Fin de vie

Etats-Unis - Suicide assisté: argumentaire développé au Dakota du Sud

Les arguments du législateur au Dakota du Sud pour refuser le suicide assisté

Dans le Dakota du Sud, le législateur s'est fermement opposé à la légalisation du suicide assisté par un médecin. Il dresse la liste des arguments qu'il défend.

Le Dakota du Sud porte un intérêt sans réserve au respect de la vie humaine.Tout comme le reflètent les lois réprimant l'homicide, l'interdiction du suicide assisté par un médecin, montre l'engagement défendre la vie. Ni la Constitution du Dakota du Sud, ni celle des Etats-Unis ne comporte un droit au suicide assisté. Ainsi, aucun individu n'a le droit d'autoriser quelqu'un à le tuer, ce qui... Sénat, le 8 février 2017 approuvé par la Chambre des Représentants

 Fichier PDF  Lire la suite 


Pays-Bas - Synthèse du Rapport quinquennal (2012-2016) euthanasie Pays-Bas

SYNTHESE du 3ème rapport quinquennal (2012-2016) d'évaluation de la loi.

L'euthanasie et le suicide assisté sont dépénalisés aux Pays-Bas depuis le 1er avril 2002. Depuis son entrée en vigueur, et outre les Rapports annuels publiés par les RTE (Regionale Toetsingscommissies Euthanasie), un rapport d'évaluation de la loi est publié tous les 5 ans afin de mesurer l'évolution et les conséquences des pratiques d'euthanasie et de suicide assisté dans le pays.

Rappel des critères de minutie prévus par la loi

-         La demande doit être volontaire et délibérée.
Il doit y avoir une souffrance insupportable sans perspective d'amélioration.
Il ne doit y avoir aucune alternative raisonnable à l'euthanasie.

La Clinique de Fin de Vie

Lorsqu'un médecin refuse d'accéder à une demande de suicide assisté ou d'euthanasie, il peut référer son patient à la Clinique de Fin de Vie (Levenseindekliniek). La plupart des refus exprimés par les médecins traitants le seraient pour des motifs personnels...

 Fichier PDF  Lire la suite 


Synthèse du Rapport Euthanasie 2016 Pays-Bas

Pays-Bas - Synthèse du Rapport Euthanasie 2016 Pays-Bas

6091 euthanasies et suicides assistés ont été enregistrés en 2016 aux Pays-Bas. Cela signifie que 4% des personnes décédées (148.973) ont demandé à ce qu'un médecin provoque leur mort ou les y assiste (216 suicides assistés). Comment expliquer cette hausse importante ? Dans le Rapport annuel 2016 des comités régionaux d'examen de l'euthanasie (Regionale Toetsingcommissies Euthanasie, RTE) qui vient d'être publié, les membres desdites commissions ne font que poser des questions. Les médecins déclareraient-ils plus facilement les euthanasies pratiquées ? Hésitent-ils moins à répondre à la demande de leurs patients ? Serait-ce que les patients sont plus décidés et fermes dans leur choix de demander la mort ? Aucune réponse n'est fournie. (Suite: voir Fichier ci-joint)

 Fichier PDF  Lire la suite 


Pays-Bas - Directives relatives au don d'organes après euthanasie aux Pays-Bas

Utiliser le corps d'une personne dont la mort a été programmée est pour certains dans la logique de l'euthanasie. Les questions « éthiques » sur le don d'organes couplé à une euthanasie ne semblent pas attiser le débat qui se focalise, pour lors, surtout sur « comment » coordonner le geste de mort et la transplantation dans d'autres corps.

Plusieurs obstacles ont dû être aplanis. Tout d'abord, le fait que l'euthanasie soit en règle générale pratiquée par le médecin de famille, à domicile, et, le plus souvent, en présence des proches. Ce cadre est inadéquat à la donation d'organes vitaux puisque ceux-ci doivent être prélevés dans les minutes qui suivent le constat de la mort. Cela suppose donc un décès à l'hôpital, et la proximité de l'équipe et dans une salle d'opération adjacente prête pour le prélèvement.

Pour les auteurs de ces directives, le Dr...

 Fichier PDF  Lire la suite 


L’euthanasie n’est ni un acte médical, ni un soin de santé

L’euthanasie n’est ni un acte médical, ni un soin de santé

La définition actuelle des soins de santé est « des services dispensés par un praticien professionnel en vue de promouvoir, de déterminer, de conserver, de restaurer ou d'améliorer l'état de santé d'un patient, de modifier son apparence corporelle à des fins principalement esthétiques ou de l'accompagner en fin de vie ».

Question : l'euthanasie est-elle un soin de santé ?

Voir annexe Flash Expert

 Fichier PDF  Lire la suite