L'euthanasie des nouveaux-nés et le Protocole de Groningen

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Dossiers - Pays-Bas Pays-Bas

Publié le : 12/04/2014

Auteur / Source : Debois et Zeegers

Ce dossier présente le Protocole de Groningen, adopté aux Pays-Bas pour l'euthanasie des nouveau-nés atteints d'une grave affection et dont la "qualité de vie" est estimée insatisfaisante.

  • euthanasie néonatale
  • nouveau-nés
  • fin de vie
  • Pays-Bas

Articles similaires

Accompagner la personne en fin de vie : repères éthiques

Accompagner la personne en fin de vie : repères éthiques

- Euthanasie et suicide assisté

Les situations de vieillesse et de vie finissante sont complexes, parfois douloureuses. Elles suscitent des questions délicates qui ne s'accommodent pas de réponses simplistes. Elles mettent au défi notre sens de la solidarité et notre ingéniosité à trouver les voies et moyens d'exprimer par des gestes dignes l'authentique compassion.  

De façon synthétique, sous forme de questions-réponses, ce dossier se propose d'éclairer certaines distinctions conceptuelles capitales et de fournir quelques...

Lire la suite

Euthanasie et " vie accomplie " aux Pays-Bas

Euthanasie et " vie accomplie " aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Nouveau DOSSIER de l'IEB :

Faut-il incorporer la notion de « vie accomplie » parmi le nombre de pathologies pouvant justifier un acte d'euthanasie ?

Aux Pays-Bas, cela fait plusieurs années déjà que cette question occupe l'opinion publique. Elle suscite la réflexion éthique et renouvelle le débat politique sur la fin de vie.

Le présent dossier retrace une partie de cette réflexion. Il reprendra tout d'abord la réponse politique donnée par le gouvernement néerlandais à la question des eutha...

Lire la suite

Apaiser la douleur en fin de vie

Apaiser la douleur en fin de vie

- Soins palliatifs

Chaque année, 52 millions de personnes meurent dans le monde et l'on estime qu'environ un décès sur dix est dû au cancer. Alors que 95% des douleurs pourraient être soulagées, plus de 65% de patients cancéreux meurent, encore aujourd'hui, dans un contexte douloureux. C'est dire combien le combat des soins palliatifs est loin d'être gagné et qu'une formation spécifique, dans le domaine de l'algologie et de l'antalgie, s'impose comme une urgence.
En Belgique, entre 35.000 et 40.000 nouveaux cas...

Lire la suite