Début de vie

Enfant né d'une mère porteuse ukrainienne pour deux hommes homosexuels

Belgique - Enfant né d'une mère porteuse ukrainienne pour deux hommes homosexuels

Le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, a octroyé un passeport au fils adoptif d'un couple homosexuel belge, conçu avec l'aide d'une mère porteuse en Ukraine conformément au jugement rendu par le tribunal de première instance de Bruxelles. Le couple d'homosexuels avait introduit  une demande en vue d'obtenir un passeport et un visa qui permettraient à leur fils adoptif, âgé de deux ans, de venir en Belgique.

L'enfant réside actuellement en Ukraine. « Suite au récent jugement du tribunal de première instance de Bruxelles concernant Samuel Ghilain (...), les Affaires étrangères vont délivrer un passeport à l'enfant, conformément à la décision judiciaire », a indiqué M. Vanackere dans un communiqué. .

Pour rappel, la gestation pour autrui (mère porteuse) ne fait l'objet d'aucune loi en Belgique.  Voir aussi le Dossier de l'IEB "Faut-il légaliser la gestation pour autrui?"

Lire la suite 


Tourisme procréatif et choix du sexe de l'enfant

Belgique - Tourisme procréatif et choix du sexe de l'enfant

Les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg ont révélé une affaire de tourisme procréatif permettant à des couples néerlandais de se rendre en Belgique afin de pouvoir choisir le sexe de leur enfant. Le système a été mis au point par un homme d'affaires néerlandais, Bert van Delen, et un gynécologue de Borgerhout, Frank Sterckx.
Les couples s'inscrivaient sur le site de Bert van Delen qui les mettait en relation avec le gynécologue. Celui-ci procédait à des inséminations après avoir passé le sperme du demandeur dans une centrifugeuse spéciale qui permet de séparer les spermatozoïdes porteurs d'un chromosome X, plus lourds, de ceux porteurs d'un chromosome Y. L'insémination se faisait avec le sperme souhaité par le couple. 
Cette technique de sélection du sexe de l'enfant fonctionnerait à 80%. Chaque insémination coûte 1.200 euros et il en faudrait en moyenne trois pour que l'ovule soit fécondé. S'ajoute le peu de chance (19%) de voir la grossesse se développer.

Dans...

Lire la suite 


Pilule du lendemain et maladies sexuellement transmissibles (MST)

Royaume-Uni - Pilule du lendemain et maladies sexuellement transmissibles (MST)

Contredisant dans les faits  les politiques gouvernementales actuelles en matière de santé publique, une étude menée par Sourafel Girma et David Paton, publiée dans le Journal of Health Economics,  révèle que proposer en vente libre la pilule du lendemain (qui a une visée abortive), ne contribue absolument pas à diminuer le nombre de grossesses non désirées. Ces deux professeurs de l'Université de Nottingham ont comparé les régions britanniques où la pilule du lendemain est en vente libre dans les pharmacies avec d'autres régions où une prescription est nécessaire. Ils sont arrivés au résultat que non seulement le nombre de grossesses chez les jeunes filles de moins de 16 ans n'a pas diminué ces dix dernières années mais que par contre le nombre de maladies sexuellement transmissibles a significativement augmenté.

"La distribution gratuite de la pilule du lendemain  rate son objectif qui est de limiter les grossesses chez les jeunes", commente le professeur David Paton. La hausse de...

Lire la suite 


Commission avortement: proposition de loi pour plus d'informations

Belgique - Commission avortement: proposition de loi pour plus d'informations

Proposition de loi déposée le 27 janvier 2011 par Mme Nele Lijnen et consorts (5-717/1)

Quelques mois après  l'entrée en vigueur de la loi dépénalisant l'avortement (3 avril 1990), une Commission nationale chargée de l'évaluation de cette loi a été instituée.
Afin d'améliorer le travail de cette Commission et de favoriser une prévention ciblée, l'auteur propose que soient repris dans le formulaire rempli lors de chaque entretien des éléments tels que le code postal de la résidence de la femme, sa situation isolée ou cohabitante, le nombre d'interruption de grossesse déjà subies, si la grossesse était souhaitée ou non au départ, ou si la femme aurait mené sa grossesse en l'absence de contraintes matérielles, culturelles ou autres.
Les auteurs prévoient également un recoupement des chiffres avec ceux recueillis par l'Institut national de statistique (INS) et l'Institut national maladie-invalidité (INAMI).

Lire la suite 


UCL - Bruxelles: allogreffe ovarienne suivie d'une naissance

Belgique - UCL - Bruxelles: allogreffe ovarienne suivie d'une naissance

Une patiente précocement ménopausée suite à une chimiothérapie et des rayons a pu mener à terme sa grossesse grâce à une allogreffe d'ovaire. Ce tissu ovarien a été prélevé chez sa soeur génétiquement différente mais " HLA " compatible. Il s'agit de la première naissance au monde après allogreffe de tissu ovarien entre soeurs non jumelles.

Communiqué de presse des Cliniques St Luc

Lire la suite 


Belgique : le tribunal ne sanctionne pas la mère qui a abandonné son bébé

Belgique - Belgique : le tribunal ne sanctionne pas la mère qui a abandonné son bébé

Le tribunal correctionnel d'Anvers a été clément pour la mère qui, le 16 novembre 2006, a abandonné son nouveau-né dans la gare de Essen. Il a estimé qu'on ne pouvait retenir aucune infraction à l'encontre d'une Néerlandaise de 33 ans, qui, selon le jugement rendu ce 14 janvier 2011, a agi sous une contrainte irrésistible.
De telles découvertes d'enfants ainsi abandonnés sont constatées en Belgique, une ou deux fois par an. Le sort de Jasper a ému. Un mois plus tard, il a été confié à une famille d'accueil et a été adopté. Il porte un nouveau prénom et le nom de ses parents adoptifs; sa véritable identité ne sera jamais divulguée pour préserver le développement de l'enfant. Le lien avec sa mère biologique est donc coupé et celle-ci ne peut plus exercer aucun droit sur Jasper. Ses parents adoptifs sont désormais ses parents légaux. Aux enquêteurs, la mère biologique a expliqué qu'elle n'avait pas désiré cet enfant et qu'elle avait envisagé un avortement. Poursuivant toutefois sa gross...

Lire la suite 


Rapport 2008-2009 de la Commission d’évaluation avortement.

Belgique - Rapport 2008-2009 de la Commission d’évaluation avortement.

Ci-dessous les chiffres officiels révélés dans le quatrième rapport de la Commission d'évaluation de la loi dépénalisant l'interruption de grossesse. 

On constate qu'il y a eu 2.646 avortements de plus en 2009 qu'en 2004, et ce malgré la politique gouvernementale en matière de contraception (60% des femmes utilisaient une méthode contraceptive).

Comme chaque année, la Commission se dit totalement tributaire des chiffres fournis par les centres d'avortement et les hôpitaux, n'ayant pas les moyens de les vérifier. 

Évolution du nombre d'avortements au cours des 6 dernières années :
2004     16.932
2005     17.867
2006     18.201
2007     18.705
2008     19.306
2009     19.421

Quelques traits pour l'année 2009 :
La grande majorité (81,49%) des avortements déclarés ont lieu dans les centres d'avortement, contre 18,51% en hôpital. 

Parmi les femmes qui ont subi un avortement, 26% sont domiciliées à Bruxelles-Capitale, 37,50% en Flandre, 30% en Wallonie.

La loi prévoit entre autres, ...

Lire la suite 


België : moet het draagmoederschap gelegaliseerd worden?

Belgique - België : moet het draagmoederschap gelegaliseerd worden?

De bedoeling van dit themadossier is om een beknopte stand van zaken op te maken van de belangrijkste argumenten in het debat rond het draagmoederschap.

 (Dossier aussi disponible en français)

Lire la suite 


Belgique : l’action de wrongful life déclarée recevable et fondée

Belgique - Belgique : l’action de wrongful life déclarée recevable et fondée

La Revue Générale des Assurances et des Responsabilités vient de publier un important arrêt de la Cour d'appel de Bruxelles du 21 septembre 2010 (R.G.A.R., 2010, n° 14675) dans une affaire relative à un enfant né handicapé à la suite d'un diagnostic anténatal erroné. 
Les parents peuvent-ils intenter, au nom de leur enfant, une action en réparation du préjudice subi par lui à titre personnel ?
La Cour d'appel de Bruxelles répond positivement à cette question extrêmement délicate. Après avoir relevé que, « certes, l'erreur de diagnostic n'a pas causé le handicap de l'enfant, qui préexistait à cette erreur et auquel il ne pouvait être remédié », la Cour estime que, « cependant, le dommage qui doit être indemnisé n'est pas le handicap en tant que tel, mais le fait d'être né avec pareil handicap ». Ainsi, l'enfant, par la voix de ses parents, peut réclamer réparation aux médecins qui, par leur faute, ont lésé son intérêt certain et légitime à faire l'objet d'un avortement thérapeutique, ...

Lire la suite 


Baisse de 50% pour la fertilité masculine.

Baisse de 50% pour la fertilité masculine.

La fertilité des hommes semble en difficulté depuis une bonne dizaine d'années. Depuis 50 ans, la production de spermatozoïdes dans l'espèce humaine a diminué en moyenne de 50%.
Dans les pays occidentaux, le nombre de cancers du testicule ne cesse de croître. De nombreux facteurs sont pointés du doigt. Certaines eaux conditionnées dans des bouteilles en plastique en PET (polyéthylène téréphtalate, NdlR) risquent une pollution élevée du fait que ce matériau, a contrario du verre, contient un métal toxique pour l'homme.

Des chercheurs de l'Unité mixte de recherche Gamétogénèse et Génotoxicité (Inserm-Cea-Université Paris-Diderot) ont démontré que les phtalates, des composés biodégradables que l'on retrouve dans les plastiques dits souples (rideaux de douche, gaines de fil électrique, sachets d'emballage de produits alimentaires, matériel médical), entravent la mise en place du potentiel reproducteur masculin dans l'espèce humaine.
On estime que, dans les pays industrialisés, un homme ...

Lire la suite