FR NL EN

Belgique : 3 nouvelles propositions de loi

ImprimerRecommander
[Français] 9 novembre 2012

Samenvatting

  •   Limiter le recours aux procréations médicalement assistées en Belgique ?
  •   Euthanasie / deux propositions de loi : déclaration anticipée et obligation de renvoi
  •   ULB : traçage génétique / cellules souches adultes.
  • Limiter le recours aux procréations médicalement assistées en Belgique ?

    06/11/2012 - Medisch geassisteerde voortplanting

    Ce 23 octobre 2012, une proposition de loi a été déposée par Mme Elke Sleurs et consorts (doc 5-1816/1), afin d’instaurer une obligation d’échange d’information préalable à chaque traitement de l’infertilité.

    Les auteurs partent d'un constat : l’augmentation constante du nombre de traitements de l’infertilité (2000 patients par 1 000 000 d’habitants, alors que la moyenne européenne tourne autour de 500) et des remboursements toujours plus généreux. L'IST (Instituut voor Samenleving en Technologie) est également demandeur d’une plus grande transparence pour pouvoir mieux évaluer l’efficacité réelle des traitements et les effets secondaires psychiques. Cet institut souligne qu’étant donné les fortes pressions psychologiques et les conséquences physiologiques, plus de la moitié des femmes qui suivent un traitement de l’infertilité présentent une dépression modérée.
    L’IST craint également un recours trop rapide à ces techniques. Quant au Collège de médecins « Médecine de la reproduction », il avait déjà proposé en 2011 de durcir les critères d’accès au traitement et reconnaissait implicitement le risque d’une surconsommation dans le domaine de la médecine reproductive. Les auteurs souhaitent dès lors instaurer une obligation d’information centralisée de tous les traitements subis, quel que soit le centre, préalablement à chaque traitement d’infertilité.
    Wetvoorstel in het Nederlands

     

     

    Euthanasie / deux propositions de loi : déclaration anticipée et obligation de renvoi

    Ce 5 octobre 2012, deux propositions de loi relativesà l’euthanasie ont été déposées par Mme Marleen Temmerman et M. Guy Swennen. La première (doc 5-1799/1) vise à rendre illimitée la durée de validité de la déclaration anticipée par laquelle les patients indiquent par écrit leur volonté qu’il soit procédé à une euthanasie lorsque certaines conditions sont réunies. Actuellement, cette déclaration doit être confirmée par le patient tous les 5 ans afin de conjurer le risque qu'elle soit rédigée à un âge où il est en pleine santé et soit ensuite perdue de vue. [Wetvoorstel]

    La seconde (doc 5-1798/1) vise à imposer au médecin qui refuse de donner suite à une requête d’euthanasie pour une raison autre que médicale de transmettre le dossier médical à un confrère qui,lui, donnera suite à cette requête. Cette proposition de loi limite ainsi considérablement la portée de la "clause de refus" (appelée parfois aussi "clause de conscience"). [Wetvoorstel]

     

     

    ULB : traçage génétique / cellules souches adultes.

    09/11/2012 - Biomedisch onderzoek

    Les équipes de Cédric Blanpain (ULB) et de Benjamin Simons (Université de Cambridge) ont mis au point une méthode de traçage génétique qui marque spécifiquement avec un motif fluorescent des cellules capables de se diviser dans leur environnement tissulaire. La méthode permet de suivre au cours du temps le devenir des cellules marquées et de leur descendance clonale. C’est ainsi qu’ont été découvertes des cellules souches cancéreuses dans des tumeurs spontanées.

    Mais la méthode permet aussi de faire des avancées spectaculaires dans la simple compréhension du renouvellement d’un tissu sain. Les mêmes équipes ont ainsi réalisé un traçage de l’hétérogénéité cellulaire des cellules épidermiques en ciblant des récepteurs hormonaux spécifiques des cellules progénitrices. Elles ont pu faire un suivi quantitatif de la dynamique de prolifération cellulaire dans une peau blessée et en voie de cicatrisation. Cette recherche est complètement fondamentale, car elle mène à revoir l’état des connaissances, particulièrement quand est démontrée l’existence de plusieurs compartiments cellulaires à vocations distinctes (cellules souches à prolifération lente, cellules progénitrices d’un type cellulaire précis, etc).
    S’agissant ici de cellules souches adultes, il est aisé de voir l’intérêt de solidifier des connaissances, aux frontières d’applications réconciliées avec les principes éthiques fondamentaux.

Doneren aan het EIB