L’euthanasie pour les personnes démentes : éléments de réflexion

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Santé mentale

Flash expert - Belgique

Publié le : 05/08/2019

Auteur / Source : C. du Bus

Une pétition a été lancée en mai 2019 par le forum LEIF (LevensEinde InformatieForum), pour demander au législateur d'autoriser l'euthanasie des personnes atteintes de « démence et de toute autre forme d'incapacité progressive et irréversible ». L'euthanasie serait obtenue sur base d'une directive anticipée, rédigée par la personne au moment où elle est encore capable de discernement.

L'Institut Européen de Bioéthique propose dans ce Flash Expert, une réflexion à propos des arguments avancés.


Articles similaires

Synthèse du Rapport Euthanasie 2016 Pays-Bas

Synthèse du Rapport Euthanasie 2016 Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

6091 euthanasies et suicides assistés ont été enregistrés en 2016 aux Pays-Bas. Cela signifie que 4% des personnes décédées (148.973) ont demandé à ce qu'un médecin provoque leur mort ou les y assiste (216 suicides assistés). Comment expliquer cette hausse importante ? Dans le Rapport annuel 2016 des comités régionaux d'examen de l'euthanasie (Regionale Toetsingcommissies Euthanasie, RTE) qui vient d'être publié, les membres desdites commissions ne font que poser des questions. Les médecins dé...

Lire la suite

Directives relatives au don d'organes après euthanasie aux Pays-Bas

Directives relatives au don d'organes après euthanasie aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Utiliser le corps d'une personne dont la mort a été programmée est pour certains dans la logique de l'euthanasie. Les questions « éthiques » sur le don d'organes couplé à une euthanasie ne semblent pas attiser le débat qui se focalise, pour lors, surtout sur « comment » coordonner le geste de mort et la transplantation dans d'autres corps.

Plusieurs obstacles ont dû être aplanis. Tout d'abord, le fait que l'euthanasie soit en règle générale pratiquée par le médecin de famille, à domicile, et,...

Lire la suite

La procédure de contrôle des déclarations d’euthanasies aux Pays-Bas

La procédure de contrôle des déclarations d’euthanasies aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Tout comme en Belgique, la loi euthanasie des Pays-Bas instaure un contrôle « a posteriori » des euthanasies pratiquées par les médecins. Nous détaillons ci-dessous les instances de contrôle des euthanasies et des suicides assistés aux Pays-Bas.

Lorsqu'une personne veut être euthanasiée, sa demande est évaluée par le médecin qui la reçoit, ainsi que par au moins un autre praticien, indépendant, spécialiste si nécessaire, qui verra le patient et rendra son....

Lire la suite