Belgique : tests chromosomiques de 70.000 foetus

 Afdrukken

Belgique : eugénisme et progrès de la médecine reproductive

Belgique : eugénisme et progrès de la médecine reproductive

La Belgique est connue pour son expérience dans le domaine de la génétique reproductive, et en particulier dans le diagnostic pré-implantatoire (DPI) et le diagnostic génétique prénatal. Unissant leurs compétences, le pôle « Hôpital Erasme - UZ Brussel » dit vouloir se positionner comme le plus expérimenté au monde en la matière.

On y compte 2.600 naissances de bébés qui, après avoir été sélectionnés par les généticien grâce au DPI, n'ont pas hérité de la maladie génétique portée par leur(s) parent(s). Il n'est pas fait mention du nombre d'embryons qui ont été « disqualifiés » et détruits suite à cette sélection.

Pour ce seul pôle Bruxellois, durant ces vingt dernières années, ce sont près de 70.000 foetus qui ont fait l'objet d'analyses et de tests chromosomiques en laboratoire avant la naissance dans leurs laboratoires. L'article publié dans le Journal du Médecin mentionne que cela a « permis de garantir que les foetus concernés seraient exempts de l'affection recherchée. »

Anne...

Lees meer 


Pays-Bas : des psychiatres réagissent contre la politique de l’euthanasie actuelle

Les psychiatres néerlandais Bram De Bakker et Esther van Fenema ont initié  une action visant à récolter les signatures d'autres psychiatres inquiets quant à la pratique de l'euthanasie sur des personnes atteintes de troubles psychiatriques.

Leur action fait suite à une émission télévisée  dans laquelle plusieurs spécialistes, notamment le Professeur Jim Van Os et le psychiatre Frank Koerselman, ont critiqué les agissements de la « Levenseinde Kliniek » (« clinique de fin de vie », LEK ci-après). Celle-ci aurait euthanasié des patients psychiatriques alors que tout n'aurait pas été tenté pour les soigner puisqu'aujourd'hui l'éventail de nouvelles thérapies est de plus en plus large.

Plus grave est le fait que ces cas d'euthanasies qui posent question, ont tous été jugés conformes par les commissions de contrôle RTE, à l'exception d'un seul (oordeel n° 2017-24).

Van Os craint le phénomène d'« escalade médicale » de l'euthanasie, à travers une interprétation élastique de la loi, qui...

Lees meer 


Première modification permanente de L’ADN chez l’homme

Pour la première fois au monde, des scientifiques ont modifié de façon permanente l'ADN d'un homme vivant, afin de le guérir d'une maladie génétique dégénérative.

Ce 13 novembre 2017 en Californie, des médecins ont tenté l'expérience sur Brian Madeux, 44 ans, souffrant de la maladie de Hunter. Cette maladie empêche la formation d'une enzyme et entraine des symptômes tels que des douleurs articulaires, une perte d'audition, et des problèmes cardiaques et respiratoires .« On coupe l'ADN, on l'ouvre, on insert le gène, et on referme l'ADN. » explique Dr. Sandy Macrae, président de Sangamo Therapeutics, la compagnie californienne expérimentant la méthode. « Le gène devient une partie de votre ADN et le reste jusqu'à la fin de votre vie  ».

Cette méthode d'édition, similaire à celle du CRISPR (« Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats »), est appelée « doigt de zinc.»

Afin de découper le brin d'ADN à l'endroit exact du gène défectueux, on utilise des « ciseaux » génét...

Lees meer