FR NL EN

Plus de places pour le handicap / Palliatieve zorg

ImprimerRecommander
[Français] 28 mai 2013

Samenvatting

  •   L’avortement est-il devenu un droit ?
  •   Exiger davantage de places d'accueil pour personnes handicapées
  •   Palliatieve zorg in woonzorgcentra moet beter
  •   Gestation pour autrui en Inde
  • L’avortement est-il devenu un droit ?

    Se joignant aux autres partis politiques, le cdH (Georges Dallemagne) et le CD&V (Roel Desyn) viennent de co-signer le texte de la Résolution relative à la santé et aux droits sexuels et reproductifs dans le cadre des « Objectifs du Millénaire post-2015 », déposée par Karine Lalieux et consorts.

    On y lit notamment que  les signataires considèrent l’avortement comme étant un droit : « l’accès aux moyens contraceptifs ainsi que le droit à l’avortement font partie intégrante des droits sexuels et reproductifs » (p. 12, point V des considérations).

    Cette Résolution engage le gouvernement à différents niveaux et l'invite notamment à « initier un débat, tant au niveau européen qu’international, sur le mode d’adoption de ces objectifs de développement afin d’éviter que, sous la pression d’une minorité de blocage, toute évolution en termes de droits sexuels et reproductifs ou d’égalité des sexes ne soit bloquée. » (p. 13, point 5)

     

    Exiger davantage de places d'accueil pour personnes handicapées

    Vie Féminine et le GAMP (Groupe d'action qui dénonce le manque de places pour personnes handicapées de grande dépendance), réclament trois types de places : celles de jour et d'hébergement pour les personnes handicapées mais également celles dites de répit pour les proches des personnes handicapées. Pour l'heure, selon les responsables de Vie féminine, un moratoire existe au niveau de la Wallonie, qui empêche de nouvelles places de se créer malgré des besoins importants. La prise en charge des personnes handicapées doit devenir une responsabilité collective de la société, a affirmé Hafida Bachir, présidente de Vie féminine.

    Source : Le Vif, le 05/05/ 2013

     

     

    Palliatieve zorg in woonzorgcentra moet beter

    De palliatieve zorg in woonzorgcentra moet op een aantal terreinen beter. Zo dient de gegevensverzameling over de patiënten, de communicatie tussen hulpverleners en de vorming van het personeel beter te verlopen. Dat stelt prof. Anja Declercq (KU Leuven) in de marge van een congres dat LUCAS, het Centrum voor Zorgonderzoek en Consultancy, van de KU Leuven hierover organiseerde.
    Palliatieve zorg in woonzorgcentra wordt hoe langer hoe belangrijker. In 2010 stierf 15,2 procent van de mannen in ons land in een woonzorgcentrum. Voor vrouwen loopt dit cijfer op tot 32,9 procent. "We beschikken niet over metingen over de kwaliteit van de verzorging. Uit sommige uitlatingen kan echter worden afgeleid dat in een aantal gevallen bij verpleegkundigen de nodige kennis ontbreekt over palliatieve verzorging", aldus Declercq.
    Bron: Belga 18/04/2013

     

    Gestation pour autrui en Inde

    Gestation pour autrui en Inde : Vidéo

Doneren aan het EIB