Recherche biomédicale (États-Unis)

 Supprimer le filtre "États-Unis"

États-Unis Première greffe d’un coeur de porc chez l’humain : état des lieux et regard éthique

Auteur / Source : Institut Européen de Bioéthique ; Nature.com ; weforum.org ; medicalnewstoday.com Publié le : Thématique : Recherche biomédicale / Actualités Temps de lecture : 3 min.

Première greffe d’un coeur de porc chez l’humain : état des lieux et regard éthique

La xénotransplantation (transplantation d'organe d'une espèce à une autre) se présentait comme la seule option possible pour sauver la vie de David, qui souffrait d'arythmie cardiaque. Peu enclin à suivre les recommandations des médecins, ce patient n'aurait pas survécu à une greffe de coeur humain, qui requiert une discipline de santé sévère pour éviter tout rejet. L'expérience n'a pas fait l'objet d'un essai clinique autorisé, mais l'équipe médicale a obtenu en urgence l'autorisation de la F...

Lire la suite 

États-Unis Utiliser des foetus avortés pour trouver un vaccin contre le Covid-19 ?

Auteur / Source : Department of Health and Human Services, The Washington Post, Public Discourse, JME Publié le : Thématique : Recherche biomédicale / Actualités Temps de lecture : 1 min.

Utiliser des foetus avortés pour trouver un vaccin contre le Covid-19 ?

Un chercheur américain renommé, Kim Hasenkrug, a sollicité le mois dernier l'autorisation de mener des expériences sur des souris « humanisées » pour trouver un vaccin contre le Covid-19. L'année dernière, aux Etats-Unis, ces souris ont été transplantées avec des tissus provenant de foetus humains avortés. Elles ont désormais des poumons de même structure que les nôtres, ce qui les rend susceptibles d'être infectées par des coronavirus semblables au Covid-19. Ce sont donc des cobayes idéaux po...

Lire la suite 

États-Unis A propos de l'utilisation de fœtus avortés pour la recherche

Publié le : Thématique : Recherche biomédicale / Actualités Temps de lecture : 1 min.

A propos de l'utilisation de fœtus avortés pour la recherche

Ces méthodes de prélèvements, ainsi que la rémunération de l'activité ont été révélées par le fondateur de l'organisation Center for Medical Progress, David Daleiden, dans le Washington Examiner . Sous couvert de « recherche » et d'avancée scientifique, on assiste dans la presque clandestinité à une forme d'infanticide barbare : il semblerait que certaines recherches exigent des pratiques orientées vers le maintien du foetus « intact » pendant l'avortement, pour pouvoir en prélever les organe...

Lire la suite 

États-Unis Un hôpital poursuivi pour « mort injustifiée » d’embryons

Publié le : Thématique : Recherche biomédicale / Actualités Temps de lecture : 1 min.

Un hôpital poursuivi pour « mort injustifiée » d’embryons

Parmi les plaignants, un couple accuse l'hôpital de « mort injustifiée » de ses trois embryons. L'action de Wendy et Rick Penniman vise ainsi à établir que les embryons doivent être considérés comme des patients, car ils sont « des vies laissées entre les mains de l'hôpital », selon leurs mots. Jugée inadmissible en première instance, l'affaire a été portée devant la cour d'appel. “Ce que nous avons fait ici, c'est permettre à la cour d'appel de trouver un moyen de confirmer ce que veut la maj...

Lire la suite 

Etats-Unis : manipulation génétique d’embryons pour le traitement de maladies graves

Aux Etats-Unis, des tests ont pourtant déjà été effectués, mais en modifiant l'ADN de cellules somatiques, selon le rapport de l'Académie. Les spécialistes de l'Académie ont bien précisé que ces manipulations génétiques ne seraient autorisées que pour traiter ou prévenir des maladies génétiques graves. L'objectif est de « permettre une très grande évolution sur la prévention et le traitement d'un grand nombre de pathologies », a déclaré Alta Charo, professeur de droit et de bioéthique à l'Univ...

Lire la suite 

Dès le 19 décembre prochain au Texas, un foetus décédé (suite à une interruption volontaire de grossesse ou à une fausse couche) sera traité avec plus de respect que précédemment. Le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, justifiant l'intérêt de cette mesure, estime que « les restes de foetus ne doivent pas être traités comme de simple déchets biologiques que l'on jette dans les décharges ». Dans ces décharges se retrouvent les restes d'opérations chirurgicales, du sang, de carcasses d'...

Lire la suite 

Faisant suite à l'enquête menée par le Center for Medical Progress, dénonçant un trafic d'organes de foetus avortés par le Planning Familial américain (Bulletin de l'IEB), et aux débats et procès en cours, l'IPPF a annoncé dans une lettre aux Instituts nationaux de santé un changement de politique interne. Le prélèvement des organes des foetus avortés se fera désormais gratuitement. Ceux-ci seront donnés aux labortoires et firmes de recherche, contrairement à la pratique actuelle, où chaque or...

Lire la suite 

Etats-Unis : la Chambre des Représentants protège les foetus et suspend le financement de l'IPPF

La première loi, adoptée par 241 voix contre 187, vise donc à bloquer pendant un an le financement du Planning familial américain, et de toutes les structures et cliniques qui y sont associées. Si le Sénat votait à son tour en faveur de cette forte restriction budgétaire du Planning Familial, cela représenterait pour le premier pourvoyeur d'avortements américain une perte de 235 millions de dollars. Le président Barack Obama, qui n'a pas visionné les vidéos, a annoncé dès la parution de celles...

Lire la suite 

Dans le cadre d'une expérience menée par l'Applied Physics Laboratory de la Johns Hopkins University, dans le Maryland, Les Baugh, un américain du Colorado, amputé des deux bras suite à un accident de travail, peut aujourd'hui se servir de deux prothèses ajustées au niveau des épaules. Fait remarquable, c'est par la pensée, décryptée par un logiciel informatique et un mécanisme reliant son cerveau aux prothèses, que Les Baugh peut saisir des objets et ré-apprendre peu à peu les gestes de la vi...

Lire la suite 

États-Unis Création d'un muscle artificiel auto-régénérant

Publié le : Thématique : Recherche biomédicale / Actualités Temps de lecture : 1 min.

Création d'un muscle artificiel auto-régénérant

Une équipe en ingénierie biomédicale de la Duke University a réussi à créer un muscle bioartificiel, en mélangeant des cellules souches de souris à un hydrogel. Après une stimulation électrique, le muscle s'est contracté avec 10 fois plus de puissance qu'aucun autre muscle artificiel, au point d'atteindre la même puissance qu'un muscle naturel. Il est  aussi capable de se régénérer en cas de lésion physique, mais également après avoir été infecté, les scientifiques l'ayant exposé à une toxine ...

Lire la suite