ainsi que plusieurs études démographiques et économiques ont été publiées, l'une par exemple au Canada, et présentent les chiffres mettant en relation l'évolution des dépenses de santé en fonction de...

Lire la suite 


Euthanasia Newborns: Protocol of Groningen

Pays-Bas - Euthanasia Newborns: Protocol of Groningen

- Euthanasie et suicide assisté

NEW ! Dossier : Now available in English

Until now, only three countries in the world have decriminalised euthanasia: the Netherlands, Belgium and Luxembourg. This practice is available only to people who are mentally competent when they apply (if necessary, via a declaration in advance requesting euthanasia).
A notable exception to the voluntary nature of the request for euthanasia concerns newborns who face suffering that is deemed intolerable and who have no prospect of enjoying an acceptable "quality of life" at any point in the future. In a text written in 2004, entitled the Groningen Protocol, Professor Eduard Verhagen, Head of the Department of Paediatrics at the Medical Center of the University of Groningen in the Netherlands, provides criteria to enable doctors to deliberately end the life of severely ill newborns.
First we outline the content of the Groningen Protocol, specify its legal status in the Netherlands and present several statistics. Then we review the main...

Lire la suite