Avis relatif à organisation du don et des banques de matériel corporel humain

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Non classés

Rapports et avis - Belgique Belgique

Publié le : 16/03/2017

Auteur / Source : Conseil supérieur de la santé

Le 12 janvier 2016, le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) a reçu une demande d'avis de madame Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, dans le cadre de l'application de la loi du 19 décembre 2008 relative à l'obtention et l'utilisation de matériel corporel humain (MCH) destiné à des applications médicales humaines ou à des fins de recherche scientifique.

La ministre Maggie De Block prie le CSS de :

1. Réaliser une étude plus approfondie en ce qui concerne l'intensification des activités des banques dans les hôpitaux, dans un souci de qualité, de sécurité et de viabilité financière, mais aussi compte tenu des besoins au niveau belge.

2. Formuler un avis relatif au caractère souhaitable d'une concentration de certaines activités dans une optique d'efficacité et d'accroissement de l'expertise. Cet avis peut entre autres porter sur ce qui suit : o le besoin de divers tissus en termes de santé publique ; o les risques éventuels liés à la diminution du nombre de banques ; o le caractère souhaitable de seuils d'activité et d'indicateurs de qualité ; o la création d'un réseau de don et d'application du MCH.

3. Formuler un avis relatif à l'optimisation du don de MCH, en vue d'une application thérapeutique mais aussi, entre autres, de la libération du MCH à des fins de fabrication de produits destinés à des thérapies avancées (ATMP Advanced therapy medicinal products) pour un usage autologue ou allogénique. Dans ce cadre, il semble souhaitable pour la Ministre de créer un registre national du MCH disponible.

4. Formuler un avis relatif aux modalités d'inspection de l'établissement de MCH, y compris les établissements de transfusion sanguine, à savoir réaliser des inspections groupées au sein d'un établissement plutôt que d'inspecter une banque à la fois et, à cet égard, utiliser des manuels d'inspection qui ont été contrôlés au préalable. 


Articles similaires

Avis n° 52 : tissus et cellules humains utilisés / PMA

Avis n° 52 : tissus et cellules humains utilisés / PMA

- Procréation médicalement assistée

Avis n° 52 du Comité consultatif de Bioéthique concernant les aspects éthiques de certaines dispositions des réglementations européenne et belge en matière de tissus et cellules humains utilisés dans le cadre de la médecine reproductive. La transposition dans la législation belge de la réglementation européenne en matière de tissus et cellules humains, a pour conséquence de compliquer le fonctionnement des centres de procréation médicalement assistée sans compensation au niveau d'une augment...

Lire la suite

Avis Biobanques/ sang de cordon ombilical

- Début de vie

Jeudi 19 avril 2012, Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) a rendu un avis n°117 dans lequel il recommande de "favoriser  le développement de biobanques à caractère familial  et solidaire en promouvant le recueil des produits cellulaires, issus du  sang de cordon, du cordon lui-même et du placenta". Pour le professeur Alain Grimfield, président du CCNE, "on a transformé un déchet  de soins en organe noble".

Bernard Weill, néphrologue et rapporteur membre du CCNE, précise que "dans...

Lire la suite

Rapport: potentiel cellules souches du cordon ombilical

Rapport: potentiel cellules souches du cordon ombilical

- Recherche biomédicale

L'humanité dispose d'une ressource thérapeutique abondante, simple d'accès et ne posant aucun problème éthique majeur. Il s'agit du sang placentaire, appelé plus communément sang de cordon ombilical car c'est dans cette partie du placenta qu'il est collecté. Le sang transitant par le cordon ombilical, qui alimente en oxygène l'enfant à naître, a été  considéré depuis le début du XXe siècle comme un moyen de soigner les pathologies sanguines en raison de sa grande richesse cellulaire. On sait a...

Lire la suite