L’Espagne s’engage-t-elle sur la voie de la légalisation de l’euthanasie ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Espagne

Publié le : 13/02/2020

Auteur / Source : congresso portal.es

Ce mardi 11 janvier, les députés espagnols ont décidé d'examiner une proposition de loi réglementant l'euthanasie. Cette loi autoriserait l'euthanasie d'une personne souffrant d'une maladie grave invalidante ou incurable. Concrètement, le patient devrait en faire la demande écrite et la répéter quinze jours plus tard. Cette demande doit être acceptée par deux médecins puis examinée par une commission. Les soignants pourraient refuser de pratiquer une euthanasie en vertu de leur clause de conscience.

Les arguments avancés en faveur de cette loi reposent sur le respect de l'autonomie de la volonté du patient (voir actualité IEB sur cette question). A l'opposé, les partis de droite, tel le Parti populaire, soutiennent qu'il n'y a nul besoin d'une loi « euthenasie » car, selon eux, les soins palliatifs répondent à l'exigence de prendre soin des patients gravement malades et que pour eux, provoquer la mort n'est pas une solution envisageable.

On se souviendra que déjà, en 2018, les socialistes avaient présenté à deux reprises un texte visant à légaliser l'euthanasie. Le Congrès avait été dissous avant que la procédure n'aboutisse. Aujourd'hui, de retour au pouvoir avec la gauche radicale (Podemos), le thème de l'euthanasie semble être beaucoup plus facile à défendre que celui de mesures économiques.

Actuellement, la loi espagnole interdit l'euthanasie mais le malade a le droit de refuser un traitement qu'il jugerait trop lourd ou inutile.

C'est donc très prochainement que les députés débattront en commission de possibles amendements qui seront ensuite éventuellement votés en assemblée plénière.


Articles similaires

33 personnes euthanasiées en 1 an par Ulteam, une équipe de médecins et infirmières

33 personnes euthanasiées en 1 an par Ulteam, une équipe de médecins et infirmières

- Euthanasie et suicide assisté

Parmi ces 33 personnes, 5 venaient de l'étranger. Voilà ce que mentionne l'article paru dans De Morgen et reprenant les propos du Prof. Wim Distelmans.  Ulteam euthanasie les personnes dont la « demande n'a pas été assez entendue » par d'autres institutions. De plus, Ulteam estime qu'il est conforme à la loi dépénalisant l'euthanasie en Belgique de pouvoir euthanasier les visiteurs étrangers qui le demandent et qui se déplacent tout spécialement pour y être euthanasiés. Les Pays-Bas quant à eu...

Lire la suite

Breaking News : +12,5% de personnes euthanasiées en Belgique en 2019

Breaking News : +12,5% de personnes euthanasiées en Belgique en 2019

- Euthanasie et suicide assisté

2655 personnes ont été euthanasiées en 2019, ce qui représente une augmentation de 12.5% par rapport aux chiffres de 2018.

 

Ces chiffres viennent d'être communiqués par la Commission d'Evaluation de la loi euthanasie, qui précise qu'une analyse plus détaillée des euthanasies déclarées en 2019 sera faite dans le prochain rapport bisannuel de la Commission (rassemblant les données de 2018 et 2019).

Pour 448 personnes, leur mort n'était pas attendue à brève échéance, et parmi ceux-ci se trouv...

Lire la suite

Euthanasie : Tempo omhoog of debat verdrinkt

Euthanasie : Tempo omhoog of debat verdrinkt

- Euthanasie et suicide assisté

De Senaat voorziet nog acht hoorzittingen omtrent euthanasie, telkens om de twee weken. Euthanasie voor minderjarigen komt op 6 maart nog aan bod, daarna is het de beurt aan het volgende 'blok': euthanasie voor dementerenden.
Pas daarna volgt de parlementaire behandeling, maar Guy Swennen (SP.A) wil de timing vervroegen. 'Zodra er een thema is afgewerkt, zouden we al aan de behandeling kunnen beginnen, terwijl de hoorzittingen doorlopen. Euthanasie voor minderjarigen stevent af op een...

Lire la suite