Fin de vie (Pays-Bas)

 Supprimer le filtre "Pays-Bas"

Pays-Bas Pays-Bas : un règlement ministériel pour autoriser l’euthanasie des enfants ?  

Auteur / Source : IEB Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 4 min.

Pays-Bas : un règlement ministériel pour autoriser l’euthanasie des enfants ?  

Aux Pays-Bas, la question de l’euthanasie des enfants se pose à nouveau, cette fois pour les enfants de 1 à 12 ans. Le Protocole de Groningen (sorte d’accord entre l’ordre des médecins et le parquet néerlandais) garantit déjà l’absence de poursuite si un médecin met fin à la vie d’un nouveau-né âgé de moins d’1 an, moyennant certaines conditions. Une frange du monde médical...

Lire la suite 

Pays-Bas Une nouvelle directive pour les sédations palliatives aux Pays-Bas

Auteur / Source : IEB Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 3 min.

Une nouvelle directive pour les sédations palliatives aux Pays-Bas

La directive rappelle que la sédation palliative consiste à faire baisser le degré de conscience du patient dans la dernière phase de sa vie, afin de soulager des souffrances qui ne peuvent être apaisées autrement. C’est un acte médical « complexe » qui doit s’effectuer en concertation avec le patient (ou son représentant légal s’il n’est plus capable de discerner) et ses proches, sauf...

Lire la suite 

Pays-Bas Euthanasie et démence : les Pays-Bas autorisent la sédation contrainte pour éviter toute résistance du patient

Auteur / Source : L. Vanbellingen / euthanasiecommissie.nl ; Guardian (20/11) ; Volkskrant (20/11) Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 2 min.

Euthanasie et démence : les Pays-Bas autorisent la sédation contrainte pour éviter toute résistance du patient

Cette modification fait suite à l'affaire judiciaire relative à la koffie-euthanasie (euthanasie-café), nommée ainsi du fait de l'administration d'un sédatif, par le médecin, dans la tasse d'une personne atteinte de démence, afin de pouvoir l'euthanasier sereinement. Cette dernière avait certes préalablement déclaré par écrit vouloir l'euthanasie, mais « à sa demande » et « quand elle estimerait que le moment était venu ». Malgré ces précisions et l'attitude confuse de la patiente sur son dési...

Lire la suite 

Pays-Bas Vers l’euthanasie des jeunes enfants sans leur consentement aux Pays-Bas

Auteur / Source : L. Vanbellingen Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 3 min.

Vers l’euthanasie des jeunes enfants sans leur consentement aux Pays-Bas

La dépénalisation de l'euthanasie pratiquée sur des enfants de 1 à 12 ans conduirait à ce que la mort administrée par euthanasie soit possible à n'importe quel âge aux Pays-Bas. Cette proposition du ministre De Jonge fait suite à un rapport publié un an plus tôt, en septembre 2019, par les centres médicaux universitaires de Groningen, de Rotterdam et d'Amsterdam, sous la houlette de l'Académie néerlandaise de pédiatrie. Ce rapport reconnaît qu'aucune demande d'euthanasie n'a été formulée à ce ...

Lire la suite 

Pays-Bas Aide au suicide pour "vie accomplie" : quelle place pour les personnes âgées dans nos sociétés occidentales aisées ?

Auteur / Source : C. du Bus (IEB) Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 1 min.

Aide au suicide pour "vie accomplie" : quelle place pour les personnes âgées dans nos sociétés occidentales aisées ?

La période estivale n'est sans doute pas la plus propice au débat public sur les questions de bioéthique. L'esprit est à la détente ou à l'adaptation des projets familiaux et scolaires aux nouvelles mesures sanitaires… moins à l'actualité parlementaire des Pays-Bas sur la fin de vie. Et pourtant, le 2 juillet dernier, une proposition de loi visant à autoriser l'aide au suicide pour "vie accomplie" à partir de 75 ans, en dehors de toute condition médicale, a bien été déposée sur le bureau des p...

Lire la suite 

Pays-Bas Pays-Bas : une proposition de loi pour autoriser le suicide assisté à partir de 75 ans

Auteur / Source : C. du Bus Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 3 min.

Pays-Bas : une proposition de loi pour autoriser le suicide assisté à partir de 75 ans

L'exposé des motifs de la proposition pose comme principe de départ que la décision du suicide est strictement personnelle et que “personne ne pourra jamais dire d'un autre que sa vie est accomplie”. Pourtant, le texte légal prévoit qu'un “accompagnateur de fin de vie” devra vérifier le respect de plusieurs conditions, de forme mais aussi de fond : il devra discuter avec la personne âgée de l'opportunité d'impliquer ses proches dans la discussion, avoir la conviction que la demande de mourir e...

Lire la suite 

Pays-Bas Personnes démentes et consentement à l’euthanasie : la Cour suprême des Pays-Bas livre son interprétation

Auteur / Source : C. du Bus Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 3 min.

Personnes démentes et consentement à l’euthanasie : la Cour suprême des Pays-Bas livre son interprétation

Cet arrêt clôture l'affaire dite de la « koffie-euthanasie » (euthanasie-café), nommée ainsi du fait de l'administration d'un sédatif, par le médecin, dans la tasse d'une personne atteinte de démence, afin de pouvoir l'euthanasier. Cette dernière avait certes préalablement déclaré par écrit vouloir l'euthanasie, mais « à sa demande » et « quand elle estimerait que le moment était venu ». Malgré ces précisions et l'attitude confuse de la patiente sur son désir de mourir, le médecin n'avait pas ...

Lire la suite 

Pays-Bas Sur le point d'être euthanasié, un patient psychiatrique guérit grâce à un deuxième médecin

Auteur / Source : C. du Bus / nrc.nl Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 2 min.

Sur le point d'être euthanasié, un patient psychiatrique guérit grâce à un deuxième médecin

Pour cela, l'homme fait appel à la Levenseindekliniek (Clinique de fin de vie, désormais appelée "Centre d'expertise pour l'euthanasie"), qui après un an de prise en charge conclut que ses souffrances sont insupportables et sans issue. Autrement dit, il se trouve dans les conditions pour être euthanasié s'il le souhaite. Un second avis médical est toutefois nécessaire, et c'est au sein du Centre Médical Universitaire d'Utrecht, spécialisé en traitement des psychoses, que le cours de sa vie va ...

Lire la suite 

Pays-Bas Lois sur l’euthanasie : jusqu’où étendre l’interprétation de la souffrance ?

Auteur / Source : Medisch Contact (30/01/2020) ; La Libre Belgique (6/02/2020) ; knmg.nl (30/01/2020) Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 2 min.

Lois sur l’euthanasie : jusqu’où étendre l’interprétation de la souffrance ?

Aux Pays-Bas, la question se pose et se repose de savoir s'il faut légaliser l'euthanasie ou l'assistance au suicide de personnes désireuses de mourir mais qui ne sont pas (gravement) malades. Le débat s'alimente désormais d'une étude publiée en janvier 2020 et menée par des chercheurs de l'Université des Etudes Humanistes (Utrecht) et le Centre Universitaire Médical d'Utrecht, sous la direction d'Els van Wijngaarden. Ils furent chargés, par le ministre de la santé et dans la ligne de l'accord...

Lire la suite 

Pays-Bas Vers l’euthanasie des personnes démentes sans leur consentement verbal ?

Auteur / Source : L. Vanbellingen Publié le : Thématique : Fin de vie / Actualités Temps de lecture : 2 min.

Vers l’euthanasie des personnes démentes sans leur consentement verbal ?

Cet avis s'inscrit dans le cadre de l'affaire dite de la « koffie-euthanasie » (euthanasie-café), nommée ainsi du fait de l'administration d'un sédatif, par le médécin, dans la tasse de la personne atteinte de démence, afin de pouvoir l'euthanasier. Cette dernière avait certes préalablement déclaré par écrit vouloir l'euthanasie, mais « à sa demande » et « quand elle estimerait que le moment était venu ». Malgré ces précisions et l'attitude confuse de la patiente, le médecin n'avait pas jugé n...

Lire la suite